• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

Ant-Man et la Guêpe : Quantumania - Héros piti piti

Des personnages pris dans des dilemmes et des mondes bizarres....

Nous pénétrons, dès ce 15 février, dans la dimension subatomique avec le premier film Marvel de l’année, qui a plusieurs atouts dans son sac. Lisez plutôt…

Tilom fourmi, tifam mous zonn

 

Troisième volet des aventures de l’homme qui devient tout petit ou très grand et qui contrôle les fourmis, Ant-Man et la Guêpe : Quantumania commence de manière plutôt pas mal pour nos personnages. Scott et Hope vont bien ensemble, Scott écrit un bouquin, Hope est en plein dans les causes humanitaires, sans oublier les autres : Hank Pym, Janet et la fille de Scott, qui a bien grandi. Justement, Cassie va un peu fane ; scientifique et passionnée elle aussi, elle va entraîner la famille dans une aventure dans la dimension subatomique. C’est là que tout ce beau monde va rencontrer Kang qui peut changer le temps et les événements. Tout va alors se mélanger avec le passé, le présent, bref, des mondes différents qui s’entrechoquent !

 

Nouveau méchant

 

Vous l’avez sûrement vu dans la série Loki et maintenant, il sera visiblement un personnage récurrent des films du Marvel Cinematic Universe. On parle ici du personnage de Kang le Conquérant, interprété par Jonathan Majors (la série Lovecraft Country), puissant personnage qui va d’abord offrir un sacré dilemme à notre super-héros dans le film. Un personnage que Kevin Fiege, grand patron du MCU, veut vendre comme le prochain Thanos dans les prochaines productions Marvel. Attendons voir…

 

Des avis à chaud positifs

 

Aux USA, comme d’habitude, les projections du film en avant-première ont alimenté le buzz sur Twitter, avec pas mal d’avis à chaud qui vont dans le bon sens, avec des expressions comme «c’est le pied», «le meilleur de la trilogie», «hilarant», «un début solide pour la Phase IV». Avec aussi plein de bons retours pour la prestation de Jonathan Majors en tant que Kang.      

 

Du spectacle

 

Bien sûr, tout ce délire subatomique nous propose un spectacle numérique qui a l’air plutôt décomplexé et qui devrait autant nous impressionner que nous faire rire un bon coup. N’empêche, on voit bien qu’on est dans un blockbuster ! Et des trois films Ant-Man, il semble que celui-ci est de loin le plus épique en termes de grand spectacle.

 

Un ton léger mais…

 

On se souvient bien que les deux premiers films Ant-Man lorgnaient souvent du côté de la comédie et ce n’est pas près de changer puisque ce Quantumania est réalisé par le même Peyton Reed des deux opus précédents. Ceci étant dit, vu qu’on est ici dans un film qui pose les bases du prochain gros bad guy des films Marvel, on pense que le tout devrait tout de même avoir un côté plus dramatique.