• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

45e journée : Mahadia atteint la barre des 100 victoires

Mahadia ramenant fièrement son 100e vainqueur en tant qu’entraîneur.

L’entraîneur champion de la saison a réussi un triplé, une performance qui lui a permis de soigner son palmarès et atteindre la barre des 100 victoires. Un score qu’il a atteint, hier, grâce à Captain Catman, Lunafacation (dans l’épreuve principale) et Transonic.

Transonic. C’est le 100e vainqueur de Samraj Mahadia qui en est à sa troisième saison seulement après s’être associé à la défunte écurie Merven lors de la première année en 2021. Avec 97 victoires, il ne lui manquait trois petites victoires pour atteindre ce chiffre symbolique, mais prestigieux de 100 victoires en attendant l’ultime rendez-vous de la saison cet après-midi. Les couleurs de Mahadia ont brillé grâce à Captain Catman (3e course), Lunafacation (8e course) et Transonic (9e course). Captain Catman a réussi des débuts victorieux dans la 3e course. Il a suivi idéalement placé derrière Partner In Crime et Royal Sovereign. Royal Sovereign a pris le «first run» lorsque Partner In Crime a baissé pied, mais il n’a pu contenir le finish de Captain Catman, qui a démontré de bonnes dispositions. Dans l’épreuve principale, le représentant de Mahadia, Lunafacation, a surpris le grand favori Free To Win en s’imposant de bout en bout. Il a débordé Free To Win pour prendre le lead après seulement 150 mètres de courses et s’installer confortablement en tête. Prince Alf, également bien parti, est venu se placer à l’extérieur de Lunafacation. Free To Win tirait quelque peu lorsque Lunafacation a ralenti le train en première montée. Super Excited, la doublure de Mahadia, suivait en 4e position avec Arizona Silk fermant le cortège. Lunafaction a graduellement durci le rythme en descente, mais Free To Win le suivait comme son ombre à l’intérieur de Prince Alf. À l’arrière, Super Excited se rapprochait alors qu’Arizona Silk était battu. À l’amorce du dernier tournant, Prince Alf baissait pied alors que Lunafacation était toujours plein d’allant. Free To Win était sous sollicitations alors que Super Excited continuait à gagner du terrain. Lunafacation maintenait son effort dans la ligne droite alors que Free To Win manquait d’accélération. Super Excited restait dans le coup, mais versait à l’intérieur à l’emballage final et a dû se contenter de la 2e place. Ce fut dans l’épreuve suivante, la 9e, que Mahadia allait intégrer le groupe des «centenaires» avec Transonic. Ce dernier, outsider à Rs 1200m, prit la tête et malgré le retour de Grand Vision dans la ligne droite, il devait tenir jusqu’au bout pour signer son 3e succès de la saison.

 

L’écurie Narang, auteure, elle aussi, d’une belle saison, a ramené un doublé, même si la déception, dans son camp, est venue de Free To Win dans l’épreuve principale. Le doublé, elle l’a réalisé avec Gonnabealright (1re course) et Williamthefighter (4e course). Gonnabealright a aligné une 4e victoire consécutive. Il a profité de son premier couloir pour garder le commandement. Giggin est venu se placer en «one-off» et il a accroché Gonnabealright à l’entrée de la ligne droite. Mais ce dernier a fait preuve de combativité pour résister jusqu’au bout. Sergeant York a bien terminé, mais trop tard pour inquiéter Gonnabealright. Dans la 4e course, Williamthefighter, surpris par Sergeant York à sa course précédente, s’est racheté en s’imposant de bout en bout devant Gang Leader et Colour Of Money.

 

L’entraîneur Rawat réalise, lui, une bonne fin de saison. Il a signé deux victoires par l’entremise de Supreme Elevation (2e course) et de Trojan Quest (10e course). Supreme Elevation a doublé la mise après sa sortie victorieuse de la semaine dernière. Pourtant, il eut une course difficile en épaisseur en raison de la monte calamiteuse de Chinapiel sur African Rock, lequel a poussé Supreme Elevation en épaisseur du 1400m au 1000m. Lorsqu’African Rock déborda The Gypsy King en descente, Supreme Elevation améliora sa position pour se porter à l’extérieur de The Gypsy King. Toutefois, les deux allaient être poussés davantage en épaisseur lorsqu’African Rock quitta une nouvelle fois les barres au 500m. Romanus eut un boulevard à l’intérieur, mais il ne put rien contre Supreme Elevation qui se montra trop fort au finish. Trojan Quest, malgré ses 10 ans, a été performant dans le sprint du 990m dans la 10e course. Il a suivi Badawee avant de l’attaquer au dernier tournant. Il a pris la tête assez facilement pour briller devant Good Buddy et Great Stohvanen.

 

Trip To The Sky, de l’écurie Emamdee, a causé une petite surprise dans la 5e course. Il a suivi en midfield à trois longueurs de Cloud Seeder. Ce dernier a été rejoint par One Day Or Day One en descente. Le favori Swagger Jagger était, lui, dans une position idéale derrière Cloud Seeder. Dans la ligne droite, ce dernier a baissé pied et à mi-ligne droite, Trip To The Sky a émergé pour surclasser l’opposition.

 

Stageworld a signé une quatrième réussite consécutive dans le 1850m de la 6e course. Il s’est montré le plus rapide au départ et même si Backpacker est venu le talonner en descente, cela ne l’a pas empêché de repartir en ligne droite pour l’emporter devant Canary Island qui a fait illusion au début de la ligne droite.

 

La journée a pris fin avec la courte victoire de Duke Of Abercorn, qui a fait la course en tête. Il a résisté en fin de parcours à une attaque de Jack Tarr, sur lequel Bardottier n’avait pas toutes ses aises à mi-ligne droite.

 


 

Victoire britannique, consécration française

 

L’épreuve réservée aux cavalières de la Fegentri, ultime manche de cette compétition internationale, a souri à la Britannique Keighley qui a signé une belle victoire avec Royal Virtue, lequel a surclassé ses adversaires. Royal Virtue est parti vite des stalles pour s’installer en tête et il a très vite creusé l’écart en descente pour ne plus être rejoint. La Française Collomb, arrivée deuxième sur Liquid, a été sacrée championne de ce championnat aux points.