• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Chute fatale à Choisy, Baie-du-Cap : un maçon meurt au fond d’une fosse après une soirée bien arrosée

C’est dans cette fosse que Louis Denis Lingenue (en médaillon) a poussé son dernier soupir.

Jacqueline, 85 ans, est complètement anéantie. Cette habitante de Choisy, à Baie-du-Cap,  ne sait pas si elle pourra se remettre un jour de ce terrible coup du sort qu’elle vient de subir. Elle vient d’organiser les funérailles de son fils Louis Denis Lingenue. 

Cet homme de 61 ans, plus connu sous le sobriquet d’Avion, a succombé à de graves blessures à la tête après avoir fait une chute dans la cour familiale. Il est tombé dans une fosse qu’il avait lui-même creusée dans la nuit du 4 au 5 mai. Le rapport d’autopsie indique qu’il a succombé à une «cranio cerebral hemorrhage».

 

Le jour fatidique, Louis Denis Lingenue, qui travaille comme maçon, avait passé toute la journée à «fouy enn pizwar» pour un membre de la famille qui habite une maison jouxtant la sienne. Après avoir pris une douche en début d’après-midi, le sexagénaire est sorti «pou al bwar», selon sa mère. Jacqueline explique que son fils «inn rant lakaz sou». C’est le lendemain, au réveil, qu’elle a remarqué l’absence de son fils.

 

«Mo pe sipoze linn sorti dan la nwit san ki person remarke. Dan nwar kapav linn glise linn tomb dan sa trou-la. Ti ena lapli sa swar-la. Avion pa ti dan so lili kan monn leve. Enn ti zanfan kinn dekouver li dan trou la plitar», confie Jacqueline, anéantie de chagrin. Les premiers policiers arrivés sur place ont retrouvé Louis Denis Lingenue gisant inerte au fond de la fosse qui faisait plus de deux mètres de profondeur. Les pompiers de St-Aubin ont dû être sollicités pour remonter la dépouille à la surface.