• Football : Cercle de Joachim concerné par une autre affaire
  • Le bénéfice du doute accordé aux tortionnaires présumés d'Iqbal Toofanny ] Sa veuve : «Cela ne veut pas dire que ces policiers sont innocents»
  • Double explosion à Beyrouth ] Salem Beydoun, consul honoraire de Maurice au Liban : «C’est un cauchemar»
  • Naufrage du Wakashio : un océan de chagrin
  • Hippisme - Barbé 2020 : White River : The Classic Winner
  • L’image d’un échec !
  • Cérémonie pour ceux décédés pendant le confinement - Jeff Clark : hommage à mon père
  • PatKat Professional Hairstylist : avec Patricia Kathan, ça décoiffe !
  • Elle l’avait projetée à terre lors d’une dispute : Vanessa Curpen écope de cinq ans de prison pour le meurtre de son bébé
  • Douleurs de l’hiver : Comment y remédier ?

Portables Huawei sans Google Services : pas si dur mais…

Avec le bras de fer opposant les États-Unis et la firme chinoise, les premiers portables de la marque arrivent sans les services de Google (Gmail, YouTube, Maps, etc.), notamment les Y7P – disponibles à la vente – et les P40 et P40 Lite dont les pré-commandes ont déjà commencé à Maurice. Faut-il s’en faire ? Éléments de réponse…

Huawei App Gallery s’étoffe

 

Lentement mais sûrement. Le store de Huawei, s’il est toujours moins exhaustif que les concurrents Apple et Google, est en train de s’étoffer, avec des équivalents pour le Maps de Google (ça s’appelle Here We Go) et d’autres applications populaires qui sont déjà sur ce store (TikTok, Zoom, Deezer, etc.). Aussi, l’App Gallery met bien en avant les applications locales dans ses algorithmes. Donc, pour le moment, ça va. Et avec le temps, ça risque d’être bien établi, d’autant que les portables de la marque suivent une bonne tendance au niveau de la qualité pour bien des modèles.

 

Trouvez certaines applications sur «AppFinder»

 

L’App Gallery, c’est bien, mais tout n’est pas dessus ! Par exemple, vous n’aurez pas toutes les applications de réseaux sociaux. Le mieux, c’est donc de télécharger l’application AppFinder. Cette dernière vous enverra sur les pages officielles (Facebook, Messenger, WhatsApp) où vous pourrez alors télécharger le fichier pour avoir l’application sur votre mobile. Et on vous rassure, ces applications marchent très bien.

 

Par contre, le problème se pose pour les applications que vous avez achetées sur Google Play Store et que vous avez transférées sur le mobile via Phone Clone (voir plus bas) : vous ne pourrez pas vous en servir correctement et devrez probablement les racheter sur l’App Gallery si elles sont dessus. Idem pour plusieurs jeux qui utilisent Google Play ; cela va devenir difficile, à l’exemple d’un Fortnite qu’il faut crack de façon laborieuse pour pouvoir y jouer. Vous êtes prévenu !

 

Et Gmail, Google Docs, YouTube et compagnie ?

 

Pas de panique ! Il n’y a peut-être pas de Google Services sur les derniers portables Huawei mais ce n’est pas comme si l’appareil allait vous interdire des choses : il vous suffit de passer par le navigateur Web du portable pour vous rendre sur votre Gmail ou sur YouTube. Par contre, vous ne pourrez que consulter des documents de Google Docs et Sheets sur le browser car l’editing passe par ces applications Google que vous ne pourrez avoir sur les portables Huawei – le mieux serait de vous en servir sur un ordinateur. Par contre, il existe bien sûr des applications pour créer et lire des fichiers Docs et Excel plus classiques.

 

Clonez vos données pour moins de soucis

 

Pour ceux qui s’arrachent les cheveux afin de transférer leur data vers un nouveau portable, l’application Phone Clone de Huawei est là et il vous suffit de l’avoir sur les deux appareils, avec un QR Code qu’il faudra scan avant de choisir quoi envoyer sur le nouveau portable. C’est simple et user-friendly !

 

Le Huawei Y7P : le premier à Maurice sans Google

 

Pour essayer tout ce qui a été écrit ci-contre, il a fallu avoir le Huawei Y7P, milieu de gamme en vente à moins de Rs 8 000, entre les mains. Et à ce prix-là, c’est plutôt complet : écran de 6,39 pouces (uniquement de 720 p), 4 GB de RAM, stockage – extensible – de 64 GB, Android 10 sous la surcouche Emui10, batterie de 4 000 mAh, caméras de 48, 8 (grand-angle) et 2 mpx (pour la profondeur de champ), avec aussi une caméra selfie de 8 mpx. Pendant tous nos «triturages», nous n’avons eu aucun souci, avec une interface stable, de la fluidité et une bonne autonomie. Bien sûr, c’est toujours moins rapide qu’un haut de gamme, les caméras sont un peu capricieuses de nuit avec une qualité moindre, les jeux se jouent avec un moindre niveau de détails mais pour la navigation Web et les réseaux sociaux, nickel ! Pour le prix aussi d’ailleurs.