• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Raksha Bandhan : ode à la complicité fraternelle

Un moment de fête et de partage… Le jeudi 11 août, la relation entre frères et sœurs et la complicité entre deux personnes qui s'estiment comme frère et soeur seront à l’honneur à travers la célébration du Raksha Bandhan dans plusieurs familles.

Il s’agit d’un lien très fort. Il peut être de sang... ou pas. Il s’agit aussi de complicité et d’affection, qui peuvent exister entre deux êtres qui s’estiment beaucoup. La fête annuelle du Raksha Bandhan, aussi connue comme Rakhi, sera célébrée le jeudi 11 août, particulièrement dans les familles hindoues de l’île, et mettra à l’honneur le lien sacré qui unit frères et sœurs mais aussi tous ceux qui sont proches et qui partagent une relation sincère comme des frères et sœurs, indépendamment des religions.

 

Le rituel trouve son origine dans la mythologie hindoue. Le dieu Krishna avait assuré à sa sœur Draupadi qu’il suffisait qu’elle pense à lui pour qu’il la protège. Depuis, la tradition se perpétue de génération en génération. Et dans l’île, le Raksha Bandhan est un jour de fête, placé sous le signe de l’amour, de la bonne humeur et du partage. Selon la tradition, la sœur attache le rakhi au poignet droit de son frère. Ce bracelet, qui a une valeur spirituelle, est aussi un symbole d’amour et de protection.

 

Cet événement, Sunny Appadu l’attend avec impatience. À quelques jours des célébrations, il a déjà tout préparé pour que le Raksha Bandhan se passe dans une bonne ambiance. «J’ai six sœurs et parmi, deux ne sont pas à Maurice. Mais bien qu’elles soient loin, elles me font parvenir les rakhis», nous confie le jeune homme. «C’est le jour où on fête l’union qui existe entre frères et sœurs, et cela se fait entre personnes proches, même si on n’est pas blood related», poursuit celui pour qui les rituels qui entourent la fête sont très symboliques. «Nou ser atas rakhi avek nou pou montre so lamour. Ek rakhi protez nou, pou nou prospere ek stay happy. Sa zour-la, mo atann mo bann ser. Mo fini prepar zot kado. Zot pou vinn atas rakhi, amenn gato sikre pou fer labous dou ek pou ena partaz kado. Pandan seremoni-la, bann ser pou met tika ek douri lor fron bann frer. Sa sign-la aport prosperite.»

 

D’une famille à une autre, c’est le même engouement qui entoure la fête du Raksha Bandhan. «C’est un moment qu’on passe en famille, surtout avec mes parents. Il est surtout question de partage et ce jour-là, il y a un sentiment très fort qui se dégage. C’est inexplicable. C’est une tradition riche en émotion qu’on vit chaque année», nous raconte Shaloo Doolar. Étant l’aînée de sa famille, la jeune femme a déjà commencé les préparatifs pour le bon déroulement de la célébration ce jeudi. Et pour ses frères Veeny et Preetam, Shaloo a beaucoup de respect. «Pour l’occasion, je pense moi-même fabriquer mes rakhis», lâche cette artiste dans l’âme, qui aime bien laisser libre cours à son imagination.

 

En ce jour spécial, les rencontres familiales sont privilégiées. Ce n’est pas Akshay Goteea qui dira le contraire. Sa journée de jeudi s’annonce remplie. «La fête Rakhi est un jour très spécial pour ma sœur, mes cousins et moi car c’est le jour où nous nous exprimons notre amour. Il représente le lien très pur de confiance et de protection qui existe entre nous. Pour le Raksha Bandhan, je vais donc les inviter à la maison pour le déjeuner et pour célébrer. Ensuite, la fête se poursuivra chez mes grands-parents maternels avec mes cousins qui viennent depuis l’Irlande pour célébrer avec nous», conclut Akshay, le coeur en joie, en attendant jeudi avec impatience...