• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Mission papillon : une main tendue vers les plus faibles

Cathy Giraud, Valerie Sauzier et leur équipe multiplient les actions  pour mettre un sourire sur le visage des enfants.

Cathy Giraud et Valérie Sauzier ont créé Mission papillon afin de venir en aide aux enfants et aux familles vivant dans la précarité et faisant face à des difficultés. L’ONG organise un grand vide-dressing le 4 novembre prochain pour récolter des fonds.…

C’est un engagement qui vient du plus profond de leur coeur parce que rester les bras croisés n'était pas une option. Face à la détresse des familles dans le besoin et des enfants, qui malgré l’innocence et l’insouciance de leur jeune âge doivent vivre dans des conditions difficiles, Cathy Giraud et Valérie Sauzier ont créé l’association Mission papillon afin d’apporter un peu de couleur, de joie, de réconfort à la vie de ceux qui en ont besoin et plus particulièrement à celle des tout-petits.

 

Avant cela, elles évoluaient dans le social toutes les deux de façon indépendante tout en travaillant régulièrement en binôme sur des projets, explique Valérie Sauzier. «Nous avons toujours, l’une et l’autre, oeuvré dans le social étant sensibilisées à la pauvreté, l’injustice et la maladie, encore plus quand cela concerne des enfants. Plusieurs fois, nous nous sommes retrouvées oeuvrant pour la même cause et plusieurs fois, l'une a fait appel à l’autre pour réaliser un projet. Le dernier cas que nous avions eu en commun était la réalisation d’une maison en dur pour une dame de Camp Carol, qui avait vu son enfant lui être enlevé faute de pouvoir lui offrir un toit décent, de l’eau courante et d’autres commodités. Après cela, de fil en aiguille, nous nous sommes dit que ce serait bien de voir plus grand, d’aider sur du long terme, d’avoir de plus grandes ambitions, de structurer notre action et d’en faire quelque chose de solide, de pérenniser nos actions et  de ne plus agir au coup par coup.»

 

C’est ainsi qu’elles ont créé ensemble Mission papillon avec comme idée de départ, poursuit notre interlocutrice, d’améliorer la vie des enfants vivant des foyers d’accueil. Cependant, au fil de leur parcours, leur mission a quelque peu évolué. « Nous avons créé la fondation Mission papillon. Nous avons donné ce nom à l’association car l’image de la transformation de la chrysalide en papillon nous parle et que notre idée première était d’améliorer la vie des enfants dans les shelters en transformant leur environnement en y mettant de la couleur, avec de la peinture, des meubles, de la déco, des jouets, entre autres. Nous voulions faire de leur foyer un lieu d’accueil chaleureux où ils se sentiraient bien. Avec le temps, notre action a beaucoup évolué, car il y a beaucoup à faire, beaucoup à donner et cela pas seulement au sein des shelters.»

 

Si les foyers restent au cœur de leur engagement social, Cathy Giraud et Valérie Sauzier viennent également en aide à des familles en difficulté, à des garderies ou petites écoles, mais aussi à d’autres associations qui ont besoin de dons comme des vêtements, des jouets ou des meubles. «Nous avons décoré et fait faire des meubles dans un bâtiment complet dans le but d’y installer un shelter. Nous avons aussi décoré et refait toutes les chambres d’un autre foyer, aménagé l’espace avec des lits et matelas neufs. Nous avons fait de magnifiques fresques. Nous organisons aussi des fêtes de Noël, célébrons les anniversaires, organisons des sorties et des activités, tout cela afin de mettre un sourire sur le visage des enfants.»

 

Soutenir la cause

 

Et lorsque le cas se présente, souligne Valérie Sauzier, il leur arrive aussi de chercher un parrain pour un enfant ou un jeune qui vient d’une famille qui n’a pas les moyens de payer des études, un soin médical ou une intervention. Les deux partenaires trouvent aussi régulièrement des parrains pour un gâteau d’anniversaire, un bon déjeuner, un fabuleux spectacle ou une joyeuse sortie. Un coup de pouce nécessaire et essentiel pour soutenir la cause de Mission papillon. «Nous fonctionnons avec des dons. Ça peut être des vêtements, des jouets, des meubles, des livres, divers objets, entre autres. La plupart de tout cela est redistribué. Mais nous en gardons une partie que nous vendons une fois par an lors de notre vide-grenier et notre vide-dressing. Nous vendons très peu cher, entre Rs 25 et Rs 200 maximum, afin de permettre à tout le monde de se faire plaisir. C’est aussi un moyen de réduire notre consommation et d'acheter du seconde main.»

 

D’ailleurs, l’association a, récemment, tenu son vide-grenier au Grand-Baie Coeur de ville où de la déco, des livres, de l’électroménager, des bijoux, de la vaisselle, des jouets, des meubles et du matériel de puériculture ont été mis en vente. L’événement, qui a vu la participation de plusieurs personnes, a été un franc succès, permettant à Mission papillon de récolter des fonds pour l’association. Le prochain rendez-vous est désormais fixé au 4 novembre au Mon-Choisy Mall où l’ONG tiendra un autre vide-dressing à partir de 9 heures. «Nous aurons des vêtements, des accessoires, des chaussures, du linge de maison et beaucoup d’autres produits pour hommes, femmes et enfants, et tout cela à des prix incroyables. Nous invitons les Mauriciens à venir en grand nombre pour soutenir la fondation et aider ceux qui en ont besoin», lance Valérie Sauzier.

 

Si vous souhaitez faire des dons d’objets en bon état, vous pouvez encore déposer vos produits au magasin Macumba à Grand-baie. La solidarité, souligne notre interlocutrice, est essentielle. «Toute la fondation repose sur ses bénévoles qui sont la clef de voûte de tous nos projets et réalisations pour : trier, peindre, décorer, aménager, apprendre, accompagner, créer. Nous comptons énormément aussi sur les donateurs pour les dons en nature ou financiers qui peuvent être déposés sur le compte de la fondation Mission papillon (MCB 000449340880) et enfin, sur les professionnels de divers horizons, les entreprises, les artisans, les magasins qui, généreusement, nous offrent leur aide ainsi que leurs conseils.»

 

Aujourd’hui, l’association nourrit plusieurs projets dont la décoration d’une maison avec l’aménagement de chambres pour six enfants âgés entre 10 et 12 ans, le financement des cours d’alphabétisation pour des enfants vivant dans deux centres de refuge, la réfection d’un autre shelter qui a besoin d’un coup de peinture et d’aménagement. L’association souhaite aussi construire un foyer pour jeunes filles qui doivent quitter les foyers à leur majorité et qui, une fois dehors, se retrouvent livrées à elles-mêmes. En plus d’un toit, Cathy Giraud et Valérie Sauzier souhaitent leur offrir un accompagnement et un apprentissage nécessaire pour qu’elles puissent trouver un travail et voler de leurs propres ailes afin de devenir des jeunes adultes autonomes.