• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Huawei Freebuds SE : écouteurs peu exigeants mais sympas quand même

Depuis un moment, on a le dernier venu des écouteurs wireless de la marque chinoise, qui se veut être un excellent rapport qualité-prix car vendu à seulement Rs 2 999. Verdict après plus d’une semaine d’utilisation…

Confort

 

Les écouteurs nous viennent avec un design semi-intra-auriculaire qui nous donne un bon confort mais qui n’est pas forcément approprié si vous faites du jogging tous les jours. N’empêche, on est restés plusieurs heures avec l’appareil dans les oreilles sans que ce ne soit trop inconfortable.

 

Son clair mais…

 

Vu le prix, pas d’Active Noise Cancellation mais une isolation passive qui va beaucoup dépendre de la taille des embouts fournis, adaptés à différentes tailles d’oreilles, qui vont étouffer le son ambiant extérieur. Ceci réglé, on s’est retrouvés devant un son très clair, bien spatialisé, même à haut volume, mais qui manque tout de même beaucoup de basse. Idéal donc pour des réunions via zoom mais un peu moins pour la musique tendance hip-hop/R’n’B. Notre préférence ira, sur cet aspect, vers le Freebuds 4i de la même marque, un peu plus cher mais avec un son plus punchy et de l’active noise cancellation.

 

Autonomie au top

 

À ce niveau, c’est du tout bon pour le prix proposé : les earbuds ont tenu un peu plus de quatre heures avant d’être rechargés dans le boîtier qui, lui, peut être rechargé (via USB-C en environ une petite heure). Du Netflix, des meetings, de la musique… Tout s’enchaîne sans problème de connexion et de façon endurante !