• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Association mauricienne de badminton : de nouvelles structures mises en place

L’AMB espère que les nouvelles structures faciliteront l’encadrement des athlètes et la mise en place des sélections.

Un National Team Training and Selection Committee et une nouvelle formule de compétition sont parmi les nombreux changements qui s’opèrent à l’Association mauricienne de badminton en ce début d’année suite à l’entrée en fonction du nouveau comité directeur de la fédération.

Le monde du badminton local connaît actuellement une petite révolution avec des changements à plusieurs niveaux imposés par la nouvelle équipe dirigeante de la fédération. Depuis décembre dernier, l’Association mauricienne de badminton (AMB) a un nouvel exécutif présidé par Gaurav Heerowa.

 

Des transformations qui ne font pas toujours plaisir, mais qui font partie des plans du nouveau comité directeur de la fédération. Le nouvel homme fort du badminton avait, d’ailleurs, annoncé dans nos colonnes que son équipe allait revoir plusieurs aspects liés au développement et la gestion du badminton.

 

Un National Team Training and Selection Committee a vu le jour sous la direction de Vishal Sawaram, ancien badiste, vice-président de la fédération et détenteur d’un BWF Training Course Level 2. Il est assisté de Sandy Gaya, également détentrice d’un diplôme de niveau 2, du Head Coach Mohammad Moynul Islam Munna et de José Sookanah tous deux certifiés BWF Training Course Level 1.

 

Ce comité a pour mission de s’occuper de la préparation et l’élaboration des équipes nationales et en même temps d’étudier de nouvelles pistes pour un meilleur encadrement des athlètes. Ce changement sert aussi à mieux répartir les responsabilités au sein de l’encadrement national alors que précédemment tout reposait sur les épaules de l’entraîneur Munna.

 

Autre nouveauté, la mise en place des MBA Championships et l’abolition des tournois ranking qui servait à établir les sélections avant les échéances internationales. La nouvelle formule comprend une Premier League, une première division A et B, une deuxième division A et B, et une ligue régionale.

 

Chaque division sera composée de huit athlètes et les compétitions se dérouleront en simple, double et mixte. Les badistes pourront ainsi disputer entre sept à huit matches par manches, mais ce nombre sera revu en fonction des enregistrements des joueurs. Ces derniers ont jusqu’au 26 janvier pour s’inscrire et les frais de participation sont de Rs 1 000 par joueur. La compétition se fera selon un système de ligue en huit manches avec promotion et relégation à la fin.

 

«Nous avons mis en place une formule de compétition que nous pensons mieux adaptée au contexte mauricien. Ce système n’existe aucunement à l’extérieur et nous ne pouvons non plus nous aligner sur le format des autres pays, car nous n’avons pas non plus autant de joueurs élites. Bien évidemment, des modifications auront lieu là où c’est nécessaire», commente le président de la fédération. 

 

Les premiers coups de raquettes sont prévus en février et les joueurs juniors pourront également concourir dans ce tournoi avec mention de leur catégorie. Cette nouvelle échéance servira à mettre en place une base de données sur les performances des badistes mauriciens.

 

Rencontre Toussaint - Heerowa : l’encadrement et la promotion comme priorité

 

En poste depuis un mois, Gaurav Heerowa, le nouveau président de l’Association mauricienne de badminton (AMB) a eu une première rencontre avec Stéphan Toussaint, ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des sports et des loisirs en début de semaine. L’occasion pour les deux hommes de discuter de plusieurs aspects concernant le développement du badminton à Maurice.

 

L’encadrement des badistes a occupé une grande partie de cet entretien. L’AMB étudie de nouvelles pistes pour offrir une meilleure préparation à ses sportifs. Dans cette optique, la fédération lorgne du côté de l’Inde avec un éventuel recrutement d’un entraîneur ou une collaboration avec une structure élite où des joueurs pourront s’entraîner et poursuivre leurs études en même temps.

