• Mario Ponen dessine «Kuler nu ti zil»
  • Chanel, 18 ans : mon aventure dans la construction
  • Stage à Sheffield Utd : Expérience enrichissante
  • Ketty Lim Ka Lan : une belle aventure nommée Moka'mwad !
  • Swaranjali Group Grand-Bois : une histoire d’engagement
  • Son cas entendu devant le Privy Council : La longue quête de justice de Premchandra Bissonauth
  • Mo’Zar Espace Artistic : leur musique au-delà des frontières
  • Chaleur et perte d’appétit : comment y remédier ?
  • Astérix – Le secret de la potion magique | Tombons dans la marmite
  • Art martial japonais : Une fédération de kendo voit le jour à Maurice

Mise sur pied d’une salle multi-sensorielle : la MCB apporte son soutien aux enfants malentendants

Alain Law Min, Chief Executive Officer de la MCB, entouré de quelques enfants et du personnel de l’APDA.

Elle «joue pleinement son rôle de partenaire de la société mauricienne». La MCB Forward Foundation (MCBFF) a apporté son soutien financier à l’Association des Parents de Déficients Auditifs (APDA) pour la mise sur pied d’une salle multi-sensorielle. Le lancement s’est fait le mardi 31 octobre. 

 

L’APDA est derrière la création du HEAR Institute et l’introduction du langage des signes à  Maurice. Depuis 2016, elle subvient aux besoins éducatifs d’enfants souffrant de déficiences en communication et de carences scolaires. 

 

En investissant dans la mise sur pied d’une multi-sensory room, au coût de Rs 690 000, la MCBFF veut avant tout investir dans le développement des  déficients auditifs, de même que ceux souffrant de communication and learning disabilities. «Ce sont des citoyens de Maurice et ils ont leur place dans notre société», souligne Alain Law Min, Chief Executive Officer de la MCB.«Nous sommes aussi conscients du rôle de premier plan des éducateurs spécialisés, des thérapeutes et du psychologue dans le développement et le progrès des déficients auditifs. C’est pour cela que nous nous assurons que toutes ces personnes, cruciales à l’APDA, puissent exercer leur métier en toute sérénité.»

 

Alors la MCBFF, qui dit prôner l’épanouissement égal de tout un chacun, a décidé de soutenir des associations comme l’APDA.