• J SummerSoul : de la country à la musique mauricienne
  • AFED : Un rempart pour sortir de l’impasse
  • Tir à l’arc : 25 aspirants entraîneurs en formation
  • Bless Junior Huteau, 4 ans, compte sur votre générosité
  • Président de la New Chinatown Foundation : Jean-Paul Lam en cinq moments
  • L’arrestation d’une quarantaine de Bangladais provoque l’indignation !
  • Intervention chirurgicale sur les jumelles siamoises : La longue attente de toute une famille
  • Mike Mounawah : être parmi les meilleurs en Angleterre
  • The Club House : la nouvelle adresse qui vous veut du bien !
  • Drame de Mapou | Quatre amis unis dans la mort : la douleur de leurs proches

Blanchiment d’argent allégué : La commission anticorruption cible les complices du caïd Veeren

Peeromal  Veeren lors d’une comparution en cour.

Deux. C’est le nombre de suspects qui sont en détention pour complicité alléguée avec le caïd Peroomal Veeren. La brigade anticorruption a procédé à leur arrestation durant la semaine écoulée. Les limiers leur reprochent de blanchir de l’argent pour ce trafiquant de drogue notoire. Ils font l’objet d’une charge provisoire de blanchiment d’argent. L’un des suspects n’est autre qu’Ashvin Bhoyroo, le témoin mystère qui avait déposé devant la commission d’enquête sur la drogue.

 

Il a été arrêté le vendredi 9 novembre après qu’un dénommé Clifford Thisbé, un habitant de Plaine-Magnien, a déclaré aux enquêteurs de la commission anticorruption qu’il travaille pour Peroomal Veeren. Sa mission serait de faire de multiples dépôts d’argent sur les comptes bancaires des proches du caïd sans éveiller les soupçons des autorités. Clifford Thisbé avait, lui, été arrêté, le jeudi 8 novembre.

 

Son arrestation fait suite aux révélations d’une habitante de l’Est qui a également été arrêtée pour blanchiment d’argent après avoir fait un dépôt sur le compte de Zafira Ameer, la compagne de Veeren. Clifford Thisbé aurait, lui, pour mission de gérer l’argent récolté par les différents réseaux du trafiquant notoire. Argent que lui remettrait Ashvin Bhoyroo, considéré comme le debt collector de Veeren.

 

Lors de son audition devant la commission d’enquête, le suspect Bhoyroo avait fourni certaines informations sur les différents réseaux dirigés par le caïd, ayant des ramifications internationales. À un moment, on lui a reproché d’avoir voulu induire la commission d’enquête en erreur. Lors de son dernier passage devant l’ex-juge Paul Lam Shang Leen, il a d’ailleurs tenté de faire passer du ciment pour de l’héroïne.

 

Le président de la commission d’enquête sur la drogue et ses deux assistants le soupçonnaient d’avoir été manipulé dans le but de les induire en erreur. La brigade antidrogue n’a pas non plus trouvé crédibles ses deux dépositions. Le suspect Bhoyroo a toujours dit qu’il faisait partie de l’entourage des barons de la drogue avant de décider de se repentir. La commission anticorruption a des preuves de son implication dans des réseaux de trafic de drogue.