• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

6e journée : sous le charme de Fayd’herbe

Fayd’herbe jetant tout son poids dans la bataille sur Special Blend, qui domine de peu Dynamite Jack.

Le jockey Bernard Fayd’herbe a été sensationnel hier en enlevant quatre des huit courses au programme à l’occasion de la reprise des activités hippiques après les nombreux renvois de ces dernières semaines. De ses quatre victoires, celle avec Special Blend dans la course principale lui a valu le prix de la meilleure monte de la journée.

Le cavalier sud-africain, exonéré de tout blâme dans l’affaire éthylomètre après un test positif lors de la 2e journée, était en grande forme hier lors de la 7e journée qui marquait la reprise de la saison, au point mort depuis la journée du 1er avril. Bernard Fayd’herbe a réalisé un quadruplé signé Sergeant York (1re course), Moroccan Retreat (4e course), Special Blend (6e course) et Desert Boy (7e course). Sa monte dans l’épreuve principale sur Special Blend a été un régal pour le public présent au Champ-de-Mars hier.

 

Au départ de cette épreuve, Tower Of Wisdom montrait ses intentions de vouloir prendre le commandement, une tactique déclarée aux commissaires par son entraîneur Samraj Mahadia avant la course. Mais à son intérieur, Trippi’s Express ne cédait pas et Tower Of Wisdom fut contraint de suivre en «one off» en deuxième position. Etonnamment Iditarod Trail, réputé pour être un «slow beginner», prit une place à la corde en troisième position, privant ainsi Dynamite Jack des barres. Fayd’herbe, lui, suivait les manœuvres sur Special Blend en dernière position.

 

Trippi’s Express imprimait un treain relativement lent à la course et les premiers 200 mètres furent bouclés en 14s, puis les 200 mètres suivants en 12s et le rythme resta inchangé en descente tout comme les positions. Trippi’s Express contrôlait l’épreuve alors que Tower Of Wisdom n’eut d’autre choix que de subir le rythme du leader avec à son intérieur Iditarod Trail, lequel n’avançait pas à son aise. Rama sur Dynamite Jack resta en «one off», car il n’avait pas d’autres options que d’attendre le sprint final. Fayd’herbe sur Special Blend attendait lui aussi une ouverture, ne voulant surtout pas aller en épaisseur.

 

Trippi’s Express ne faisait pas grosse impression après le 400m, là où Rama décidait de partir en épaisseur en contournant Tower Of Wisdom, qui n’avait plus rien dans le ventre.

 

Fayd’herbe, à ce moment, avait déjà pris l’option intérieur, mais il fut contraint d’attendre sur quelques foulées. A mi-ligne droite, Dynamite Jack accrochait Trippi’s Express et semblait pouvoir faire la différence. Mais c’était sans compter avec Fayd’herbe sur Special Blend. Il lança sa monture dans un trou de souris entre Trippi’s Express et Tower Of Wisdom, et, très vite, Special Blend devait rejoindre Dynamite Jack. Le cheval de Yannick Perdrau prit l’avantage au 100m, mais Dynamite Jack revint en fin de parcours. Trop tard, cependant, pour priver Fayd’herbe et Special Blend de la victoire.

Triplé pour Ramanah

 

L’écurie Ramanah réalise un début de saison faste. Cet établissement a signé un triplé hier et comme l’a dit son entraîneur récemment, il veut profiter de l’absence de quelques écuries, dont le retour va rendre la compétition beaucoup plus difficile. L’écurie Ramanah a brillé dans les 1re, 3e et 4e courses. Dans l’épreuve d’ouverture, Sergeant York s’est racheté après sa courte défaite face à After The Order à sa reprise. Déjà il aurait dû s’imposer ce jour-là s’il avait bénéficié d’une monte inspirée de l’apprenti Taka, lequel ne pouvait le maîtriser convenablement, Sergeant York a montré son vrai visage pour signer son premier succès. Il est vite parti en tête et Fayd’herbe prit toutes les dispositions pour l’empêcher de «shift out» durant le parcours. Après avoir réduit l’épreuve, il a lancé le sprint au 500m et à l’arrivée il a relégué le deuxième, Chestnut Cove, à plus de quatre longueurs.

 

Flowerscape est un coursier complètement retrouvé depuis son transfert chez Ramanah. Il a signé, une nouvelle victoire après celle réalisée lors de la 3e journée. Pourtant, il rencontrait une meilleure opposition, mais cela ne l’a pas empêché de briller. Après avoir travaillé sur les premiers 100 mètres pour se rabattre à la corde en tête de la course, il a contrôlé l’épreuve à sa guise. Oxford Blue l’a accroché sérieusement au dernier tournant, mais Flowerscape a refusé de se laisser faire en repoussant l’attaque du favori, mais aussi celle de Chapter And Verse, qui a réalisé une bonne rentrée. La déception dans cette épreuve est venue d’Oxford Blue et de Well Connected, tous deux transparents au finish.

 

Vishal Ramanah a complété son triplé avec le favori Morroccan Retreat dans la 4e course. Bien monté par Fayd’herbe, Moroccan Retreat est parti en tête au départ avant de laisser partir Lite Of My Life au 1000m. Le cheval de Ramanah est revenu à la charge peu avant le dernier tournant et un clin d’œil, il a laissé sur place ce dernier pour gagner en roue libre. Lite Of My Life a terminé à la 2eplace devant Nevil MU qui est resté sans accélération dans la ligne droite.

 

Do Or Dare confirme

 

Dans la 5e course, Do Or Dare a confirmé son net renouveau. Après avoir surclassé ses adversaires lors de la 3e journée, le pensionnaire de l’écurie Nagadoo, quoique évoluant à un échelon supérieur hier, a réédité sa performance en s’imposant arrêté. Do Or Dare a eu un parcours de rêve à la corde en 3e position derrière Ron’s Joy et à l’intérieur de Castle Of Glass. Il a attendu patiemment la ligne droite pour s’infiltrer à la corde avant de se détacher une centaine de mètres plus loin. Crazy Charlie, présenté dans une superbe condition, s’est contenté de la deuxième place.

 

Badawee, monté par Donohoe, a offert à l’entraîneur Simon Jones sa première victoire de la saison dans la 2e course. Il a suivi derrière Almost Winter, lequel s’est montré le plus rapide. Mais lorsque ce dernier claqua après le passage de la «Route», Badawee prit seul la tête, et, très vite, il a creusé l’écart pour gagner arrêté.

 

De son côté, Desert Boy, surpris la dernière fois par Oxford Blue sur 1365m, a effectué un retour gagnant sur 990m pour compléter le festival de Fayd’herbe. Il est parti, comme une flèche au départ, marquant plusieurs longueurs sur ses poursuivants, dont El Patron, pourtant un «flyer». Desert Boy tourna en tête en roue libre et même s’il baissait pied en fin de parcours, il n’eut aucun problème à franchir le but en vainqueur. Captain Persia, dont on disait le plus grand bien, a réalisé des débuts prometteurs. Relégué à sept longueurs de Desert Boy au 600m, il est venu échouer à seulement 1.10 longueur du vainqueur à l’arrivée.

 

Dans l’épreuve de clôture, San Andreas, qui a récemment intégré l’effectif de l’écurie Mahadia, s’est imposé au finish, profitant d’un bon rythme imposé par Doublethink. Ce dernier, qui cherchait un nouveau succès après sa reprise victorieuse, a été surclassé en fin de parcours par San Andreas, qui a démarré en épaisseur au dernier tournant. Gordonstoun a complété le tiercé devant Duke Of Abercorn, qui aurait pu mieux faire dans cette course.