• JR Créa : l’idée smART de Joelle Rosalie
  • Movember : le cancer de la prostate sous les projecteurs
  • Comité olympique mauricien (COM) : Indiren Ramsamy démisionne
  • Joshua Rose, jeune acteur énergique de «Three Wise Men – Parallel Lives»
  • Décès troublant de Dilan Eléonore en 2017 | Elvis, son père : «J’attends toujours que justice soit faite»
  • Huawei : entre une conférence et un nouveau magasin
  • Battu à mort par le concubin de sa mère : Ayaan, 2 ans, diagnostiqué d’un traumatisme à l’épaule en septembre
  • Suspendu par la FIFA : Ahmad Ahmad embarrasse Maurice
  • Enzo, séropositif : «Je souhaiterais encourager les gens à se faire dépister régulièrement»
  • Initiative 30:30 : des chaussures en mode zéro déchet

Masques : un bal… de conseils

Comment le porter ? Comment le retirer ? Que ne faut-il pas faire ? Vous trouverez ici tous les conseils pour pouvoir porter the mask efficacement. 

Ne lâchez rien ! Avec la réouverture contrôlée des frontières, le risque de contamination dans la communauté n’est pas à écarter. Alors il est temps de réviser vos classiques et de vous remettre dans le mood «protection». Un allié de taille dans la protection contre la Covid-19, c’est le port du masque. Si vous l’avez utilisé machinalement ces derniers mois, il est temps de reprendre vite et bien les bonnes habitudes. Pour vous aider dans cette entreprise pas si facile que ça, voici des conseils prodigués par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Suivez-les attentivement : car le masque ne se porte pas et ne se retire pas comme bon vous semble. Le nez à l’air, le masque en mode boucle d’oreille ou encore suivant la tendance polka dots (les trous dans un masque, c’est no way !) ; c’est fini ! Pour vous protéger vous et votre famille, il est l’heure de met serye ! Et puis, n’oubliez pas que le non-port du masque équivaut à une vilaine amende et en ce letan margoz, il vaut mieux que vous gardiez vos sous pour des choses plus utiles, non ?

 

1. À quoi il sert ? Le masque permet de bloquer les particules virales qui se trouvent dans les gouttelettes d’une personne positive à la Covid-19. Si plusieurs voix s’élèvent pour mettre en doute l’efficacité de cette technique de protection, de nombreux scientifiques rappellent que dès qu’on peut diminuer la respiration de particules infectées, mieux c’est : quelques particules ne devraient pas vous faire de mal mais une gouttelette respirée entièrement, oui. Alors le masque vous protège, vous et toutes les personnes que vous croisez, si vous êtes un/e positif/ve asymptomatique. Mais seul le port du masque n’est pas suffisant pour vous protéger de la Covid-19, comme l’indique l’OMS : «N’oubliez pas que les masques seuls ne peuvent pas vous protéger contre la Covid-19. Maintenez une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes et lavez-vous régulièrement et soigneusement les mains, même lorsque vous portez un masque.»

 

2. Ne le touchez pas. Quand vous portez le masque, évitez de toucher la partie extérieure, sauf au moment de le mettre et de pincer la barrette du nez ; dès que c’est fait, désin-fectez-vous les mains immédiatement.

 

3. Comment le manipuler ? Désinfectez-vous les mains avant et après avoir retiré le masque. De préférence, manipulez-le en toutes circonstances en utilisant les élastiques ou cordons : que ce soit pour le mettre ou pour le retirer.

 

4. Recouvrez tout ! Votre bouche mais aussi votre nez. Il ne sert à rien si vous portez le masque avec le pif à l’air, le virus pénètre votre système par la bouche et par le nez. Par les yeux également mais les gouttelettes auront plus de mal à atteindre cet organe.

 

5. Au lavage ! Le masque en tissu, c’est pratique mais on a tendance à le porter plusieurs jours d’affilée. Pourtant, il faudrait laver le masque après chaque utilisation et en sortir un autre, le temps de laisser le premier sécher. Pour le laver, préférez du détergent et/ou du savon et un peu d’eau chaude et laissez sécher pendant au moins deux heures. Si vous n’en avez pas beaucoup. Mettez votre masque dans une poche en plastique que vous pourrez refermer et pliez-le d’une façon où l’extérieur du masque n’est pas en con-tact avec l’intérieur. Désinfectez-vous les mains avant et après chaque manipulation.

 

6. Faites attention. Assurez-vous de ne pas poser la partie extérieure sur une surface (elle peut être infectée) qui ne sera pas tout de suite désinfectée. Prévoyez une pochette pour le ramasser dans votre sac, afin de ne pas infecter tout ce qui s’y trouve.

 

7. Masque chirurgical : petit point.  Si vous préférez les masques chirurgicaux aux masques de tissu, soyez très attentifs, ils sont plus légers mais aussi plus fragiles. Alors, manipu-lez-les avec précaution, sinon ils ne serviront plus à rien car il y aura des micro-déchirures. Selon des études, l’efficacité de ces masques est de 3 à 4 heures (l’humidité de la respiration les fragilise).

 

8. Ne faites pas ça ! Utiliser un masque humide ou déchiré, un qui ne s’ajuste pas correc-tement à votre visage. Et surtout, enlever son masque pour parler à quelqu’un. Ou en-core porter un masque, même si vous y découvrez une petite déchirure.
Ne le jetez pas dans la nature ! S’il s’agit d’un masque à usage unique, il est conseillé de vous en débarrasser dans une poubelle. Imaginez qu’il soit infecté et qu’un enfant s’amuse avec, puis porte ses doigts à sa bouche, son nez ou ses yeux.

 

9. En bonus : si vous êtes porteur/se de lunettes. L’utilisation d’un masque, ça peut être une vraie galère avec la buée qui se forme sur vos verres. Voici deux astuces qui de-vraient vous faciliter la vie :

• Utilisez un mouchoir en papier : pliez-le à l’horizontale et placez-le entre le visage et le haut du masque, ce qui permettra à l’humidité provoquée par la respiration d’être re-tenue par le mouchoir en papier.

• Nettoyez les verres avec de l’eau savonneuse (savon, liquide vaisselle) et ne rincez pas. Laissez sécher pendant la nuit. Cela empêcherait la buée de s’accrocher.