• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Poursuivie pour l’agression mortelle de son époux en 2017 : Jennie Telcide «soulagée» après avoir été disculpée

Kurt Telcide avait succombé à une septicémie neuf jours après que son épouse Jennie lui avait infligé un coup de couteau au ventre.

Cette femme de 39 ans a été acquittée de l’agression mortelle de son époux il y a six ans. La présidente de la Criminal Division de la Children’s Court a conclu à la légitime défense, en précisant que l’accusé n’avait visiblement aucune intention de tuer la victime lors d’une énième dispute conjugale. À l’époque, Kurt Telcide avait succombé à une septicémie neuf jours après que son épouse Jennie lui avait infligé un coup de couteau au ventre. Retour sur cette affaire qui fait encore couler beaucoup d’encre.

Le statut de martyre a remplacé l’étiquette de femme monstrueuse qu’on lui avait collée depuis six ans. Soit depuis la mort de son époux qu’on l’accusait d’avoir assassiné. Mais le couperet de la justice est tombé le 27 septembre. Et Jennie Telcide a été disculpée de l’agression mortelle de son époux Kurt survenue en 2017. Rehnu Gowry-Bhurrut, présidente de la Criminal Division de la Children’s Court – où l’affaire a été jugée parce que la fille mineure du couple était appelée à témoigner –, a conclu que l’accusée «acted in self defence». La magistrate a statué que la femme de 36 ans n’avait visiblement aucune intention de tuer son époux lors de cette énième dispute conjugale. Kurt Telcide a succombé à une septicémie neuf jours après que son épouse lui avait infligé un coup de couteau au ventre. Jennie Telcide n’a pas souhaité faire de commentaires après ce verdict rendu en sa faveur.

 

Son avocat Sanjeev Teeluckdharry explique qu’elle veut mettre cette affaire derrière elle une fois pour toute afin d’essayer de reprendre le cours normal de sa vie qui a basculé après ce terrible malheur. «Ma cliente est soulagée. D’après les faits et les évidences produits en cour, elle était victime de violences domestiques. Elle se défendait quand elle est tombée par terre en même temps que son défunt mari. Chacun avait un couteau à la main. C’est un des rares cas où les éléments de légitime défense et d’accident étaient présents. La cour a trouvé que l’élément “willful”, c’est-à-dire intentionnel, n’était pas présent. Il n’y avait pas lieu de chercher s’il y a eu légitime défense. Elle n’avait aucune intention de tuer son époux à ce moment précis», souligne Me Teeluckdharry.

 

Cette affaire éclate le 10 août 2017. Ce jour-là, le couple en était arrivé aux mains après une énième dispute conjugale alors qu’ils étaient déjà séparés. La jeune femme se trouvait dans sa cuisine, où elle préparait le repas, lorsque son époux, un couteau à la main, a menacé de la tuer. Il a ensuite pris une casserole d’eau chaude dans le but de la déverser sur elle. Jennie avait également un couteau en main car elle découpait du poulet. À un moment, son époux l’a frappée avant de la tirer de force. Les deux sont tombés lorsque la jeune femme a fait de la résistance. Cette dernière souligne qu’elle a alors entendu son époux crier et qu’elle a ensuite remarqué qu’il y avait du sang sur ses mains. Paniquée, elle s’est relevée pour prendre la fuite. Kurt, de son côté, a pris sa voiture et a roulé jusqu’à l’église de Terre-Rouge, d’où un passant l’a conduit à l’hôpital. Il y a rendu l’âme neuf jours plus tard suite à une «septicaemia due to stab wound of the abdomen». Tous les détails relatifs à cette affaire ont été communiqués en cour.

 

Arrêtée et poursuivie

 

Jennie Telcide a, par la suite, été arrêtée et poursuivie sous une accusation de «wilfully and unlawfully inflicted wounds and blows upon the person of Kurt Teddy Telcide, without intention to kill, but the said wounds and blows so wilfully inflicted had nevertheless caused the death of the said Kurt Teddy Telcide and this in breach of section 228 (1) and (3) of the Criminal Code». Elle a plaidé la légitime défense. Et la présidente de la Criminal Division de la Children’s Court a finalement abondé dans le même sens après avoir entendu toutes les versions dans cette affaire.

 

Il n’était un secret pour personne, à l’époque, que la relation entre Kurt et Jennie battait de l’aile depuis plusieurs années. Selon leur entourage, leur vie de couple s’était détériorée lorsque Jennie et Kurt s’étaient envolés pour Rodrigues, où ils s’étaient mariés. La mère de Kurt Telcide n’approuvait pas de cette union car son fils n’avait que 18 ans à l’époque et que Jennie Telcide était déjà maman d’une fille de 13 ans. Ensemble, ils ont eu une fille et deux garçons qui avaient respectivement 9 ans, 7 ans et 3 mois au moment du drame. Mais leur vie de couple était émaillée de violence. Ils avaient fini par se séparer et Jennie, qui est d’origine rodriguaise, bénéficiait de plusieurs Protection Orders contre son époux qui avait élu domicile chez sa mère. Ce chauffeur de taxi «marron» rendait souvent visite à ses enfants et c’est lors d’une de ces visites que le drame s’est produit. Les quatre enfants étaient tous à la maison à ce moment-là.

 

L’un des témoins clés dans cette affaire était d’ailleurs l’un des enfants du couple Telcide. Il s’agit de leur fille qui avait 9 ans au moment des faits. La jeune fille, âgée de 15 ans maintenant, a été appelée à la barre des témoins. Elle est revenue sur les circonstances de ce terrible malheur, de même que la fille aînée de Kurt issue d’une autre relation. La petite a expliqué que sa mère s’était juste défendue contre les coups de son père. Alors que la grande a fourni une autre version qui incriminait Jennie Telcide. Selon ses dires, Jennie aurait d’abord lancé un gros couteau au visage de son père avant de récidiver avec un autre couteau et «enn kouvertir tempo». Mais cette version n’a pas été retenue par la cour qui a conclu à la légitime défense.