• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

8e journée : Blackburn Roc réussit sa rentrée

Blackburn Roc a dominé un courageux Hubble pour ouvrir victorieusement sa campagne 2023.

Après sa formidable victoire lors de la journée de clôture l’année dernière, Blackburn Roc n’a pas raté son retour à la compétition hier. Confié au Club Jockey Steven Donohoe, le pensionnaire de Samraj Mahadia a repris, en fin de parcours, Hubble, qui avait tenté un «pillar to post».

Si Alyaasaat, prisé au «betting», a été une grosse déception dans l’épreuve principale d’hier, en revanche Blackburn Roc, le favori, a été exact au rendez-vous. Intelligemment monté par Donohoe, il a réalisé l’essentiel. Pour son entraîneur Samraj Mahadia, la victoire fut laborieuse face à la ténacité, dont a fait preuve Hubble dans la ligne droite, mais le meilleur est à venir. Car, selon lui, Blackburn Roc devrait progresser davantage après son retour victorieux.

 

Au départ de la course principale, Hubble n’eut aucun mal à s’emparer du commandement. Blackburn Roc se mit très vite dans son sillage alors qu’Alyaasaat suivait en troisième position et précédait The Dazzler. Hubble contrôlait l’épreuve à sa guise avant d’accélérer graduellement le rythme à partir du 600m. Au 400m, le chronomètre affichait 10 secondes. Sentant le danger, Donohoe avait déjà lancé Blackburn Roc, et les deux chevaux abordèrent la ligne droite presque botte-à-botte. Blackburn Roc prit l’avantage à mi-ligne droite, mais Hubble refusait de s’avouer vaincu et revenait en fin de parcours. Mais Blackburn Roc maintenait lui son effort pour le devancer.

 

Ramanah maintient le «winning trend»

 

L’écurie Ramanah maintient son «winning trend». Hier, ses couleurs ont brillé dans la 2e course avec le favori Masterofallisurvey. Malgré son lourd handicap de 61.5kg, ce cheval, qui a beaucoup bénéficié de sa première course derrière Celestial Magma, a eu un parcours de rêve en 3e position sur les barres derrière African Rock et The Hitman. Il a quitté les barres avant le dernier tournant pour amorcer son effort. Il prit la tête à mi-ligne droite,  mais il a tout de même eu fort à faire pour résister à une attaque de French Rebel, qui a couru en net progrès.

 

Battu de peu sur French Rebel, le jockey Fayd’herbe ne mit pas du temps pour se racheter. Il a monté une belle course sur Tiger’s Rock dans la 4e épreuve. Il a placé volontairement sa monture en «one off» derrière Giggin et Eagles Vision en voulant éviter de se retrouver dans le dos de Benev. Tiger’s Rock, qui montrait des signes positifs de progrès, a placé une bonne accélération dans la ligne droite pour obtenir son premier succès à Maurice. Nimitz, qui en était à sa rentrée, a réalisé une bonne performance en terminant à la 2e place. Tiger’s Rock a offert le doublé à son entraîneur Vishal Ramanah. Bernard Fayd’herbe, qui a le vent en poupe depuis le début de la saison, a signé une autre victoire hier. C’était dans l’épreuve de clôture avec le favori Syds Liason. Une fois en tête, le cheval de Nagadoo n’a jamais été rejoint. Il s’est imposé par plus de trois longueurs devant James Peter.

 

L’apprenti Ianish Taka a perdu une course imperdable dans le 990m de la 3e course sur Gang Leader. Le cheval de l’entraîneur Ruhee s’est élancé en tête et il s’est rabattu à la corde après seulement 200 mètres. Comme il n’était pas attaqué à l’avant, Taka aurait dû attendre la ligne droite pour solliciter sa monture, mais il eut le mauvais réflexe de lancer le sprint au 450m. Gang Leader creusa l’écart, mais il devait peiner en fin de parcours pour se faire remonter par Straight, lequel a réussi la difficile transition 1500m-990m. Il était monté par le jockey David.

 

Ianish Taka n’a, par contre, pas commis d’erreur dans la 5e course sur le grand favori Juniper Lane. Après avoir arraché le commandement à Your Pace Or Mine au 1200m, il a bien géré le pas de sa monture. Lorsque Your Pace Or Mine l’a accroché peu avant le dernier tournant, Juniper Lane a démarré et il a fait preuve de résistance dans la première moitié de la ligne droite avant de repartir de plus belle en fin de parcours. Your Pace Or Mine n’a pas démérité, même s’il a été victime d’une vilaine monte d’Aucharuz en ligne droite alors que ce dernier tentait de l’empêcher de «shift in».

 

Ecroignard coup d’essai coup de maître !

 

L’un des hauts faits de la journée a été enregistré dans la 7e course. L’apprenti Ecroignard, qui n’a pu faire ses débuts en selle dans l’épreuve d’ouverture après le retrait d’African Fate, qui était sa première monte au programme, a frappé un grand coup dans la 7e course avec Spry. L’apprenti attaché à l’écurie Maingard a suivi proche du grand favori Night King. Sa monture a accroché ce dernier au dernier tournant. Si dans un premier temps, Night King donnait l’impression de pouvoir tenir jusqu’au bout, il a été dominé dans les dernières foulées par la monture d’Ecroignard, qui a conduit sa monture au but «hands and heels». Night King, qui visait une troisième victoire consécutive, a été surpris par la combativité de Spry, lequel renouait avec le succès après cinq défaites d’affilée.

 

Dans l’épreuve d’ouverture, le favori Rain Must Fall a justifié sa cote en repoussant l’attaque de Quest For Good. Ce dernier a suivi en bonne position, mais malgré tous ses efforts au finish, il n’a pu remonter Rain Must Fall qui a fait la course en tête.