• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Journée mondiale du Syndrome d’Alcoolisation Foetale : consommation d’alcool + grossesse = cocktail explosif

Tout au long de l’année, le grand public peut également contribuer au combat contre le SAF et l’addiction d’alcool chez les femmes par des dons sur le compte épargne suivant : 000402951247 (MCB).

«Boire de temps en temps, est-ce un problème ? J’ai bu sans savoir que j’étais enceinte. Je n’arrive pas à arrêter de boire, comment faire ?» Si vous cherchez des réponses à ces questions, rendez-vous le vendredi 16 septembre à La City Trianon. L’association Étoile d’Espérance promet de répondre à vos questions...

C’est un sujet très important. Et dans le cadre de la Journée mondiale du Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF), qui s’est tenue le vendredi 9 septembre, Étoile d’Espérance, une association qui existe depuis 25 ans et dont la mission est d’aider les femmes qui veulent se libérer d’une dépendance à l’alcool à travers un traitement et un accompagnement drug-free, prévoit une activité pour informer sur ce syndrome.

 

Depuis 2009, l’association s’est jointe au SAF Océan Indien afin de sensibiliser la population sur les risques de la consommation d’alcool pendant la grossesse et l’allaitement. «Nous commémorons cet événement chaque septembre depuis 2009, à travers la presse écrite, les radios et les centres communautaires, car nous sommes investis d’une mission, celle d’informer à un grand nombre sur les méfaits de l’alcool pendant la grossesse. Il est important de comprendre que le SAF ne concerne pas uniquement la femme malade de l’alcool mais aussi toutes les femmes qui veulent concevoir et qui, par ignorance, boivent occasionnellement ou quotidiennement pendant leur grossesse», explique Micaëlla Clément, directrice associée de l’organisme.

 

Depuis, les activités et campagnes de sensibilisation s’enchaînent. Objectif : informer toujours plus sur le sujet, dont les dangers sont conséquents. «Boire de temps en temps, est-ce un problème ? J’ai bu sans savoir que j’étais enceinte. Je n’arrive pas à arrêter de boire, comment faire ?» Pour répondre à ces interrogations, l’association donne rendez-vous aux Mauriciens le vendredi 16 septembre, de 10 heures à 15 heures, à La City Trianon, près du supermarché Winner’s où il y aura un stand d’information. Au programme : sondage, Informations, conseils et distributions de bracelets fluorescents sur lesquels est imprimé Zéro alcool pendant la grossesse et l’allaitement et des pamphlets.

 

«L’objectif est, bien évidemment, d’informer le grand public que cette consommation d’alcool pendant la grossesse n’est donc pas sans risque et expose l’enfant à de nombreuses pathologies. Nous maximisons nos idées afin de faire connaître le SAF au grand public et nous menons des campagnes de prévention dans les centres communautaires à travers l’île, les établissements secondaires et les cours de CPM (Cours de préparation au mariage)»,   explique, pour sa part, Gacilly Sheik Adam, SAF Coordinator.

 

«Notre mission sur le SAF s’arrête à la prévention, malheureusement. Il n’existe aucune structure à Maurice pouvant accueillir ces enfants diagnostiqués SAF», conclut tristement Micaëlla Clément...