• Fred Chesneau, le «Globe Cooker», à la table d’une famille mauricienne
  • Tir à l’arc : Wasim Yacoob s’en est allé
  • Kisasa, un restaurant atypique au coeur de Port-Louis
  • À Grand-Baie : Beedeea, 63 ans, meurt dans des circonstances troublantes
  • Syndrome d’Alcoolisation Fœtale : L’art, une arme pour la sensibilisation
  • Ses jumelles siamoises se trouvent en Inde pour une séparation chirurgicale | Marie-Hélène Papillon : «Je prie très fort pour mes filles»
  • Noyades : Début d’année cauchemardesque pour quatre familles
  • Nouvelle année, nouveaux visages et nouveaux talents
  • L’affaire Medpoint au Privy Council : Pravind Jugnauth, un rendez-vous avec l’histoire
  • Quitte ou double !

Mervin Luffur ne verra pas grandir ses enfants

D’après les proches du motocycliste, il n’était âgé que de 23 ans, mais assumait déjà de grandes responsabilités familiales. Papa d’une fillette de 4 ans et de deux garçonnets de 3 ans et 8 mois, Mervin Luffur travaillait dur comme jardinier et ne s’accordait pas de temps pour les loisirs. Le mardi 10 juillet, il rentrait justement du travail lorsque sa moto a fait une sortie de route, à Nouvelle-France. Le destin ne lui aura malheureusement pas été clément. Mervin Luffur est décédé 11 jours après son admission à l’hôpital Jawaharlal Nehru, Rose-Belle.

 

Tous les sacrifices qu’aura faits, le jeune papa pour sa petite famille sont tombés à l’eau, le dimanche 22 juillet, date à laquelle il a succombé à ses blessures. Il s’était fixé comme objectif d’économiser suffisamment d’argent pour pouvoir s’offrir un lopin de terre pour ensuite y construire sa propre maison. Mais il s’en est allé avant d’avoir pu concrétiser ces projets.

 

Mervin Luffur était l’aîné d’une famille de quatre enfants. Sa mère, Leelawtee Luffur, est anéantie depuis le drame. «Cela m’attriste de l’avoir perdu mais je n’ai d’autre choix que de rester forte pour mes enfants et petits-enfants.» D’autant plus qu’elle n’a pas été en mesure de parler a son fils, une dernière fois, comme ce dernier était placé sous respiration artificielle tout au long de son hospitalisation

 

C’était un pilier que Leelawtee Luffur a perdu avec le départ soudain du jeune homme. «Nous étions très proches. Même si nous habitions à plusieurs kilomètres l’un de l’autre, il se faisait un devoir de me rendre visite le plus souvent possible. M’occuper de ses enfants me permet aujourd’hui de tenir le coup. Mais voir son aînée le réclamer me fait beaucoup de peine. »

 

Les obsèques de Mervin Luffur ont eu lieu le dimanche 22 juillet 2018.