 

«J’ai expliqué au ministre le contexte mauricien et ses exigences. J’ai aussi fait part des difficultés que nous rencontrons en termes de transport, au niveau des infrastructures où nous avons besoin d’une aire de stationnement, d’eau potable, d’une meilleure aération du gymnase et d’un réaménagement de nos locaux. Il nous faut également un accompagnement et un suivi de nos athlètes sur le plan physique, psychologique et nutritionnel. Le ministre nous a référés au High Performance Center de Côte-d’Or et nous avons déjà eu un premier contact avec les responsables du centre durant la semaine. Nous allons maintenant élaborer un plan de travail pour le conditionnement physique et l’encadrement technique», commente Gaurav Heerowa.

 

Après le malaise d’un jeune badiste survenu la semaine précédente, le président de l’AMB a fait la demande pour une formation de ses entraîneurs et officiels en premier secours et la mise en place d’un système d’urgence en cas de problème. Des discussions ont aussi porté sur une augmentation du budget de la fédération, du besoin d’une police d’assurance et la possibilité de bénéficier des Regional Grants accordés aux collectivités locales dans le cadre de la promotion du badminton dans les régions. 

 

L’AMB espère mettre en place le Shuttle Time dans les établissements primaires et secondaires afin de permettre aux jeunes de découvrir les bienfaits du badminton à travers des activités ludiques. L’instance de Rose-Hill souhaite également se lancer dans le développement du para badminton et de s’appuyer sur le air badminton pour inciter un plus grand nombre de Mauriciens à la pratique de ce sport de raquette.

 

Championnats d’Afrique seniors : 12 badistes sélectionnés

 

Ils seront 12 joueurs à défendre les couleurs mauriciennes aux Championnats d’Afrique seniors qui se dérouleront du 12 au 18 février au Caire en Egypte. L’Association mauricienne de badminton a, sur recommandation du National Team Training and Selection Committee, finalisé la sélection qui se rendra au pays des Pharaons. Une escouade très peu remaniée avec plusieurs éléments d’expérience comme Julien Paul, Kate Ludik, Melvin Appiah, Tejraj Pultoo, Kobita Dookhee et Lorna Bodha entre autres. Seule Chiara How Hong est l’élément nouveau au sein de cette équipe qui aura comme objectif principal de conquérir les sommets de l’Afrique. Ceux en quête de la qualification pour les Jeux olympiques de Paris prévus en juillet et août prochains en France, vont tenter de marquer un maximum de points. La sélection mauricienne est composée de Julien Paul, Alexandre Bongout, Lucas Douce, Adi Nundah, Melvin Appiah et Tejraj Pultoo en masculin et Kate Ludik, Tiya Burtun, Chiara How Hong, Villina Appiah, Kobita Dookhee et Lorna Bodha en féminin.

 

École de badminton : plus de 200 enregistrements

 

L’Association mauricienne de badminton procédera au lancement de son école de badminton le 3 février. Dans le cadre de cette ouverture, la fédération effectue actuellement les enregistrements des joueurs de 5 à 19 ans. Le lancement de cette école fait partie du projet grassroot de l’AMB en marge de la promotion de la discipline dans le pays. L’école de badminton sert également à alimenter les différentes structures d’encadrement en nouveaux joueurs et à dénicher de nouveaux talents. Plus de 200 badistes en herbes se sont inscrits aux cours de formation de l’AMB. Un intérêt qui dépasse largement les attentes de la fédération. Les inscriptions ont lieu en ligne jusqu’au 24 janvier, mais les formalités devront être complétées au plus tard le 2 février au Centre national de badminton à Rose-Hill entre 10 heures et midi et 13 heures à 15 heures. Les frais d’inscriptions sont fixés à Rs 500. Les classes auront lieu le samedi en trois sessions à savoir 8 heures à 10 heures, 10 heures à midi et midi à 14 heures.