• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

Realme C33 : un «budget phone» sympa

Le dernier venu des portables de la marque pour petit budget est disponible à Rs 8 299 sur le site de RealmeMauritius et chez ses revendeurs. Il ne faudra pas être super exigeant avec cet appareil qui s’est, néanmoins, révélé plutôt sympa au final. 

Design et écran : juste ce qu’il faut

 

L’arrière est revêtu d'un revêtement avec un petit effet brillant et l’avant est doté d’un écran IPS de résolution 720p. Rien de super extra, l’écran fait le boulot, et vous pourrez de temps en temps aller sur YouTube (jusqu’à 720p) ou un peu sur Netflix, disponible uniquement en résolution SD, et non HD, sur le portable.

 

Performances correctes un peu partout

 

Pas trop de soucis pour la navigation Web et les réseaux sociaux (sur l’interface maison sous Android 12), c’est fluide, à part quelques ralentissements de temps à autre. Côté jeu, on est arrivés à du solide 30 images par seconde sur Asphalt 9 et à du 60 fps, avec un niveau de détail moyen sur Call of Duty Mobile. Donc, revoyez vos exigences à la baisse pour des jeux gourmands, avec ce portable qui a, en son sein, 4 GB de mémoire vive et 128 GB de stockage extensible (double SIM aussi), le tout avec la puce Unisoc Tiger T612.

 

Partie caméra ok de jour

 

L’unique caméra arrière de 50 mpx du portable (on nous propose aussi un depth sensor à l’arrière) s’est avéré sympa, avec des clichés colorés et plutôt détaillés de jour, avec en plus une très belle réactivité. De nuit par contre, on a eu des clichés éclairés mais manquant sérieusement de détails. Concernant la vidéo, on grimpe ici jusqu’à 1080p à 30 images par seconde, avec une stabilisation optique pas terrible, donc ne bougez pas trop l’appareil en filmant. Pour la caméra selfie, on a du 5 mpx, juste ce qu’il faut pour quelques clichés et vidéos en 720p.

 

Autonomie de marathon mais charge très lente

 

Le C33 nous vient avec une batterie de 5000 mAh, ce qui est un peu la norme actuelle. Et avec un écran de seulement 720p pour la résolution, on s’est retrouvés avec un portable qui a tenu un peu plus de deux jours en usage standard, ce qui est excellent. Par contre, notez bien que ce portable n’inclut pas la charge rapide (uniquement 10 watts ici) : on a pris deux heures pour sortir de 20 à 90 % avec le chargeur fourni.