• Sous le soleil (couchant) du Casela
  • HSBC : Chris Murray tire sa révérence
  • Neeshi Beehary et Damien Ng Tat Chung : la collab’ LOL qui Mett Serye
  • Ecology Bags Co. Ltd : la «green revolution» d'Ajay Jahree
  • Judo – Gala du Nord : Dans une ambiance des Jeux des îles
  • Tour de l’île à pied : la fabuleuse expérience humaine des Dunienville
  • La touche glamour de Tatiana Dabbadie
  • La vie de fashionista de Peanut
  • MBSF Snooker Challenge Cup : une surprise nommée Adeeb Moosa
  • Centre Frère René Guillemin : L’art comme arme de prévention

Xbox Series X : de belles promesses

Le 8 mai, Microsoft a proposé une vidéo d’une trentaine de minutes environ – la première d’une série mensuelle –, dans laquelle l’on a appris pas mal de choses et où l’on a pu surtout voir en mouvement plusieurs jeux annoncés. De quoi patienter jusqu’à la fin de l’année, en attendant la grande guerre des nouvelles consoles entre Sony et Microsoft. 

Un jeu acheté et c’est bon. Sur la XBOX Series X, vous ferez des économies. Ainsi, si vous téléchargez un jeu sur un appareil et que vous voulez le jouer sur un autre (que ce soit une XBOX One ou le futur XBOX Series X), il vous suffira juste de le télécharger de nouveau, sans payer une nouvelle fois pour l’acheter. Quelque chose qui devrait plaire. Par contre, on attend un peu plus de détails sur la rétrocompatibilité avec les jeux d’anciennes consoles XBOX.

 

À 120 images par seconde. Parmi les options techniques, outre le support de la résolution 8K et un refresh rate allant jusqu’à 120 Htz, on sait que la console pourra gérer aussi des animations à 120 images par seconde – donc deux fois plus de fluidité que dans un Call of Duty, par exemple. Dirt 5, qui nous est venu avec une présentation convaincante, est l’un des premiers jeux qui bénéficiera de cette option.

 

Démo technique. Bien sûr, les grosses attractions de la vidéo sont les jeux. Et ce sont de belles claques visuelles : une enquête entre deux mondes avec le paranormal Medium, du très glauque à la Alien et Prometheus avec Scorn, du jeu de course avec Dirt 5, du gameplay pour Assassin’s Creed Valhalla ou encore du First-Person Shooter sous une pluie battante avec l’impressionnant Bright Memory. Dans tous les cas, on se sent dans une autre génération de jeux vidéo sur consoles, des résultats techniques se rapprochant de ce que peut faire un PC poussé à bout en ce moment…

 

Toutefois, si tout ceci est fort alléchant, on attendra encore un peu. Car s’il y a la promesse que tous ces jeux tournent avec un moteur 3D en temps réel, il reste encore un peu de temps avant de les découvrir. Et l’on sait que plusieurs jeux dans le passé (Watch Dogs, Killzone 2) ont eu de grands changements visuels – pour ne pas dire downgrade – entre leur première présentation et la commercialisation du jeu.

 

Bon, maintenant, la balle est dans le camp de Sony qui a intérêt à assurer, parce que la barre est haute.