• FA Cup | Man Utd vs Liverpool : dans l’oeil du cyclone
  • Lupin sur Netflix : Omar, voleur aimé et mal-aimé
  • Des mots et des manigances…
  • Mais qui sont Hansel et Gretel… d'«Hansel and Gretel» ?
  • Enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen : Les révélations fracassantes de Pooveden Subbaroyan
  • Sharon Dukhi, 29 ans, meurt à l’hôpital à cinq mois de grossesse | Nitish : «J’accuse le personnel soignant d’avoir laissé mourir ma femme»
  • Shehad Calluchun, 15 ans, succombe à ses brûlures après une fuite de gaz | Son père Mozaheed : «Nou aksepte sa desizion Bondie-la mem si li bien dir»
  • Quand Linzy et Elijah revisitent «Le roi lion»
  • J’aime/J’aime pas | Bridgerton sur Netflix : sex-appeal contre toxicité
  • Vol avec violence dans la capitale | Celui qui a maîtrisé le malfrat : «Je voulais seulement aider la victime»

Among Us : un jeu et un succès surprise

Durant le mois de septembre, c’est le jeu qui a dominé les ventes sur des plateformes comme Twitch et Steam, sans oublier les plateformes mobiles, où cette version du jeu est gratuite. C’est quoi ? C’est comment ? On vous dit tout… ou presque.

Le jeu. Le concept est simple mais terriblement addictif. Among Us, des studios Innersloth, sorti en 2018, est un jeu multijoueur jouable de 4 à 10 personnes, qui prend place, dans une ambiance bien cartoon, au centre des stations spatiales. Le but est de démasquer un ou plusieurs imposteur/s (un maximum de trois) qui doit/doivent tuer tout le monde sans qu’on découvre sa/leur supercherie. Pour démasquer – ou tuer –, chaque joueur a donc un nombre de tâches de maintenance à effectuer dans le niveau. Mais quand un corps est découvert, les joueurs doivent passer à un vote, avec discussions en plus et alibis à présenter, pour ne pas se faire avoir et quitter la partie.

 

Rien de super original (il existe d’autres jeux du genre traitor game, à l’instar de Deceit) mais la mayonnaise prend très vite, avec du fun et des stratégies, dans une ambiance colorée et amusante. Qui plus est, le jeu est gratuit sur les plateformes mobiles, en plus d’être cross platform – que l’un soit sur PC, iOS ou sur Android, vous pourrez jouer ensemble !

 

Le succès. Comment expliquer qu’un jeu de quelques années de cela se retrouve maintenant  propulsé au-devant de la scène ? Certes, la communauté originelle des joueurs Among Us a grandi mais a surtout intégré par la suite un grand nombre de streamers très suivis, qui ont boosté la popularité du jeu à travers leurs vidéos.

 

Du coup, l’effet bouche-à-oreille virtuelle s’est très vite propagé – un peu comme avec Mincecraft dans le passé – et de nombreux joueurs ont découvert ce jeu qui ne demande pas de grosse configuration pour votre PC ou mobile mais un peu de jugeote, dans une ambiance bon enfant et accessible à tous, moins guerrière et hardcore que les gros jeux d’action en multi. De quoi faire plaisir aux développeurs qui ont essayé de tenir bon malgré le succès modeste du jeu, avant celui qu’il connaît actuellement.

 

La suite. Chose plutôt drôle. Les studios Innersloth, toujours persévérants, ont déjà commencé le développement d’Among Us 2. Sauf qu’ils ont annoncé qu’ils vont mettre en veilleuse cette idée pour le moment, vu la reprise successful du premier volet. Ils comptent plutôt enrichir le premier volet, avec les idées prévues initialement pour le deuxième. Ils envisagent aussi de rehausser les serveurs pour les rendre plus stables, avec une mise à jour pour les daltoniens – ceux qui ne peuvent distinguer les couleurs. Aussi au programme : un tout nouveau niveau et l’option future de créer sa liste d’amis proches pour les parties.