• Radha, victime de la folie meurtrière de son fils | Raaksha : «Je ne comprends pas comment mon frère a pu tuer notre mère»
  • Priscilla, 20 ans, accouche dans les toilettes de l’hôpital Victoria : «Mo ti kapav perdi mo zanfan»
  • Anne Murielle Ravina & Marie Anoushka Ah Keng : Rodrigues power !
  • Primary School Achievement Certificate : Ils récoltent le fruit de leur travail
  • Inondations : Le cauchemar des habitants de Cottage
  • À nos actes manqués
  • Akbar Patel vs Colin Bell : Duel au sommet du Club M
  • Yaaseen Edoo (Man Utd) : «L’enjeu est énorme»
  • Antish Rupear (Liverpool) : «Le match à ne pas perdre»
  • Liverpool vs Manchester Utd : Le match de la peur

Pour ne pas oublier Kaya et Berger Agathe

Les 21 et 22 février sont des dates marquantes pour beaucoup de Mauriciens ! Souvenez-vous de 1999. Le 21 février, Joseph Reginald Topize, connu comme Kaya, est décédé dans la cellule no 6 de la prison d’Alcatraz. Après le décès suspect de l’interprète de Fam dan zil, Ras Couyon et Chante l’amour, s’ensuivront des émeutes et des scènes de pillage pendant près de quatre jours. C’est pendant ces mêmes émeutes, le lendemain, qu’un autre seggaeman très apprécié, Berger Agathe (chanteur de Non la vyolans et Zom ki faim, entre autres) a perdu la vie, tué par des balles policières.

 

Les hommages étaient, bien sûr, de la partie dans le courant de la semaine, notamment sur les réseaux sociaux, pour les deux artistes. On pouvait y voir des mots comme «pa kapav bliye», «nou pa pou bliye», «Kaya to lamizik iniversel», entre tellement d’autres hommages. Et si vous voulez du live pour rendre hommage à Kaya (et aussi à Bob Marley), rendez-vous au Kenzi Bar de Flic-en-Flac, aujourd’hui, à partir de 19 heures. L’entrée est à Rs 200 par personne.