• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Geekin’ Moris : un an et des gagnants

Le 27 août, le site Geekin’ Moris (qui propose nouvelles, infos, podcasts, événements, etc., pour toute la communauté geek) récompensait les gagnants des différents concours dans le cadre de sa première année d’existence. On s’est approchés des gagnants dans les catégories short story et bande dessinée. 

Jeffrey Chung et son «marsan sorbet» violent

 

Il a transformé une «contrainte» en une histoire, carrément ! Jeffrey Chung, Web Designer de 32 ans, a fait mouche dans le cadre de ce petit concours avec sa nouvelle Last Shot Against All Odds, où il raconte comment des personnages seront aux prises avec un présumé marchand de glace qui cache un violent secret. Une incursion très thriller et très violente.

 

Mais en fait, l’une des règles de cette catégorie était d’inclure une phrase avec un marchand de glace dans le récit ! Notre interlocuteur nous explique comment il s’y est pris : «Je me suis un peu creusé la tête pour voir comment inclure cette fameuse phrase et, en fin de compte, je me suis dit : pourquoi ne pas faire tourner toute l’histoire autour d’un marchand de glace ? Je me suis alors inspiré de souvenirs d’enfance, de mauvais souvenirs aussi, et de toute cette culture que j’adore autour des films d’horreur, des thrillers et autres livres.»

 

À coup sûr, ce fan d’auteurs comme R. L. Stine (la franchise Chair de poule pour la jeunesse) est très motivé pour continuer à écrire, lui qui, en plus du concours de Geekin’ Moris, a aussi écrit des essais et poèmes. Un beau rayonnement à venir probablement pour ce monsieur qui a eu un joli voucher qu’il va dépenser aux Éditions Le Printemps…

 


 

Mookti Devi Gopaul et son univers noir de «Pinionden»

 

C’est noir mais il y a de l’espoir. C’est ce que semble nous dire cette jeune femme de 27 ans avec cette courte BD très sensorielle du nom de Pinionden, en référence à cette plante connue ici pour repousser le mauvais œil et les mauvaises énergies. Une BD le plus souvent en noir et blanc, où il est question d’une fille qui part chercher la fameuse plante dans l’intention de faire entrer des couleurs dans sa vie… et dans les planches de la BD. Bref, c’est plutôt original, très joli et très mistran aussi.

 

Mookti Devi Gopaul, qui est Graphic Designer, nous confie : «Je me suis beaucoup inspirée des histoires que me racontaient mes grands-parents, surtout concernant les bienfaits de la plante pinioden, souvent associée au loup-garou ; il repousse d’ailleurs cette entité malveillante. Mais j’ai trouvé que c’était trop cliché de proposer une histoire de loup-garou. Du coup, j’ai pensé à une histoire plus universelle sur l’éradication du mal, plus intimiste, plus sensorielle.» Une approche gagnante pour cette habitante de Ste-Croix qui a reçu une tablette comme prix et dont vous pouvez admirer les dessins et illustrations sur sa page Instagram (mook_illustrations).