• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

Badminton : les Internationaux de Maurice à Côte-d’Or

L’Association mauricienne de badminton prévoit de tenir les Internationaux de Maurice de 2024 au Complexe sportif national de Côte-d’Or, dans le but de pouvoir accueillir des tournois de classe mondiale à l’avenir. 

Les Internationaux de Maurice auront cette année l’appellation de Felet Mauritius Internationals. L’événement annuel ouvert aux badistes étrangers bénéficiera du patronage de Felet, firme spécialisée dans des équipements de badminton. Contrairement aux éditions précédentes, l’AMB prévoit de tenir ce rendez-vous au Complexe sportif national de Côte-d’Or du 11 au 14 juillet.

 

Une première pour le badminton local. Cette première échéance servira de test pour la fédération dans l’optique de faire du pays une plaque tournante du badminton mondial en Afrique. À travers cette démarche, l’AMB aspire à franchir un nouveau cap en abritant des tournois de classe mondiale à Maurice. Le complexe de Côte-d’Or semble le lieu propice pour ce genre de manifestation, et la compétition de juillet permettra de voir si le pays peut aller de l’avant avec ce projet.

 

«Nous sommes habitués aux tournois africains et nous voulons aller encore plus loin. À un peu plus de deux mois de l’échéance, nous avons du pain sur la planche, mais si nous réussissons, ce sera un plus pour le développement du badminton. Bien évidemment, nous n’allons pas délaisser le Centre national de badminton, car le gymnase de Rose-Hill continuera à abriter des compétitions nationales alors que pour les rendez-vous internationaux, ce sera éventuellement à Côte-d'Or», explique Gaurav Heerowa, président de l’Association mauricienne de badminton (AMB).

 

En vue de cette manifestation et les nombreux remaniements enclenchés par le nouveau comité directeur, à plusieurs niveaux, le corps arbitral n’est pas en reste. Une pochette contenant des cartons jaune, rouge et noir a été remise aux umpires mauriciens le 6 avril lors d’une cérémonie au siège de la fédération à Rose-Hill. Comme au football, ces cartes sont utilisées comme avertissements en cas d’infractions aux règlements durant les rencontres. 

 

Sur recommandation de son comité technique, la fédération a, également, inclus dans la pochette une pièce pour tirer à pile ou face et un instrument de mesure pour s’assurer que les logos et les noms respectent bien les normes sur les tenues des compétitions. Cette mesure a lieu afin de se mettre au diapason avec ce qui se fait à l’étranger et aussi en raison des nombreux tournois que la fédération organisera durant l’année. Des certificats ont également été remis à ceux ayant réussi une formation en arbitrage.

 

«Maurice compte 25 umpires et tous sont bénévoles. Sans leur support, nous ne pouvons assurer le bon déroulement des compétitions. Nous avons besoin de les motiver. D’où la nécessité de leur offrir cette pochette et aussi d’allouer un budget de Rs 100 000 par année pour couvrir les frais de déplacement et de restaurations de nos arbitres lors des compétitions. De plus, nous lançons un appel à ceux qui sont intéressés par l’arbitrage de nous rejoindre», a confié Gaurav Heerowa, président de l’AMB.

 

Dans le cadre de l’organisation des compétitions d’air badminton à Maurice, l’AMB prévoit de former ses arbitres à ce style de jeu qui se pratique en plain air. La fédération procède actuellement à un enregistrement des joueurs dans le cadre d’une compétition en trois étapes qui se fera aux mois de mai, juin et juillet.

 

En vue de la promotion de cette discipline, l’AMB s’est tournée vers des fournisseurs internationaux pour l’achat d’équipement étant donné que ce type de matériels n’est pas disponible à Maurice. Pour rappel, le pays abritera le Championnat d’Afrique d’air badminton en novembre, alors que ce jeu est bien parti  pour figurer au programme des disciplines retenues aux Jeux des îles de 2027 aux Comores. Il y a du pain sur la planche.