• Ashar Sobratee condamné à 39 ans de prison pour le meurtre d’Ayaan, 2 ans - Adil, le père du garçonnet : «Aucune sentence n’apaisera ni mon chagrin, ni ma colère !»
  • Boulangers : après les menaces, l’espoir
  • Débats budgétaires : un marathon houleux
  • Michael Lalljee nous ouvre les portes du «Gardien du Robinet d’Or»
  • Vidéos montrant des tortures policières : lueur d’espoir pour Krishna Seetul et David Jolicoeur
  • Décès de Gilbert Rousset : poignants adieux à une grande figure du turf
  • Chair2chair : la santé mentale au cœur de l’action
  • Naomi Buan & Cyril Rasoamanana : en attendant de passer le flambeau aux prochains Gold Faces…
  • Salam mister Joe !
  • Les Komiko ont leur site pour voir toutes leurs productions !

Violence basée sur le genre : FEMNET et le Centre des Dames Mourides à l’œuvre

Une délégation de l'organisation était à Maurice récemment.

Une porte se ferme et une autre s’ouvre. Après avoir été contraint de fermer le centre de dépistage, de conseil et de thérapie pour le cancer du sein en janvier dernier par manque de financement, le Centre des Dames Mourides, association fondée en 1992 pour venir en aide aux femmes vulnérables de Phoenix et des régions avoisinantes, a été récemment choisi par le Réseau de développement et de communication des femmes africaines (FEMNET) comme partenaire pour travailler sur une campagne contre la violence basée sur le genre.

 

À savoir que le Centre des Dames Mourides est affilié au Réseau de Développement et de Communication des Femmes Africaines (FEMNET) et possède un statut consultatif auprès du Conseil Économique et Social des Nations Unies.

 

Cette campagne à laquelle participe le CDM est financée par l'Union européenne. Sept des 54 pays africains, dont Maurice, ont été choisis pour prendre part à cette campagne. Il y a quelques jours, l’association a reçu une délégation de FEMNET à Maurice. Il s’agit d’une organisation panafricaine créée en 1988, dont la mission est de faire écho aux voix des femmes africaines et de faire progresser les droits des femmes et des filles en Afrique.

 

À l’occasion de cette visite, un lancement officiel de la campagne a eu lieu au Caudan Arts Centre et des ateliers de travail sur la violence basée sur le genre avec la participation des membres de la société civile ont été organisés. De plus, après avoir organisé, avec la collaboration de la Mauritius Film Development Corporation, une compétition de films avec des étudiants des collèges secondaires, dont le thème était «Zero violans dans la kaz – ki to rôle?», le Centre des Dames Mourides tiendra dans les jours qui viennent une cérémonie de remise de prix pour récompenser les gagnants.