Soutenez 5plus.mu

CHERS LECTEURS DE 5plus - dimanche

En raison de la période de confinement, certains de vos points de ventes habituels sont fermés.

Retrouvez l’édition de de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous.

  • Vente illégale de vieille ferraille, pollution, routes impraticables… : Les habitants de Rughooputh Lane, Quatre-Bornes, montent au créneau
  • Festival du Livre de Trou-d’Eau-Douce : trois bonnes raisons d’y aller
  • Champions de cross-country - Rencontre avec Sébastien et Christopher Bonnapen : deux frères, une seule passion
  • Yogesh Siraz, côté jardin
  • Santé oculaire : ENL sensibilise les pêcheurs
  • Sahib Meerhossen condamné à perpétuité après l’assassinat de Lara Rijs - Son épouse Nazmeen : «Santans-la tro lour»
  • Ces Mauriciens «so in love» de La Casa de Papel
  • Athlétisme - Charge provisoire de détournement de fonds : Vivian Gungaram accusé et soutenu
  • Met Gala : attention les yeux !
  • À Montréal : quand la vie se conjugue avec la Covid-19

Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées : ode à l'amour des mamies et papis

Rachel Magon, grand-mère depuis  trois mois, raconte comment elle conçoit  ce rôle qui est, dit-elle, une étape importante dans sa vie.

Les Mauriciens sont invités à célébrer la première Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées. Le pape François a décidé d’instituer cet événement spécial qui se tiendra, à partir de cette année, le quatrième dimanche de juillet...

Dans leur cœur, il y a de l'amour à en revendre. Car ils répondent toujours présents quand on fait appel à eux. Ils sont toujours prêts à câliner, conseiller mais aussi à gâter les plus petits. Eux, ce sont les grands-pères et grands-mères qui sont à l'honneur en ce 25 juillet. Le pape François a décidé d’instituer, pour toute l’Église, la célébration de la Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées, qui se tiendra, à partir de cette année, le quatrième dimanche de juillet. Et c'est autour du thème Je suis avec vous tous les jours (Mt 28, 20) que nos aînés seront célébrés, en ce dimanche, pour le rôle qu'ils tiennent dans la vie des plus jeunes.

 

«En préparation de la journée du 25 juillet, le Service diocésain de la pastorale des jeunes et des vocations (SDPJV) a invité les jeunes à participer au ‘‘GranmerGranper challenge’’, en prenant un temps ou en rendant visite, dans le respect des normes sanitaires, à leurs grands-parents ou à des personnes âgées isolées, pour leur porter ce message du pape François : ‘‘Je suis avec toi tous les jours !’’ Cela pourrait prendre plusieurs formes : une marque d’affection, un moment du quotidien, un temps convivial, un temps de prière, prodiguer des soins. Les images, photos ou vidéos de ces rencontres pourront être relayées sur la page Facebook de la Pastorale des jeunes», explique l'évêché.

 

Cette journée spéciale sera ainsi l'occasion de saluer ces super mamies et papis qui, bien souvent, agissent comme socles de la famille. Pour Rachel Magon, jeune grand-mère de 45 ans, ce rôle est une étape importante de sa vie. «Pour moi, être grand-mère, c'est déjà un privilège extraordinaire ! Même si c'est difficile au début d'accepter son statut de grand-mère car passer de ‘‘maman’’ à ‘‘mamie’’ n'est pas toujours évident pour une femme. Aujourd'hui, on assiste à une nouvelle génération de super mamies qui s'occupent des enfants, des petits-enfants et qui, néanmoins, ont une vie active et continuent à travailler. Être grands-parents, c'est une nouvelle étape dans la vie qui nous pousse à découvrir plus sur nous-mêmes et  sur nos capacités. Notre rôle, c'est d'apporter de l'amour, de la tendresse, de la joie et de la bonne humeur aux petits-enfants pour qui on peut devenir les meilleurs confidents», confie notre interlocutrice qui endosse le costume de mamie depuis trois mois, quand la petite Luna Thérésa est venue agrandir la famille, pour le plus grand bonheur de sa fille Rebecca.

 

S'appuyant sur son expérience et sur ce qu'elle a vécu elle-même avec son grand-père, Jean, qui, pour elle, a su transmettre de bonnes valeurs à son père, Rachel voudrait aussi être un exemple pour sa petite-fille : «Être grands-parents, c'est transmettre l'histoire familiale, les racines, car nos prédécesseurs ont construit une grande partie de ce que nous sommes aujourd’hui et il est important que les enfants sachent ce qu’il faut sauver pour que demain ne ressemble pas à hier.» Pour elle, le rôle des grands-parents, c'est surtout d'être là pour soutenir les enfants. «En présence des parents, il est important de savoir s’effacer. Et si un parent refuse telle chose à son enfant, il ne s’agit pas d’aller ensuite à l’encontre de cette décision. Les grands-parents sont aussi des références auprès des enfants qui nous demandent des conseils. Être grands-parents ne signifie pas être vieux mais être béni du cadeau le plus précieux», ajoute l'heureuse jeune grand-mère.

 

Le cardinal Maurice Piat célébrera une messe à Notre-Dame-de-Lourdes à cette occasion. La messe sera retransmise sur MBC Sat et Senn Kreol ce dimanche, à 8 heures. Les organisateurs de la messe ont fait appel aux mouvements de jeunes de la paroisse pour accueillir les personnes âgées qui ont été spécialement invitées à cette célébration. Les grands-parents qui ont été invités seront accompagnés de leurs petits-enfants et, après la célébration, ils seront invités à découvrir une exposition photos montrant des familles de trois ou quatre générations. Une ode à l'amour des mamies et papis...