• Fred Chesneau, le «Globe Cooker», à la table d’une famille mauricienne
  • Tir à l’arc : Wasim Yacoob s’en est allé
  • Kisasa, un restaurant atypique au coeur de Port-Louis
  • À Grand-Baie : Beedeea, 63 ans, meurt dans des circonstances troublantes
  • Syndrome d’Alcoolisation Fœtale : L’art, une arme pour la sensibilisation
  • Ses jumelles siamoises se trouvent en Inde pour une séparation chirurgicale | Marie-Hélène Papillon : «Je prie très fort pour mes filles»
  • Noyades : Début d’année cauchemardesque pour quatre familles
  • Nouvelle année, nouveaux visages et nouveaux talents
  • L’affaire Medpoint au Privy Council : Pravind Jugnauth, un rendez-vous avec l’histoire
  • Quitte ou double !

«MXGP Pro» : Grandes sensations à deux roues

Ça vous dit les jeux de moto cross ? Où l’on se retrouve dans de la boue virtuelle, à s’éclabousser de partout ? Pourquoi pas, si c’est bien fait ! C’est justement le cas du nouveau jeu de la franchise MXGP qui débarque sur PC, PS4 et Xbox ONE après un MXGP 3 qui n’avait pas trop convaincu. Bonne nouvelle : cette fois, c’est plutôt chouette.  Les développeurs de Milestone semblent avoir redoublé d’efforts pour proposer le meilleur jeu possible sur cette discipline sportive.  Manette en main, on constate que visuellement, ce MXGP Pro a de la gueule. Les décors sont plutôt jolis, avec tout ce qu’il faut d’intempéries et d’effets de lumière et de particules. Et surtout, l’effet de vitesse est bien là. Du coup, c’est beau et, boosté au moteur 3D Unreal Engine 4, c’est intense aussi.

 

N’empêche, on notera une optimisation pas toujours au poil en termes de textures et de frame rate, mais des prochains patchs devraient faire l’affaire. Et ça vient aussi avec un gameplay soigné. Les anciens jeux de la franchise étaient plutôt permissifs en termes de conduite de motos. Mais là, c’est plus de la simulation réaliste. Ne comptez pas gagner une course en appuyant tout le temps sur le bouton d’accélération. Tout sera une question de contrôle, d’équilibre. Il faut également prendre en compte les figures à faire, ce qui ne va pas forcément vous faire gagner du temps dans les courses en plus. Bref, c’est plutôt technique et ça vous demandera un temps d’adaptation.  Tout ceci doit convaincre par une bonne durée de vie.

 

En plus des duels et championnats online, vous allez pouvoir vous amuser seul en mode Career. On commence tout au bas de l’échelle et on monte, on achète, on upgrade et on a même plusieurs pilotes qui commentent vos exploits. Du classique oui, mais c’est toujours mieux que rien, d’autant qu’on y passe pas mal de temps.  Fans de sensations et de deux-roues tendance tout-terrain, voici un jeu qui devrait vous plaire.