• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Éliminatoires CAN 2023 : le Club M joue sa survie

L'équipe mauricienne vise une victoire  à la régulière cet après-midi.

Que va faire Maurice cet après-midi contre Sao Tomé et Principe ? Ce pays demeure comme une épine, et cela s’est confirmé jeudi après-midi. La sélection nationale pourrait bénéficier d'un coup de pouce si sa protestation est acceptée….

Quel avenir pour le football mauricien ? Sans entrer dans l'éternel débat sur les causes autour du désintéressement des Mauriciens pour le sport-roi et les mesures qui méritent d'être prises pour une vraie relance, force est de constater que cette discipline joue peut-être son va-tout aujourd’hui. La sélection nationale version Tony François (épaulé par Colin Bell, Jérôme Thomas et Ajay Reddy) affronte Sao Tomé et Principe (189e mondial) dans le cadre du match retour des préliminaires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2023 à partir de 16h au stade de Côte d’Or (à huis-clos).

 

Maurice n’a pas droit à l'erreur après avoir perdu la manche aller sur le terrain (0-1) jeudi après-midi. La CAF étant devenue plus sévère sur l’homologation des stades en Afrique, cela a forcé Sao Tomé et Principe (environ 210 000 habitants) à évoluer techniquement à domicile sur notre terrain. Un avantage que Maurice n’a pas su exploiter en se faisant battre sur un but de Luis Dos Anjos. Ce dernier, qui est au cœur d’une polémique (voir plus loin), aurait pu doubler la mise s’il n’avait pas expédié le ballon dans le ciel de Côte d’Or en ratant un penalty.

 

Une défaite embarrassante pour le pays surtout que Sao Tomé et Principe n’a connu que trois victoires lors de ses 19 matchs, et tous ont été acquises contre… l’île Maurice. On se souvient que cette ancienne colonie portugaise, jusque-là méconnue auprès d’un grand nombre de Mauriciens, avait battu le Club M en 2019 en deux occasions au lendemain des Jeux des îles de l'océan Indien (JIOI). C'était toujours dans les éliminatoires de la CAN avec deux défaites (1-3 et 1-2).

 

Le Club M espère s’imposer aujourd’hui malgré qu’il ait été au garage pendant deux ans. Jeudi après-midi à Côte d’Or, la sélection nationale, avec l’apport des bi-nationaux tels que Lindsay Rose, Jérémy Villeneuve, Kevin Bru et le nouveau venu Dylan Collard, aurait pu ramener un autre résultat. Dylan Collard aurait pu fêter sa première sélection par un ou plusieurs buts. La chance et le manque de réalisme ont fait défaut dans le camp des Mauriciens. Cela se comprend car les joueurs locaux n’ont pas été en activité depuis un an et il faut un minimum de temps d'adaptation avec les expatriés, qui sont plus en jambes, étant actifs avec leur club respectif en Europe.

 

Maurice aura une occasion de rectifier le tir (en cadrant bien les occasions) pour espérer continuer l’aventure dans cette compétition. Tony Francois va certainement apporter des changements au niveau de son équipe de départ et espère pouvoir compter sur Ashley Nazira (forfait lors du match aller pour blessure). En cas de qualification aujourd’hui, la sélection nationale va pouvoir participer à la phase de groupe des éliminatoires, ce qui signifie six matchs à disputer et à remporter pour aspirer à une place dans la phase finale de cette compétition.

 

La joute du jour s’annonce cruciale d’autant que le football local va vers une troisième saison blanche alors que la MFA tente de faire approuver son plan stratégique auprès des divers partenaires pour relancer cette discipline. Sans oublier que dans quelques mois, il y aura des élections fédérales à la MFA.

 


 

Et si Maurice se qualifiait…

 

A l’heure où nous mettions sous presse, la CAF n’avait pas encore tranché sur la protestation logée par le camp mauricien après le match contre Sao Tomé et Principe. La MFA a confirmé avoir envoyé une correspondance à la CAF sur l'éligibilité du buteur Luis Dos Anjos. En effet, selon les règlements de la CAF, tous les joueurs doivent produire un test PCR de 48 heures au commissaire du match. Or, à son arrivée au pays, le test PCR de Dos Anjos était daté de plus de 72 heures. Selon les règlements de la CAF, pour un «unqualified player», son équipe pourrait perdre sur le score de 3-0.