• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Huawei P60 Pro : tout pour la photo

Le dernier portable high end de la marque chinoise a passé plusieurs jours entre nos mains. On a ainsi pu tester toute cette partie photo dont Huawei se vante tant depuis un moment. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on n’a pas été déçus… Le P60 Pro est en vente à Rs 56 999 dans les stores de Huawei et chez leurs revendeurs. 

Pour des clichés au top

 

On commence par où ? Car effectivement, difficile de faire plus complet et efficace que ce P60 Pro pour le volet photo. Le portable nous vient avec un capteur principal de 48 mpx, un objectif telephoto de 48 mpx également (ce qui est énorme), un capteur ultra grand-angle de 13 mpx, une caméra selfie de 13 mpx. Pour faire court, voici ce qu’on a surtout retenu :

 

Qu’importe le mouvement : Du stable, du très stable même quand on prend des clichés alors que la voiture roule, alors qu'on marche, etc. La stabilisation optique est très travaillée avec le P60 Pro, et nos clichés pris en mouvement n’ont pas déçu : c’est détaillé, coloré, pris rapidement, bref, surprenant dans le bon sens du terme.

 

Le zoom : Huawei aime le souci du détail et on s’est bien amusés avec les différents niveaux de zoom de l’appareil. Et l’objectif téléphoto fait des merveilles : le niveau de détails sur des clichés très zoomés (3.5 X ou 10 X, mais plus le 3.5) reste plus que décent, voire excellent, et devrait plaire de côté-là aussi.

 

Portraits ciselés comme il faut : Pour ceux qui ne jurent que par le bokeh effect, le P60 Pro ne va pas décevoir avec son mode Portrait, avec un excellent bokeh effect des visages et surtout des cheveux à l’avant-plan très bien découpés, de façon très rapide en plus. Il vous reste aussi le mode Aperture, qui accentue le contraste entre l’avant et l’arrière-plan pour un résultat qui devrait combler les plus exigeants.

 

Du night mode très éclairé : Encore et toujours dans l’exigence du détail avec les photos de nuit, où l’objectif telephoto capte le plus de lumière possible. Photos de lune, photos dans la pénombre, photos dans le noir, le P60 Pro a affronté tous ces challenges avec brio. Bref, la nuit vous appartient, même avec un tout petit moment à attendre pour le processing.

 

Clichés macro pas possibles : Plusieurs constructeurs ont tendance à un peu négliger leurs capteurs macro, ces caméras qui vous permettent de prendre des clichés de petits sujets (insectes, détails sur des billets de banque) de très près. Et avec le P60 Pro, les choses avancent à grand pas ; on s’est plu à faire le plein de clichés d’insectes et de fleurs dans le jardin pour des résultats super convaincants, avec moult détails, couleurs, netteté de l’image. Mettez-vous en mode super macro et vous verrez araignée et mouzon d’une autre façon !

 

Partie vidéo pas en reste : on monte aisément jusqu’en 4k à 60 images par seconde, le tout avec une très bonne stabilisation optique. 4k à 60 images par seconde aussi valable pour la caméra selfie ! Du tout bon de ce côté-là aussi…

 

Le reste est top aussi :

 

Et si la partie photo est le gros atout de l’appareil, n’oublions pas que nous avons aussi là un portable haut de gamme, avec des specs haut de gamme. Tout d’abord, un écran OLED de résolution 2700 par 1220 pixels, avec refresh rate adaptif de 120hz. Écran du plus bel effet et bien calibré (choisissez la bonne color temperature), où la vision de vidéos 4K est un régal, et visiblement très solide avec la technologie du Kunlun glass.

 

À l’intérieur, place à la puce  Snapdragon Gen 1. On aurait peut-être préféré le plus récent Gen 2, mais le portable assure niveau performances, avec du multitasking sans ralentissements, des jeux gourmands comme Asphalt 9 ou Diablo Immortal tout détails à fond à 60 images par seconde, bref, c’est toujours performant. Le tout couplé à 8 GB de mémoire vive, 256 GB de stockage et une batterie de 4815 mAh, ce qui peut paraître un peu moins vis-à-vis de la concurrence. Mais c'est compensé par un chargeur fourni de 88 watts, qui assure une charge complète qui vous prendra environ 30 minutes !