• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

L’hygiène dans nos hôpitaux décriée : le ministre de la Santé contre-attaque

On soupçonne, notamment, que les produits utilisés pour les repas des patients sont mal stockés.

Un complot de l'opposition. C'est ainsi que le ministre de la santé qualifie les allégations faites concernant l'hygiène dans nos hôpitaux. Il a tenu à rétablir certains faits face à toute cette polémique.

Des produits alimentaires périmés découverts dans un store de l’hôpital Jeetoo, de la nourriture avariée servie à Brown-Sequard, des cuisines mal entretenues dans les hôpitaux et des médicaments périmés retrouvés dans ces établissement... Des allégations que les membres du gouvernement balaient d'un revers de main. Tout est faux, affirment-ils, même si une série d’opérations de nettoyage a eu lieu dans les hôpitaux de l'île et qu'il y a eu des transferts cette semaine à la tête de deux d'entre eux.

 

Toute cette polémique est revenue sur le tapis le mardi 7 novembre lors de la PNQ du leader de l'opposition Xavier-Luc Duval à l'Assemblée nationale. Il s'est, notamment, basé sur un rapport de d'audit pour poser sa question au ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal. En effet, ce rapport d’audit interne, daté du 11 juillet 2023, concernant les services de restauration effectués à l’hôpital Jeetoo, au Subramania Bharati Eye Hospital de Moka et à l’hôpital Brown-Sequard, avait relevé une vingtaine de lacunes et de faiblesses à ce niveau, dont des stocks de nourriture qui sont périmés ou gaspillés, des aliments frais qui ne sont pas servis aux patients, entre autres. Ce rapport a aussi souligné l’odeur constante de tabac dans certains couloirs des services hospitaliers ainsi que l’état déplorable des oreillers, des draps et des rideaux dans les salles.

 

Le même jour, soit le 7 novembre, le ministre de la Santé et son ministère se sont défendus face aux allégations des députés de l’opposition lors d’une conférence de presse. «Il y a dans les hôpitaux des lieux où sont stockés des produits périmés avant d’être détruits selon un protocole bien spécifique. Cet agissement démontre la mauvaise foi de ces députés car plusieurs conteneurs étaient vides et pour le sachet de soya, c’était la date de fabrication. Les Procurement Officers confirment n’avoir jamais acheté de grosses boîtes de tomates en ce genre. Voilà jusqu’où vont certains députés pour manipuler l’opinion publique et les patients des hôpitaux», a avancé le ministre.

 

Toutefois, Kailesh Jagutpal a reconnu qu’il y a eu des plaintes par le passé concernant l’hygiène, y compris la présence de rats dans les hôpitaux. Il souligne ainsi que le but primaire de son ministère est d’offrir les meilleurs soins à la population, qu’il est d’accord avec le rapport de l’audit et que tout est fait pour apporter des améliorations là où il y a des manquements. «Mo pena problem kan ou met difikilte lor mo zepol, mais que l’opposition veuille faire croire à 70% de la population que le service hospitalier n’est pas bon est ridicule. Nous continuons à travailler pour améliorer le service de la santé et cela, en toute transparence.»

 

Concernant les deux administrateurs d’hôpitaux qui ont été mutés vers d’autres établissements, le ministère a fait ressortir que c’est un exercice de routine qui se fait tout au long de l’année et que cela n’est pas lié à toute cette polémique autour des hôpitaux. Effet, depuis vendredi 10 novembre, Vikram Gokhool, l’administrateur du Brown-Sequard Hospital, a été transféré à Rose-Belle alors que Karishma Devi Munboth, jusqu’ici en poste au Jawaharlal Nehru, sera elle, désormais, à de Brown-Sequard. D’ailleurs, selon nos recoupements, d’autres transferts sont à venir et l’opération nettoyage continuera dans les intuitions hospitalières publiques à travers l’île.

 

Pour rappel, toute cette polémique a débuté le lundi 30 octobre, après que le député travailliste Eshan Juman a posté une vidéo où il montre les conditions dans lesquelles des produits alimentaires utilisés pour préparer les repas des patients sont conservés dans le store de l’hôpital Jeetoo, en plus des produits périmés  qui s’y trouvent depuis 2020. Cette révélation de sa part entraînera d’autres allégations selon lesquelles de la nourriture avariée est servie à Brown-Sequard ou encore qu’il y a des cuisines mal entretenues dans les hôpitaux, ainsi que des médicaments périmés.

 

Affaire à suivre…