• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Il avait rendu fier son grand-père en décrochant un rôle dans le dernier «Indiana Jones» - Ethann Isidore : son douloureux adieu à son papi

Sylvio Isidore, ici en compagnie de son épouse Josiane, lors de la sortie du film Indiana Jones et le Cadran de la Destinée à Maurice.

«Mon grand-père a toujours été un grand homme. Il a toujours soutenu la famille dans les moments les plus difficiles. Il nous a apporté beaucoup d'amour et c'est le cas depuis que j'étais tout petit...» Ce sont là les mots du jeune acteur Ethann Isidore qui pleure la disparition de Sylvio Isidore, son grand-père, un visage connu dans le village de Souillac, qui s’en est allé subitement...

Il avait hâte de le retrouver à Maurice dans quelques mois. Hélas, le sort en a décidé autrement. Ethann Isidore – installé en France – qui avait partagé avec nous, l’année dernière, ses aventures en tant qu’acteur dans le dernier Indiana Jones et qui ne rate jamais une occasion dans les interviews de parler de son grand-père, qu’il qualifiait de «grand fan d’Indiana Jones» et de qui il était très proche, passe par un moment très difficile.  Son papi adoré, Sylvio Isidore, un habitant de Souillac, est décédé alors que personne ne s’y attendait, le mercredi 7 février, à l’âge de 65 ans, plongeant ainsi le jeune acteur d’origine mauricienne et toute sa famille dans une profonde tristesse. La nouvelle était inattendue, brutale, à tel point que l'adolescent arrive difficilement à réaliser ce qui est arrivé.

 

«Mon grand-père a toujours été un grand homme. Il a toujours soutenu la famille dans les moments les plus difficiles. Il nous a apporté beaucoup d'amour, et c'est le cas depuis que j'étais tout petit. On allait pêcher avec lui. C'étaient des moments magiques. Il composait aussi des musiques à la guitare pour ses enfants, que ma mère me chantait, par la suite, le soir et qu'il nous a aussi chantées quand on se trouvait à l’île Maurice. Je me rappellerai toujours de lui», nous confie Ethann de France, de l’émotion dans la voix. N’ayant pu faire le déplacement avec sa mère Stéphanie, c’est très difficile pour lui d’affronter cette épreuve à distance.

 

Il se souvient avec nostalgie de la dernière récente visite de son papi en France au moment où se préparait la sortie mondiale du dernier volet de la saga Indiana Jones. «Je parlerai de toi à mes enfants papi. Je te promets qu'ils se souviendront de toi comme d'un grand homme et de quelqu'un d'extraordinaire. Papi, merci pour tout, je t'aime très fort. Toute la famille pense à toi et j'espère que tu seras fier de nous de là où tu es», conclut le jeune acteur qui, dans une des interviews qu’il nous avait accordée, l’année dernière, en pleine promo du film Indiana Jones et le Cadran de la Destinée, actuellement diffusé sur Canal Plus, nous parlait du lien très fort qu’il entretenait avec son grand-père : «J’ai  beaucoup d’admiration pour mes grands-parents parce que sans eux, je n’en serais pas là. Ils ont beaucoup fait pour que la famille puisse être bien et pour cela, je leur suis très reconnaissant.»

 

Lorsque nous avons rencontré  Sylvio Isidore en juin dernier, lors de la diffusion en avant-première du blockbuster à Bagatelle et dans lequel joue son petit-fils aux côtés d’Harrison Ford, il arrivait difficilement à cacher sa fierté, son admiration et son amour pour Ethann. «C’est un pur bonheur de découvrir notre petit-fils dans un si grand film. On a tellement entendu parler du film et on était impatients de le découvrir. On l’a fait et on n’est pas déçus.» La nouvelle du décès de Sylvio Isidore, visage très connu à Souillac et passionné de pêche a choqué plus d’un. Celui qui a travaillé à General Construction laisse derrière lui sa veuve Josiane, ses quatre enfants et ses huit petits-enfants.