• Heathy lunch box : cinq idées de repas à apporter à l’école et au boulot
  • L’enquête sur l’assassinat de Manand Fakhoo non-résolu deux ans plus tard : ses proches entre révolte et incompréhension
  • Boost Your English : la trouvaille linguistique du Dr Wedsha Appadoo-Ramsamy
  • Otite : aïe, pas touche aux oreilles !
  • Résultats du School Certificate : entre réjouissances et tristesse
  • Ilia’s Nails’, une belle adresse trendy dans le paysage de Curepipe
  • Linzy Bacbotte : L’apothéose mauricienne de ses 35 ans de carrière
  • Arianda Desmarais, 11 ans, se fracture le crâne en tombant d’un autobus - Ses parents : «Nous espérons qu’elle s’en sortira sans séquelles graves»
  • Stephan Steward Toussaint, 29 ans, tué pour «une affaire de moeurs» - Stephanie, sa compagne : «On le blâme injustement sans qu’il soit là pour se défendre»
  • Alertes météo : un vent nouveau souffle…

Avec Lilou

lilou.jpg

Elle ouvre très bientôt un salon à Tamarin.

Incursion dans le monde capillaire d’une jeune artiste débordante de projets.

Il fait chaud, vous n’avez pas la pêche, vous êtes démotivée ? Et si vous changiez de… tête pour

vous redonner le sourire ! Mais attention, à ne surtout pas confier vos cheveux à n’importe qui. Car le remontant idéal contre la déprime se prénomme Lilou. Une grande brune ou blonde (selon les envies) aux grands yeux pétillants et au sourire infaillible qui promet de vous chouchouter, de vous transformer si vous le désirez. Elle fera, promet-elle, surtout du bien à la chevelure de ces dames et demoiselles.

Vous l’aurez compris, on parle d’une coiffeuse hors du commun qui, dès la semaine prochaine, donne une nouvelle dimension à sa carrière professionnelle. «Après des études à Maurice et en France, je m’apprête à ouvrir mon salon», nous confie Lilou qui est aussi, dit-elle, mannequin à ses heures perdues.

Si les séances photos lui font du bien, donnez-lui une paire de ciseaux, un fer à lisser ou encore un sèche-cheveux, et elle sera la plus heureuse au monde. «Depuis toujours, je rêve de devenir coiffeuse. C’est pour moi une forme d’art car il s’agit d’embellir une personne, de l’aider à se sentir bien dans sa peau. Et si on ose un peu de folie, on peut surfer sur la vague des tendances», explique Lilou.

Pour elle, qui privilégie en ce moment les coupes dégradées et le blond cuivré, son salon, qui se trouve à Tamarin, sera un lieu à son image : «Mon salon sera ouvert à toutes les femmes et répondra à tous les désirs. En ce qui concerne les cheveux, tous les types de service seront disponibles, de la coupe au brushing, en passant par le défrisage, entre autres. Quelques extras, sur rendez-vous, comme la coiffure à domicile, sont aussi proposés ainsi que d’autres petites attentions, dont la manucure, la pédicure et la pose d’extensions. Le tout pour que toutes mes clientes repartent satisfaites et bien

dans leur peau.»

C’est souvent ensemble, avec sa cliente, que Lilou décide d’une coiffure : «J’écoute les envies de la personne et, par la suite, j’effectue la coupe et la coiffure en me basant sur la morphologie du visage et par rapport au grain des cheveux.» Pour le reste, la jeune coiffeuse se laisse guider par son instinct en y ajoutant un peu de folie, de la créativité et beaucoup de plaisir. Autant de choses

qui vous aideront, mesdames

et mesdemoiselles, à vous sentir…

on the hair !

Archive: