• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

Berty Félix meurt après une altercation avec un voisin - Loïc, son fils : «Mo pa ti kone ki mo papa ena problem kardiak»

Berty Félix laisse derrière lui une famille anéantie par la douleur du deuil.

Un habitant de la rue Mgr Leen, à Port-Louis, a connu une fin tragique. Cet homme de 59 ans a fait un arrêt cardiaque après une altercation avec un voisin suite à un différend sur une affaire de dépôt d’ordures sur un terrain appartenant à un proche. Son fils cadet revient sur toute l’histoire.

La voix est un second visage. Cette fameuse citation de l’écrivain Gérard Bauër, le petit-fils naturel d’Alexandre Dumas père, sied parfaitement à la situation actuelle de Loïc Félix. Ce jeune contracteur de 23 ans ne digère toujours pas la fin tragique de son père Berty (photo) dans des circonstances horribles. Sa voix cassée en dit long sur ce qu’il vit en ce moment.

 

Âgé de 59 ans, ce Maintenance Officer qui travaille au Caudan Waterfront a fait un arrêt cardiaque après une violente altercation avec Franklin Lindor, un voisin âgé de 43 ans. Cette affaire éclate le 19 mai. Loïc se trouvait en face de l’entrée de sa maison en compagnie de quelques amis lorsqu’il a vu son père rentrer à la maison après un accrochage avec leur voisin Franklin Lindor au sujet de déchets éparpillés sur un terrain appartenant à un proche.

 

«Mo papa inn gagn diskisyon boner sa zour-la ek enn vwazin akoz enn zistwar salte. Zot inn diskite ankor so tanto pou mem zafer. Ofe, enn kouzin so terin a kote lakaz sa vwazin-la. Vwazin-la ti met so bann salte dan lakour mo kouzin-la. Mo papa pann dakor ditou. Mo papa ti pran bann salte vwazin-la ek ti al depoz zot divan so laport. Linn fer extra gro koler sa zour-la», raconte Loïc.

 

Et d’ajouter : «Vwazin-la ek li ti donn zot kamarad bann kou. Enn lot dimounn ek mwa inn bizin separ zot. Mo papa inn gagn dimal lor so lipie kan linn tombe. Li pann santi li bien apre.» Peu après, Berty Félix a eu des difficultés à respirer. «Monn rod transpor pou amenn li lopital. Linn desede laba mem. Mo pa ti kone ki mo papa ena problem kardiak. Mo mem pa kone si li ti pe swiv tretman pou sa», précise Loïc.

 

Le rapport d’autopsie indique que son père a succombé suite à une «hypertrophic cardiomyopathy». Il s’agit d’une mort de cause naturelle. La police a toutefois procédé à l’arrestation du voisin sous une accusation provisoire d’homicide involontaire. Le suspect a retrouvé la liberté sous caution le 22 mai, après avoir passé une nuit au Line Barracks Detention Centre.

 

Loïc est le fils cadet de la victime. Le jeune homme explique que sa mère, âgée de 50 ans, est femme au foyer avec une santé fragile. Cette dernière souffre de forte tension artérielle. Berty Félix a deux autres enfants ; une fille aînée, âgée de 28 ans, et un autre fils, âgé de 12 ans. Tous les membres de la famille sont complètement abasourdis depuis ce terrible malheur.