• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Un motocycliste meurt après une collision frontale avec une voiture à St-Julien - Sunita, la belle-sœur de Tharritaya Linganah : «Li ti enn extra bon papa ek enn mari devoue»

Ce vigile rentrait chez lui à moto quand il a été fauché par une voiture conduite par un habitant de Highlands.

Il rentrait chez lui à moto lorsqu’une voiture l’a fauché sur la route principale à Saint-Julien. Ce vigile de 57 ans, habitant Flacq, est mort sur le coup. La vitesse est une fois de plus mise en cause. La belle-sœur de la victime revient sur ce terrible drame.

Tharritaya Linganah, plus connu sous le nom de Baboo, avait beaucoup de projets. Ce Security Officer de 57 ans, qui travaillait à la succursale de la MauBank à Lallmatie, comptait terminer la construction de l’étage de sa maison. Il travaillait également très dur pour pouvoir «fer lavenir so bann zanfan» et «finans zot mariaz», mais le destin en a décidé autrement. Cet habitant de Plaine-de-Gersigny est mort sur le coup dans un accident de la route survenu le lundi 17 octobre. Il laisse derrière lui son épouse Rajshree et ses quatre enfants ; trois fils de 32, 28 et 18 ans, et une fille de 20 ans. Ils sont tous inconsolables depuis le drame qui les a frappés de plein fouet.

 

«Li ti enn extra bon papa pou so bann zanfan. Li ti ousi enn mari tre devoue pou so madam ek enn bon frer ek bofrer. Li ti ousi bien aktif dan Assemblée de Dieu, Flacq. Bien difisil pou nou fer nou dey», lâche Sunita, l’épouse du frère de Tharritaya Linganah, avec tristesse. C’est vers 17h35, raconte-t-elle, alors que son beau-frère rentrait chez lui après son service, que l’accident a eu lieu sur la route principale de Saint-Julien. «La polis inn dir nou ki mo bofrer ti dan so lane kan loto-la inn tap ar li. Nounn tann dir ki sofer loto-la ti pe roul bien vit ek ki li ti pe rod double enn kamion kan linn perdi kontrol so loto ek bat ek mo bofrer. Bann la polis dir nou ki trouv aksidan-la bien lor bann zimaz kamera CCTV», précise Sunita.

 

Une source policière confirme que le conducteur de la voiture accidentée doublait un camion au moment du drame. Ce dernier allait vers Saint-Julien. La motocyclette pilotée par Tharritaya Linganah venait en sens inverse, allant vers Flacq. À son arrivée sur place, le personnel du Samu n’a pu que constater le décès du quinquagénaire. Le rapport d’autopsie indique que l’habitant de Flacq a succombé à des «craniocerebral injuries». La police a pratiqué un alcootest sur le conducteur qui s’est avéré négatif. Il a ensuite été placé en détention au poste de police de Flacq.

 

Ce Group Coordinator de 32 ans a retrouvé la liberté le lendemain après sa comparution devant le tribunal de Flacq où une accusation provisoire d’homicide involontaire a été logée contre lui. Il a dû fournir une caution de Rs 16 150 et signer une reconnaissance de dettes de Rs 45 000, en sus de devoir respecter d’autres conditions liées à sa remise en liberté conditionnelle. Sa prochaine comparution en cour est prévue pour janvier 2023. Ce père de famille est, lui aussi, terriblement bouleversé après cet accident. Il aurait eu son permis il y a quelques mois. En attendant que l'enquête policière établisse les faits, c’est toute une famille qui pleure l’un des siens parti soudainement dans des circonstances horribles.