Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Assemblée générale extraordinaire du COM : une motion suscite l’indignation

Philippe Hao Thyn Voon rétorque que la décision de modifier les lois revient aux délégués des fédérations.

La décision du Comité olympique mauricien (COM) d’amender ses lois pour permettre à ses dirigeants de se porter candidat au-delà de 80 ans fait tiquer certains acteurs du monde sportif. Le groupe de réflexion est monté au créneau pour dénoncer ce qu’il estime être une manœuvre de Philippe Hao Thyn Voon, président du COM, pour rester au pouvoir. 

L’assemblée générale extraordinaire convoquée par le Comité olympique mauricien (COM) demain à 17 heures suscite l’indignation. Trois items sont à l’agenda de cette rencontre qui se déroulera au siège du comité olympique à Trianon. 

 

Les trois points au programme sont en premier lieu le vote et les rencontres en ligne. Deuxièmement, la reprogrammation de l’assemblée générale élective du COM prévue après les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août), à plus tard dans l’année, soit avant le 31 décembre. Et l’amendement aux statuts du COM qui permettra à un membre de se porter candidat aux élections du comité olympique même s’il a déjà atteint la limite d’âge de 80 ans.

 

Il est bon de savoir que les règlements du COM n’autorisent pas un membre à être candidat s’il a atteint l’âge de 80 ans. La décision de modifier ce règlement a vivement fait réagir le comité de réflexion pour l’assainissement du sport qui a fait part de son indignation à travers un communiqué.

 

«Le projet d’amendement aux statuts du COM pour repousser la limite d’âge au-delà de 80 ans pour les candidats à l’élection de l’exécutif choque beaucoup, et pas seulement au sein du monde sportif. Selon les statuts du Comité international olympique (CIO), la limite d’âge est de 70 ans alors que pour le COM c’est de 80 ans.  Au lieu de réduire cette limite d’âge de 80 ans, le COM pousse le bouchon plus loin en proposant un amendement ce lundi 5 juillet pour qu’un membre puisse être candidat même s’il a déjà eu 80 ans. Chacun peut deviner l’identité de ce membre qui a sévi pendant 5 mandats à la tête du COM», peut-on lire dans le communiqué.

 

«Scandaleux»

 

Sans mentionner de nom, ce communiqué fait référence à Philippe Hao Thyn Voon, président du COM qui fêtera cette année ses 80 ans. Ce dernier avait ouvertement signifié son intention de se porter candidat à sa réélection en 2020.

 

Le comité de réflexion qui milite pour un renouveau du sport mauricien, voit en cette modification, une tentative de PHTV de rester aux commandes du COM.

 

«C’est scandaleux de venir imposer ça. Il n’a même pas consulté les personnes qui sont dans le sport avant de prendre sa décision. On comprend bien la manœuvre. Il avait la chance de partir avec les honneurs, au lieu de ça, il décide de rester pour quatre ans de plus. Cette démarche va faire beaucoup de tort au sport», fulmine Michael Glover, ancien ministre des sports et membre du groupe de réflexion.

 

Vivian Gungaram du même groupe et ancien secrétaire général du COM abonde dans ce sens. «Nous déplorons cette attitude. C’est une tentative qui a pour but de rester au pouvoir. J’espère que les dirigeants des fédérations qui assisteront à cette assemblée ont à cœur les valeurs du sport et qu’ils vont réagir et ne pas accepter ces amendements», déclare l’assistant-secrétaire de l’Association mauricienne d’athlétisme.

 

Sollicité pour une réaction, Philippe Hao Thyn Voon a rétorqué que la décision de modifier les lois revient à l’assemblée des délégués. Il avance qu’il se pliera à la décision des fédérations sportives. «Ceux qui sont en train de s’y opposer n’ont pas de voix au chapitre, ils essayent d’influencer les décisions. Qu’on laisse les fédérations sportives décider. Il y a 29 instances qui assisteront à cette assemblée ce lundi. A elles de décider si nous irons de l’avant avec ce changement ou pas», a répliqué le président du COM.