• Mannyok, le groupe rodriguais et sa conquête africaine
  • Laurent Combalbert : À la découverte de... ADN Kids
  • National Sports Award 2019 : des étoiles brillantes
  • Bruno Mikale, un coach aux fourneaux
  • Le meurtrier de son fils libéré un jour après sa condamnation | Sunita Darga : «Nous demandons au DPP de faire appel»
  • Love Aaj Kal 2 : Sur les pas du père
  • Amar Moonesamy, 17 ans, meurt d’une «overdose» de drogue synthétique | Veena, sa mère : «Nous voulons des réponses pour faire notre deuil»
  • Coronavirus : Le message d’espoir du Dr Sumayyah Hosany en Chine
  • Chelsea vs Man Utd : Lampard vs Solksjaer, opposition de styles
  • Terry, 13 ans, atteint d’une maladie cardiaque | Annabelle, sa maman : «Aidez notre fils à avoir un nouveau cœur»

Sensibio : Silence, ça pousse… autrement !

Aurore Rouzzi milite pour une agriculture plus productive, écologique et saine.

Apprendre à jardiner au détour d’activités pédagogiques et ludiques, et tout ça dans la bonne humeur ? C’est ce que propose Aurore Rouzzi aux petits et grands. Sa mission ? Promouvoir un jardinage bio et écolo.

Le froid, la pluie et la grisaille ne les ont pas découragés. Ce matin encore, les apprentis jardiniers sont au rendez-vous, prêts à mettre la main à la… terre. En attendant que la pluie se calme, fabrication de petites abeilles, de fleurs et de pollen en papier sont au menu pour mieux comprendre le principe de la pollinisation. S’il y a encore quelques jours, Guillaume, Rahul et leurs amis n’avaient aucune notion de tout ce qui se rapporte au jardinage, ils arrivent aujourd’hui à mieux comprendre les différents aspects de l’horticulture. 

 

C’est là, affirme Aurore Rouzzi, la mission des ateliers de jardinage de Sensibio, une nouvelle entreprise créée par cette Française qui s’est installée à Maurice depuis un an. Spécialisée dans l’agriculture biologique, la jeune femme, qui a auparavant travaillé en France, à La Réunion et au Bénin, offre, avec SensiBio, sensibilisation, formation et accompagnement des planteurs pour une agriculture beaucoup plus productive, écologique et saine. 

 

Pour apprendre aux autres à produire et à consommer autrement, la jeune femme propose aussi une initiation au potager et à la ferme aux adultes amateurs et aussi aux petits qui apprennent grâce aux conseils théoriques et pratiques d’Aurore Rouzzi, comment aménager un jardin, planter et entretenir son potager. L’objectif  ? Établir un contact sain avec la terre et démontrer aux autres qu’on peut produire des fruits et légumes biologiques tout en étant respectueux de la nature. 

 

Et il faut dire que le principe d’Aurore Rouzzi est pour le moins original. «Ça se passe chez l’habitant qui possède un jardin. Ça peut être un parent dont l’enfant participe au stage ou quelqu’un d’autre qui veut bien mettre son jardin à notre disposition. Après le stage, nous, on a fait nos activités et lui se retrouve avec un potager. C’est un échange assez sympa», souligne la jeune femme. Chaque stage qu’elle propose est taillé sur mesure et celui pour les enfants remporte particulièrement du succès. 

 

Il y a d’abord le Baby Stage pour les enfants de 4 à 6 ans. Un atelier placé sous le signe de la découverte sensorielle. «Ils vont découvrir pour la première fois le jardin, les outils. Voir, sentir, toucher, goûter. Les activités se veulent pédagogiques, ludiques et amusantes.» 

 

Pour les 7 à 11 ans, l’initiation au jardinage se décline en plusieurs étapes et dure cinq jours. Intitulé«De la graine à l’assiette», cet atelier est fait pour que les enfants prennent conscience d’où viennent les légumes, comment ils poussent et à quel point il n’est pas anodin de les consommer. Il y a ensuite l’étape «Comment créer son potager» au cours duquel les enfants mettent la main à la pâte et sèment leurs petites graines. Une expérience ludique que ne refusent pas les enfants, tout excités à l’idée d’avoir les mains dans la terre. 

 

Apprendre à jardiner dans une ambiance fun ? Guillaume, 11 ans, et ses deux petits frères ont adoré cette activité. Une idée de leurs parents pour les occuper pendant leurs vacances scolaires qui, contre toute attente, a bien plu aux enfants. «C’est la première fois que je participe à ce genre d’activité et c’est une super expérience. J’ai appris à connaître les outils de jardinage, à préparer la terre et les graines pour les planter. D’ailleurs, j’ai planté des haricots verts», dit-il, content de ses réalisations.  

 

Pour Rahul, 7 ans, l’expérience est tout aussi enrichissante. Si jusqu’ici, c’est papa qui s’occupait du jardinage à la maison, désormais, il compte bien mettre lui aussi la main à la pâte. «J’ai découvert pas mal de choses, notamment comment les abeilles fabriquent du miel. Par exemple, saviez-vous que quand une abeille nous pique, si c’est une femelle, elle meurt tout de suite après ?» lance le petit bonhomme avec enthousiasme. S’il a pris beaucoup de plaisir à découvrir le monde des plantes, il a aussi aimé faire la rencontre d’autres apprentis jardiniers qui, au fil du stage, sont devenus ses amis.