• Radha, victime de la folie meurtrière de son fils | Raaksha : «Je ne comprends pas comment mon frère a pu tuer notre mère»
  • Priscilla, 20 ans, accouche dans les toilettes de l’hôpital Victoria : «Mo ti kapav perdi mo zanfan»
  • Anne Murielle Ravina & Marie Anoushka Ah Keng : Rodrigues power !
  • Primary School Achievement Certificate : Ils récoltent le fruit de leur travail
  • Inondations : Le cauchemar des habitants de Cottage
  • À nos actes manqués
  • Akbar Patel vs Colin Bell : Duel au sommet du Club M
  • Yaaseen Edoo (Man Utd) : «L’enjeu est énorme»
  • Antish Rupear (Liverpool) : «Le match à ne pas perdre»
  • Liverpool vs Manchester Utd : Le match de la peur

«Secret of Mana» se refait une beauté mais…

Pour les moins jeunes d’entre nous, il s’agit de l’un des plus grands J-RPG jamais réalisés. Du coup, on est impatient de voir une version remaster de Secret of Mana (sorti en 1993 sur Super Nintendo). On a, au final, une version 2018 agréable mais perfectible sur bien des points. Un remake disponible sur PS4, PS Vita et PC. Nul besoin d’aller très loin pour résumer l’histoire de Secret of Mana.

 

Il était donc une fois… dans un pays coloré. Un garçon entre en possession d’une vieille épée. Hélas, cette découverte va faire jaillir des monstres dans le pays. Banni, notre héros devra accomplir une quête car la vieille épée est une relique légendaire qu’il faudra revigorer pour sauver le royaume. Avec l’aide d’une jeune demoiselle et un petit teigneux, le héros va essayer de sauver le monde d’un empire qui risque de tout faire péter.  

 

Rien de très original mais à l’époque, Secret of Mana a fait son effet. Introduisant aussi, pour le coup, un gameplay avec des combats en semi-temps réel, loin du tour par tour de Final Fantasy et Dragon Quest. La donne ne change pas avec le remaster : il faudra toujours batailler avec une barre qui se remplit entre chaque coup, tout en donnant des ordres (simplifiés) à vos deux autres amis ; gérer vos pouvoirs magiques et l’inventaire, avec tout ce qu’il faut de potions et d’armures.

 

Sauf que tout ceci a un peu vieilli et que ce remake n’a pas jugé bon de redynamiser le tout.

 

Résultat : les combats deviennent vite confus (vous devrez juste bouger, sans bouton d’esquive et d’évasion) et ne sont pas très musclés (si ce n’est un peu chez les boss). Du coup, on a parfois du mal à placer ses attaques, normales ou magiques. La barre qui se remplit à chaque fois n’aide pas. Aussi, vos compagnons ont-ils une intelligence artificielle très approximative, se coinçant souvent dans les éléments du décor ou fonçant tête baissée sur les ennemis. Secret of Mana peut également se jouer à trois (chacun un personnage). Cette option est à privilégier vu que c’est le désordre quand vos amis sont contrôlés par l’IA.

 

Cette nouvelle version n’a également pas jugé bon de rééquilibrer la difficulté du titre. Vous avez alors l’impression que la difficulté est mal dosée, avec des boss souvent trop faciles à battre avec de la magie, tandis que certains ennemis normaux sont des plus durs à tuer… Dommage ! Pensez, en outre, à sauvegarder de temps en temps. Selon certains joueurs, le jeu plante de temps en temps.

 

Qui dit remaster dit aussi refonte visuelle. Secret of Mana version 2018 vous convie donc à un univers tout en polygone, avec des couleurs et des personnages mignons. C’est très agréable à l’œil mais un peu plus d’audace aurait été apprécié, surtout avec les standards techniques d’aujourd’hui. Il faudra aussi faire avec des personnages qui parlent sans que leurs lèvres ne bougent et un voice acting moyen (c’est soit très forcé, soit très somnolent), en anglais ou en japonais. Il serait donc bon de vous pencher sur Secret of Mana si vous n’y avez jamais touché.

 

Par contre, pas mal de défauts et une technique plus ou moins molle empêchent ce remaster d’atteindre des sommets, alors que le jeu original méritait une relecture d’anthologie.