• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

“Si on me demande de partir, je partirai”

Torriden Chellapermal

mbc.jpg

Torriden Chellapermal

- Nasser Ramtoolah : “Ce sont les prérogatives du PM de me faire partir”
- Le nom de Ravin Bachoo (actuellement en Inde et faisant partie de la délégation qui accompagne Pravind Jugnauth) a été cité pour remplacer Torriden Chellapermal.
- Paul Bérenger, PM : “La situation est difficile; une décision sera prise dans quelques jours”

Les jours de Torriden Chellapermal et Nasser Ramtoolah sont comptés à
la MBC. Plusieurs sources affirment que les deux hommes qui ne se sont jamais
entendus seront remplacés à la fin du mois de janvier.

C’est Ravin Baichoo (en Inde actuellement et accompagnant le vice-Premier
ministre, Pravind Jugnauth) qui devrait remplacer Torriden Chellapermal à
la tête de la station nationale. Interrogé hier matin, Torriden
Chellapermal, dont les proches affirment qu’il n’a rien à
se reprocher, nous a fait la déclaration suivante : “Si on me demande
de partir, je partirai. Si on estime que mon départ peut contribuer à
trouver une solution, je partirai.” Avec cet éventuel scénario,
Torriden Chellapermal s’en irait avant la fin de son contrat qui expire
en septembre de cette année. De son côté, Nasser Ramtoolah,
président du Conseil d’administration, fraîchement revenu
de ses vacances d’outre-mer, dit “prendre note” de ce qui
se dit dans les journaux, déclarant plus loin que “ce sont les
prérogatives du Premier ministre de me faire partir” et ajoutant
même qu’il n’y a pas de problème entre Torriden Chellapermal
et lui.

Pourtant, tout semble indiquer le contraire. C’est le Premier ministre
lui-même qui, lors de sa conférence de presse d’hier, affirme
que le problème est sérieux. “La situation est difficile.
Je suis en consultation de part et d’autre. Une décision sera prise
dans quelques jours,” a déclaré Paul Bérenger à
qui Torriden Chellapermal a envoyé une lettre faisant état des
problèmes qui existent à la MBC. Dans cette lettre, le directeur
de la MBC estime que la situation est de plus en plus difficile à la
rue Pasteur. Une atmosphère devenue invivable à cause du conflit
entre lui et le président du conseil d’administration, Nasser Ramtoolah.
Le dernier litige entre les deux hommes est survenu lors de la dernière
réunion du conseil d’administration - “houleuse” selon
ceux présents. Cette fois, ce serait une allocation supplémentaire
dont devrait bénéficier une journaliste embauchée sur une
base contractuelle qui a provoqué une discussion entre les deux hommes.

Le conflit entre les deux hommes ne date pas d’aujourd’hui. Dès
leur nomination (août 2002 pour Nasser Ramtoolah et octobre 2002 pour
Torriden Chellapermal), ils ont eu plusieurs divergences de vues. Dispute autour
de la nouvelle grille, désaccord sur les récents achats de quelques
films en hindoustani, opposition sur la manière de gérer la MBC
: autant de sujets de désaccord qui ont gangrené les relations
entre les deux hommes.

Si le Premier ministre ne veut pas pour le moment commenter sur le choix des
successeurs de Chellapermal et de Ramtoolah, c’est toutefois le nom de
Ravin Bachoo comme futur directeur de la MBC qui est cité avec persistance
dans les milieux du gouvernement. Ainsi donc, après le départ
de Shirin Aumeeruddy/Cziffra et de Hootesh Ramburn, nous assistons cette fois
au feuilleton Ramtoolah/Chellapermal.

Michaëlla Seblin

Archive: