• Quand Linzy chante et cuisine en même temps
  • Football - Marius Rappez (ex-entraîneur du Cercle de Joachim) : ma part de vérité
  • Nourezo.mu : pour soutenir les artisans locaux
  • Railway Express : les Bissessur et leur cuisine familiale
  • Gilbert Ley, 46 ans, meurt 11 jours après un accident : conseils de Barlen Munusami pour éviter les drames routiers quand on est à moto
  • Le Top 5 des bienfaits du lait maternel
  • Olivia Rangers Academy SC : Joye Estazie au service du football et de son village
  • T1 Diams : un appel au nom de la solidarité
  • RISE Live Life Well : le mieux-être pour vivre heureux
  • Fête de l’Assomption : Bloqués à l’étranger, ils ne pourront pas célébrer en famille...

Gel antibactérien : recettes et conseils pour le réaliser à la maison

Moïra Meo partage sa recette sur son blog sur Facebook.

Pour se désinfecter les mains, il y a le savon. Mais il est possible d’utiliser également ce gel, si vous n’en avez pas à disposition. Alors, mettez-vous au DIY ! 

Ça gratouille, ça chatouille. Depuis quelques jours, vos mains sont accros au gel antibactérien. À chaque seconde, vous badigeonnez, vous frottez et vous vous sentez un peu plus en sécurité. Moins exposé au virus qui fait un peu flipper depuis que des cas ont été enregistrés à Maurice. Mais votre petite bouteille est presque finie et l’or liquide de la désinfection est une denrée rare. Du coup, vous entendez une mélodie de fin du monde. Autre cas de figure : vous n’avez pas de super gel, tout simplement. Vous pensez que le savon, c’est suffisant (ce qui est vrai) mais, ces derniers jours, vous ne pouvez pas ne pas participer à l’angoisse générale et sentir naître l’envie en vous de vous désinfecter les mains après chaque contact avec le méchant dehors…

 

Prenez une grande inspiration. Et préparez-vous à vous mettre en mode DIY. Mais oui, ce fameux gel peut se réaliser dans le confort de votre maison ; c’est sympa, non ? L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en ligne une recette simple et efficace, et partout sur le Web, il est possible de retrouver des variations sympathiques de cette préparation. Avec les conseils ici et là, il est possible d’avoir un produit qui sent bon et qui n’est pas agressif pour la peau. Ce qui n’est quand même pas négligeable ! À Maurice, Moira Meo, auteure de la page de bien-être Mon blog beauté et bien-être, a décidé de proposer une recette avec des ingrédients disponibles dans l’île : «Je sais qu’il y a une pénurie et, en plus, cette préparation est plus naturelle que celles que l’on trouve sur le marché.»

 

Parce que les hand sanitizers, ce n’est pas que du bon ; mais nous ne pénètrerons pas sur cette route sinueuse dans ces temps de nécessité. Ce qui est bon à retenir, c’est qu’il est possible de réaliser une alternative plus saine pour vos petites menottes avec trois fois rien. Ce rien, c’est quoi ? De l’alcool à 70° : «Celle que l’on trouve en pharmacie et qui aide à désinfecter.» Il n’est pas question d’alcool pour le nettoyage : alkol ble ek blan ne conviennent pas, gardez-les pour le ménage et l’entretien de la maison. La vodka n’est pas non plus une alternative : certaines marques de cette boisson alcoolisée ont d’ailleurs dû communiquer sur le sujet pour apporter cette précision.

 

Maintenant que vous avez de l’alcool, trouvez du gel d’aloe vera : «C’est facile d’en trouver.» Ou si la pénurie touche également ce produit, récupérez de l’aloe frais et prélevez son liquide visqueux, si vous en avez dans votre jardin. Ou alors, optez pour de la vitamine E, également disponible en pharmacie. L’OMS, elle, préconise l’utilisation du glycérol qui est moins cher (mais qui sentira moins bon que l’aloe). Pour finir, il vous faudra des huiles essentielles. Moira Meo propose celle de lavande et de tea tree qui parfume naturellement et qui sont reconnues pour leurs nombreuses propriétés apaisantes, anti-inflammatoires, entre autres. Pour rendre plus nourrissante la texture de cette préparation, une réseauteuse conseille d’en faire un peu plus. Laetitia Herchenroder explique : «Je rajoute également 1 cuillère à café d’huile végétale (amande douce, jojoba, chanvre ou olive).»

 

Afin d’obtenir quelque chose d’assez homogène, la blogueuse a un conseil pratique : «Si vous avez un mini fouet et entonnoir, c’est encore mieux.» Pour les proportions de Moira, prévoyez 20 ml d’alcool, 10 ml de gel et quelques gouttes d’huiles essentielles. Les directions de l’OMS pour le gel hydroalcoolique sont les suivantes : 10 ml d’alcool à 70°C, 10 ml d’huile d’olive ou d’amande douce, 50 ml de gel d’aloe vera, 15 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. Dernier petit conseil, n’oubliez pas de stériliser le contenant dans lequel vous mettrez votre préparation. Dans tous les cas, vous pourrez faire votre stock et ça ne vous démangera plus !