Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Piratage de Facebook : ne paniquez pas !
  • Ramadan, Ugadi, Varusha Pirappu : Jeûne, piété et réjouissances
  • Highlands : en zone… d’inquiétude
  • Tottenham vs Man Utd : les Mancuniens en quête de revanche
  • Yeh Jawaani Hai Deewani : amis pour la vie
  • New Amsterdam : cet hôpital qui enchante les Mauriciens
  • Zones rouges : ce qui change
  • La démocratie sous respiration artificielle !
  • Judo à Rodrigues : le DTN Baptiste Leroy satisfait de sa visite
  • « Touni »… mais non

Accidents fatals : quatre victimes s’ajoutent à la liste noire

L'impact a été d'une violence inouïe, ne laissant aucune chance de survie à Hans Jogessur.

Depuis le dimanche 7 mars, nos routes n'ont cessé de faire des victimes. En à peine quelques jours, quatre personnes de plus ont trouvé la mort dans des accidents ; le dernier en date est un jeune de 20 ans, tué sur le coup au volant de sa voiture malgré une circulation réduite en cette période de lockdown. Récit. 

La liste des victimes d’accidents ne cesse de s’allonger et ce, malgré le confinement. La dernière victime, à l’heure où nous mettions sous presse, est Hans Jogessur, un habitant de Roches-Noires âgé de 20 ans. Il a été tué sur le coup, le 12 mars, aux alentours de 7 heures, lorsque la voiture qu’il conduisait a fait une sortie de route aux abords de la route Higginson pour terminer sa course contre un contract van circulant en sens inverse.

 

La violence de l’impact n’a laissé aucune chance de survie au jeune homme, un garde-chiourme. À ce moment-là, il rentrait chez lui après avoir effectué le service de nuit. Hans Jogessur était aussi très connu dans le milieu du culturisme. Il avait d’ailleurs été sacré Mr North 2019. Le conducteur du contract van et ses passagers ont été conduits à l’hôpital pour des soins. Une enquête a été ouverte afin d’établir les circonstances de la tragédie.

 

Le jeudi 11 mars, c’est une dame de 75 ans qui a succombé à ses graves blessures suivant un drame routier. Somawtee Ramjuttun est décédée au département des soins intensifs de l’hôpital SSRN où elle avait été admise trois jours plus tôt. Le lundi 8 mars, cette habitante de Plaine-des-Roches était à pied dans sa localité lorsqu’elle a été percutée par un deux-roues conduit par un jeune de 19 ans habitant le village. Le motocycliste a été soumis à un alcotest qui s’est révélé négatif. Dans sa déclaration à la police, il a indiqué que la victime a brusquement traversé la route et qu’il n’a pu l’éviter. L’enquête se poursuit pour faire la lumière sur ce drame. Entre-temps, une accusation provisoire d’homicide involontaire devra être logée contre le motocycliste.

 

Le lundi 8 mars, c’est à Fuel, sur la route privée d’Alteo, que s’est produit un autre accident fatal. Un homme a été retrouvé gisant inerte dans un caniveau à quelques mètres de son deux-roues, vers 14h30. Vu que des traces de dérapage ont été relevées sur place, les enquêteurs estiment que le motocyliste – Pravin Dhukhi, un maçon de 40 ans – a perdu le contrôle de son véhicule avant d’être projeté sur l’asphalte. 

 

Une quatrième victime de la route est à déplorer à Mahébourg. Rajeevsingh Gocool, un habitant du village âgé de 49 ans, y a perdu la vie dans la soirée du dimanche 7 mars. D’après nos renseignements, il circulait à vélo lorsqu’il a soudainement effectué un virage pour emprunter une autre route devant un autobus qui circulait en sens inverse. La collision n’a pu être évitée. Son décès a été constaté à l’hôpital. Le conducteur de l’autobus, un habitant de Mahébourg, âgé de 38 ans, a été testé négatif à l’alcotest. Arrêté, il a passé la nuit en détention avant de comparaître au tribunal, le lendemain, sous une accusation provisoire d’homicide involontaire.