• Krishna Pentayah : «Ma participation à la conférence internationale sur les petits États insulaires en développement»
  • Allemagne vs Ecosse : le pays hôte doit éviter une douche écossaise
  • Ki bon gajaks ?
  • Diffusion des matches : écran noir !
  • Analyse des entraîneurs mauriciens : l’Angleterre, la France et Mbappé ont la cote
  • L’Europe fait tourner le monde
  • Journée mondiale de l’environnement : quand Young Bros contribue à la protection de la planète
  • Six conseils pour bien prendre soin de sa peau pendant l’hiver
  • Enquête judiciaire sur le décès troublant de Pravin Kanakiah - Rama Valayden : «Paret finn ena cover-up de tre o nivo dan sa case-la»
  • Formations en maquillage : la Glow Up Academy d'El Mehsen vous ouvre ses portes

Il intègre le Paris Football Club - Antoine Belcourt : «C’est une étape pour réaliser mon rêve ...»

Il fait la fierté de toute sa famille.

À 16 ans, ce jeune habitant de Pointe-aux-Canonniers, a été, officiellement, recruté par le centre de formation du Paris Football Club. La cérémonie a eu lieu au RM Club entre les dirigeants de L’AFN, son club formateur, et ceux du Paris FC, actuellement à Maurice. Le passionné de foot nous parle de cette nouvelle étape dans sa vie...

Mon amour pour le foot : «Mon intérêt pour le football a commencé depuis tout petit. Je devais peut-être avoir entre 2 ou 3 ans et j’ai commencé à en jouer sur le chemin, dans mon quartier, à Pointe-aux-Canonniers. On était un petit groupe de voisins qui tapait alors dans le ballon les après-midis... Puis, à la maison également, on passait beaucoup de temps à regarder des matchs de foot et à en parler. C'est vraiment une passion qui est née depuis tout petit. Dès l’âge de 4 ans, je commençais déjà à courir avec le ballon. Et quelques années plus tard, un des formateurs de L’AFN (Académie de Football Nord) m’a vu jouer avec mes voisins et il m’a alors présenté à Joe Tshupula de l’AFN. C’est donc en 2017 à l’âge de 10 ans que j’ai intégré l’académie. Quand je suis sur le terrain, c’est vraiment ce sentiment de pouvoir se surpasser à chaque fois qui me motive. Quand je joue, je ressens aussi de la joie. C’est quelque chose qui me fait du bien et que je veux faire au quotidien. Pour moi, c’est extraordinaire de pouvoir pratiquer un sport que j’aime... et même peut-être m’y consacrer à plein temps.»

 

Une affaire de famille : «Le foot est un passe-temps que toute ma famille aime.   Je suis fan de Manchester United que je supporte depuis l’âge de 5 ou 6 ans avec mon grand frère. Mon joueur préféré est Virgil Van Dijk que j’admire pour ses capacités physiques et son leadership sur le terrain.   J’ai en mémoire tous ces week-ends en famille à visionner des matchs ensemble et parfois même les rediffusions de matchs. C’étaient des moments qui nous rassemblaient.»

 

La suprise : « Quand j’ai appris la nouvelle, forcément, j'étais très content. C’est une nouvelle étape pour moi. J’avais dit à tout le monde autour de moi que mon plus grand rêve est de, peut-être un jour, décrocher un contrat professionnel. Puis, ce qui est sûr, il faut aussi garder le pied sur le côté éducatif et bosser pour décrocher le bac. J’ai attendu quelques semaines pour avoir une réponse et l’attente m’a paru super longue, mais évidemment, je suis très content. J’ai hâte maintenant d’être sur le terrain du Paris FC et de pouvoir toucher à nouveau ce ballon que j’ai eu l’occasion de toucher quand j’étais là-bas.»

 

Les jours à venir...  «La saison commence à la fin du mois de juillet en France. Il y a aussi des grands événements qui arrivent à Maurice comme l’AFN Cup. On va devoir défendre notre titre. Et il y a, aussi, des matchs qui sont prévus pour me garder un peu dans le rythme, et après, ce sera le jour du départ. En attendant, je profite pour passer du temps avec des amis proches et la famille, surtout parce que je sais que ce sera dur après, quand je serais parti pour un an. J’ai eu l’occasion de voir un peu le quotidien des gens du centre de formation quand j’y étais. C’est là que je me suis rendu compte que c’est tout ce que je veux. C’est une étape pour réaliser mon rêve et c’est tout ce que je désire : intégrer le centre de formation pour pouvoir donner vie à mon rêve. Mon message à tous ceux qui souhaitent se frayer un chemin dans l’univers du foot, c’est de toujours croire en soi, en ses capacités et travailler dur. Et il faut s’accrocher. Rien n’est facile. La différence se joue sur la rigueur, sur le long terme. Il faut travailler dur et ne jamais lâcher. Dans les prochaines années, j’espère pouvoir décrocher mon premier contrat professionnel.»