• Désir de maternité, problème de fertilité : comment faire face au mois de mai
  • Ebony Forest : protecteur de la nature
  • Un trentenaire agresse son épouse et leur fille de 4 ans au couteau - Ses beaux-parents : «Nou tifi inn pas boukou mizer depi linn marye»
  • Jasodah Boodhun, une centenaire bien dans sa peau
  • La flamme olympique en France : effervescence autour du feu sacré
  • Thyroïde : une petite glande, de grandes implications…
  • «Furiosa : une Saga Mad Max»  : encore de la fureur et de la ferraille
  • Enquête judiciaire au tribunal de Souillac - Rama Valayden : «Lapolis inn kwi vide ek lanket lor lamor Kanakiah»
  • Aurally Handicapped Persons Sports Federation : ne pas confondre athlètes sourds et para-athlètes
  • Journée internationale du thé : la Chartreuse, entre célébration et engagement pour une industrie équitable et durable

Tikkenzo, membre du groupe OSB, soupçonné de trafic de drogue synthétique - Bruno Raya : «Sakenn ase gran pou kone ki li pe bizin fer (...)»

Le chanteur aurait été trouvé en possession de drogue synthétique valant plus de Rs 800 000.

Il ne participera pas à la suite des célébrations des 30 ans d’anniversaire du groupe OSB. Soupçonné de s’adonner au trafic de drogue synthétique, le chanteur Tikkenzo a été placé en détention le mercredi 21septembre. Pour Bruno Raya, ami du musicien et membre du groupe, la lutte musicale continue malgré tout…

Dans le cadre de ses 30 ans d’existence, le groupe OSB a annoncé, depuis plusieurs semaines, une série de concerts.

 

Cependant, l’un de ses membres risque fortement de ne pas être présent pour la suite des célébrations. Il s’agit de Jean Kersley Lafolle, dit Tikkenzo. Ce dernier a été appréhendé par les limiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Western Division, qui le soupçonnent de s’adonner au trafic de drogue synthétique.

 

Tikkenzo n’est pas un inconnu des services de police. Avant cette affaire, le chanteur de 42 ans a eu des démêlés avec la justice à plusieurs reprises, soit pour cambriolage, possession de gandia, d’héroïne et de psychotropes, ainsi que pour possession d’objet volé. Dans le viseur des enquêteurs de la brigade antidrogue, il a ainsi été à nouveau appréhendé le mercredi 21 septembre à son domicile, à Beau-Bassin.

 

Tôt ce matin-là, les limiers de l’ADSU ont débarqué chez lui à la rue Gabriel Froppier pour une perquisition. Celle-ci a conduit à la découverte de plusieurs papiers rectangulaires que la police soupçonnait d’avoir été imbibée dans une substance chimique. Les analyses du Forensic Science Laboratory (FSL) ont ensuite révélé qu’il s’agissait bel et bien de drogue synthétique dont la valeur marchande s’élève à plus de Rs 800 000.

 

D’après les enquêteurs, il s’agirait de «papier synthétique ou confetti», un nouveau type de drogue ayant fait son apparition sur le marché récemment. La drogue synthétique serait vaporisée sur du papier avant d’être découpée. Le morceau de papier serait ensuite réduit en confetti et mélangé à du tabac, avant d’être consommé. Les enquêteurs disent devoir à présent redoubler de vigilance avec la possibilité que la drogue ne s’évapore avant les analyses du FSL.

 

Arrêté pour possession de drogue synthétique destinée à la revente, le chanteur Tikkenzo a comparu devant le tribunal de Rose-Hill pour sa mise en accusation provisoire. Il a ensuite été placé en détention policière car la police a objecté à sa remise en liberté. Il devra bientôt être interrogé.

 

Sollicité, Bruno Raya, également membre du groupe OSB, lâche que l’arrestation du musicien n’aura aucun impact sur son calendrier musical et ses événements à venir. «Nou res OSB Crew for life e lalit mizikal kontinye. Nou pe kombat pou enn zil Moris meyer», assure-t-il. «Nou pa la pou ziz personn e nou pa la pou vey personn nonpli. OSB Crew pa la pou kondann personn e nou pa la pou rezet personn. Sakenn ase gran pou kone ki li pe bizin fer e ki fode pa fer. Toultan nounn dir OSB Crew se enn formasyon e sa masinn-la pou kontinye avanse avek bann seki la, ki nou a 2, 3, 4 e mem a 10. Lalit mizikal pou touzour kontinye.»

 

Selon Bruno Raya, le groupe continuera à tracer sa route «malgre divan ek tampet» : «Nous serons toujours là parce que nous avons été bâtis sur le roc.» Tout en remerciant les fans du groupe pour leur soutien, il précise que les dates restent inchangées. Le prochain rendez-vous est prévu pour le 8 octobre à Edith Cavell, Port-Louis, de 19 heures au petit matin.