• Jane Constance & Mickaël Pouvin : deux belles voix pour faire vibrer le Caudan Arts Centre
  • Sport Automobile : La Motors Formula Team en piste le 14 avril
  • Emilie Duval : «On doit tous, que ce soit l’Église catholique ou autre, se sentir concernés par les abus sexuels sur mineurs»
  • Agression mortelle de Shobanand Bhoyroo, 61 ans, par son voisin | Son neveu : «Ce n’était pas la première fois qu’il était brutalisé»
  • Fête de l’Indépendance : Le fabuleux 12 mars du constable Damien Céline
  • Un Mauricien parmi les disparus après l’attentat contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande | Anwar, le frère de Moosid Mohammed Hossen : «C’est un choc»
  • Coupe du monde féminine 2019 : Sous l’œil attentif de Queency Victoire
  • Dengue : Vallée-des-Prêtres en alerte, Maurice sur le qui-vive
  • Captain Marvel : On y va, on n’y va pas ?
  • Décès tragique de Dia Dookhit | Ses parents : «Nous voulons connaître la vérité…»

Tendez la main à Venita Purbhoo

Tout a basculé pour Venita Purbhoo depuis qu’elle a été amputée des deux jambes. Son quotidien est devenu tellement infernal qu’elle implore l’aide des Mauriciens pour la soutenir. «J’ai beaucoup de mal à me déplacer, et je n’ai pas énormément de soutien, mis à part celui de quelques membres de ma famille. Bien sûr, je ne peux pas être indépendante, mais si on peut au moins m’aider à avoir une vie meilleure», confie-t-elle.

 

Ce sont des complications liées au diabète qui ont mis la vie de Venita Purbhoo sens dessus dessous. «Je suis diabétique et ma situation s’est beaucoup détériorée ces derniers temps. Les médecins m’avaient avertie que si ces complications persistaient, ils allaient devoir amputer mes jambes. Je n’y croyais pas au début, mais lorsque mes pieds se sont infectés, une première jambe a dû être amputée», raconte-t-elle. Il y a un peu plus d’un mois, son calvaire s’intensifie : sa deuxième jambe est amputée. Depuis, c’est une vraie corvée pour elle d’accomplir les tâches simples de la vie. D’où ce cri du cœur de sa part. Si vous souhaitez l’aider, vous pouvez l’appeler sur le 5751 8793.