• Boxe thaï : première édition de «La Nuit des Nak Muay»
  • Badminton : les Internationaux de Maurice à Côte-d’Or
  • Trois univers artistiques à découvrir
  • Handicap et vie professionnelle : un pas de plus vers l’inclusion
  • Mayotte au rythme des crises
  • Une rare éclipse totale traverse l’Amérique du Nord : des Mauriciens au coeur d’un événement céleste spectaculaire 
  • World Thinking Day : les guides et la santé mentale
  • Mama Jaz - Sumrrà : prendre des risques musicaux avec le jazz
  • Karine Delaitre-Korimbocus : Kodel, une nouvelle adresse dans le paysage de Belle-Rose
  • Oodesh Gokool, le taximan attaqué au couteau : «Mo remersie piblik»

Wednesday : l’ado morbide enchante les Mauriciennes

C’est, à coup sûr, la série du moment, number one sur Netflix à Maurice et dans 85 autres pays. Bref, la série centrée sur la Mercredi (Wednesday donc) de la famille Addams est un sacré succès populaire, la plateforme ayant même déclaré récemment qu’elle a battu l’incontournable saison 4 de Stranger Things au rayon des séries les plus streamed en une semaine sur Netflix. Avec ses quatre premiers épisodes (sur les huit) réalisés par Tim Burton, la série Wednesday se penche donc sur l’adolescente morbide et inexpressive (interprétée ici par la jeune et talentueuse Jenna Ortega, vue dans X et le tout dernier Scream) qui intègre un collège pour ados aux pouvoirs spéciaux. Elle va apprendre pas mal sur le passé tumultueux de ses ancêtres, va nous scotcher pendant une scène de danse déjà culte, pendant qu’elle va essayer de résoudre des meurtres visiblement perpétrés par un monstre sanguinaire, tout en essayant de gérer des personnes plus «normales» autour d’elle… Nos deux interlocutrices ne sont, en tout cas, pas de marbre face au charme de la jeune fille Addams… 

Manoubhavna Khoonja, Account Executive  : «Un plaisir, même si…»

 

«J’ai adoré les huit épisodes en compagnie de cette ado pas comme les autres. Chapeau à la jeune Jenna Ortega qui trouve ici peut-être ‘‘le’’ rôle de sa carrière. Mise à part la réussite du personnage principal, le reste est pas mal non plus, la bonne idée étant d’ailleurs de se focaliser essentiellement sur le personnage favori, pour beaucoup, de la fameuse famille Addams ! L’intrigue aussi tient bien en haleine, avec tout ce qu’il faut de monstres, de magie, de sorts et de trouvailles macabres et violentes. Par contre, s’il y a un élément que je n’ai pas aimé, c’est le traitement du personnage de Gomez, le père de Mercredi, que j’ai trouvé plat, peu développé, assez peu intéressant comparé à son épouse interprétée par Catherine Zeta-Jones. Un nouveau Gomez pas du tout charismatique contrairement au Gomez interprété par feu Raul Julia dans les films d’avant. Petite déception de ce côté-là donc mais pour le reste, c’est nickel. Et je sens que plusieurs voudront avoir la même robe que Mercredi et se mettre à danser comme elle !»

 

Ameera Koheealee, enseignante : «Beaucoup d’émotions»

 

«C’est un peu contradictoire vis-à-vis du personnage principal mais cette série est, pour moi, comme des montagnes russes d’émotions en tous genres. Impossible pour moi d’être hors de l’écran dès que j’ai commencé la série, que j’ai binge-watched en un seul jour ! J’aime beaucoup le fait que Netflix ait gardé l’esprit de la famille Addams – que ce soit les films plus anciens ou les tikomik –, tout en nous offrant des vibes du style Chilling Adventures of Sabrina et Hotel Transylvania. J’ai trouvé qu’ils ont vraiment fait des efforts pour nous proposer un script brillant qui fait la part belle à plein de thèmes mais qui reste prenant, avec beaucoup d’éléments fantastiques et un peu de gore aussi. Les personnages, eux, sont juste au top. J’ai retrouvé avec joie la Chose (Thing en VO) qui offre une sacrée prestation avec des mouvements. Et que dire de l’actrice principale Jenna Ortega qui nous offre une autre prestation mémorable. À coup sûr, une réussite.»