• Heathy lunch box : cinq idées de repas à apporter à l’école et au boulot
  • L’enquête sur l’assassinat de Manand Fakhoo non-résolu deux ans plus tard : ses proches entre révolte et incompréhension
  • Boost Your English : la trouvaille linguistique du Dr Wedsha Appadoo-Ramsamy
  • Otite : aïe, pas touche aux oreilles !
  • Résultats du School Certificate : entre réjouissances et tristesse
  • Ilia’s Nails’, une belle adresse trendy dans le paysage de Curepipe
  • Linzy Bacbotte : L’apothéose mauricienne de ses 35 ans de carrière
  • Arianda Desmarais, 11 ans, se fracture le crâne en tombant d’un autobus - Ses parents : «Nous espérons qu’elle s’en sortira sans séquelles graves»
  • Stephan Steward Toussaint, 29 ans, tué pour «une affaire de moeurs» - Stephanie, sa compagne : «On le blâme injustement sans qu’il soit là pour se défendre»
  • Alertes météo : un vent nouveau souffle…

Amoureux dans leur jeunesse puis séparés par la vie : Marie Danielle et Patrick se retrouvent après 32 ans et se... marient

Le couple est aujourd'hui à la tête d'une jolie famille recomposée.

Ils se sont aimés, se sont perdu de vue, ont fait leur vie chacun de son côté et se sont retrouvés des années plus tard. Aujourd'hui, ils ont saisi la seconde chance que la vie leur offre et ont décidé de se dire «oui». Zoom sur la belle histoire de Marie Danielle Sababady et Patrick Theodorine, installés en France..

Elle se souvient de chaque moment. De chaque minute. De chaque petit détail de la parenthèse magique qu’elle a vécue… Tant cette journée était spéciale et importante pour elle. Elle se souvient des battements de son coeur, des papillons qu’elle avait dans le ventre, des larmes qui ont perlé de ses yeux et de la grande émotion qui planait ce jour-là autour d’elle. Elle se souvient de l’ambiance et de l’atmosphère très particulières qui régnaient ; comme si le temps était suspendu. Elle se souvient des instants de silence mais aussi des applaudissements et des éclats de rires...

 

Elle se souvient du regard de ses enfants mais aussi de celui de ses beaux-enfants. Elle y a décelé de la bienveillance mais aussi de la fierté. Elle se souvient du bonheur et des encouragements des membres de la famille réunie autour d’elle, dont certains étaient venus de plusieurs coins de la planète (d’Autriche,  d’Allemagne, du Canada, de l’Australie, de la Guadeloupe, de la Belgique ou encore de l’île Maurice) pour venir vivre dans la bonne humeur ce grand jour qui signifiait tellement pour elle. Et elle se souvient surtout de l’amour qui brillait dans les yeux de celui qui, en ce jour béni, faisait d’elle la plus heureuse des femmes.

 

Oui, Marie Danielle Sababady n’est pas près d’oublier le jour de son mariage. Tout comme son époux Patrick Theodorine d’ailleurs. Car ces noces, célébrées le samedi 15 octobre dernier, des décennies après leur première rencontre, ils n’auraient jamais cru les vivre un jour. «Nous nous sommes rencontrés à Port-Louis... Nous nous sommes aimés entre la France et l’Autriche...» C’est avec ces mots, sur leur faire-part, que Marie-Danielle et Patrick ont invité leurs proches à venir célébrer l’amour avec eux, en France, où ils vivent tous les deux.

 

Elle a 63 ans et lui 68 ans. Et les deux retraités (elle était agent de sûreté aéroportuaire en France et lui ingénieur de son à l’université d’Innsbruck en Autriche) étaient bien loin de se douter, il y a quelques années, que la vie allait leur donner une seconde chance alors qu’ils avaient tous les deux déjà vécu une première vie.

 

«Patrick était mon premier amour. J’avais alors 18 ans», nous raconte Marie-Danielle, pleine d’entrain. Les deux jeunes gens se sont plu au premier regard et ont vite compris qu’ils avaient beaucoup de points et d’affinités en commun. Hélas, la vie n’a pas tardé à les séparer. C’est avec un brin de mélancolie que Marie Danielle, sous le tendre regard de son époux, revient sur cette étape de sa vie, remontant le fil de ses souvenirs. «Patrick était marin et il était en mer quand ma grand-mère m’a fait venir en France. On s’est alors perdus de vue et on n’a plus eu de contact», confie la sexagénaire avec nostalgie.

 

Le destin

 

Chacun a alors fait sa vie de son côté. «Patrick est venu à Marseille en 1979 pour des études d’ingénierie. Il a alors rencontré la mère de ses enfants, puis ils sont allés vivre en Autriche», poursuit notre compatriote qui est originaire de Cité Vallijee, à Port-Louis, tout comme son amoureux. S’en est suivi, pour tous les deux, ce qui devait arriver : mariage, enfants, carrière, projets, routines quotidiennes... Marie Danielle est devenue la maman de trois garçons qui sont les piliers de sa vie. Et Patrick est devenu le papa de deux filles.

 

Le temps est passé, les choses ont évolué, changé… Les circonstances de la vie ont fini par mener les deux à une séparation dans leur couple respectif. «On a divorcé chacun de notre côté», précise Marie Danielle. En reprenant le cours de sa vie, elle ne pensait pas que le destin allait y mettre son grain de sel. Ou plutôt que Facebook allait jouer les… entremetteurs, voire à Cupidon. Ça a également été une surprise pour Patrick qui ne s’attendait absolument pas à retrouver celle avec qui il avait eu des atomes crochus des années plus tôt, dans sa jeunesse. «C’est 32 ans plus tard, grâce à Facebook, qu’on s’est retrouvés. Je n’oublierai jamais notre première conversation téléphonique quand il m’a dit : “Je t’ai perdue une fois, je ne suis pas prêt à te perdre une deuxième fois.” C’était tellement beau que je me croyais dans un conte de fées», avoue Marie Danielle qui ne descend plus de son petit nuage de bonheur. 

 

Le contact renoué, la magie opère tout de suite. Comme s’ils ne s’étaient jamais perdu de vue. Entre échanges via des messages et appels téléphoniques, Marie Danielle et Patrick rattrapent le temps perdu, tout en apprenant à se connaître davantage. Les deux, aujourd’hui grands-parents (elle a trois petits-enfants et lui en a deux), ont pris leur temps mais n’ont pu fermer les yeux devant l’évidence. La vie leur a fait un immense cadeau en leur offrant une nouvelle chance.

 

«L’univers nous a tracé cette destinée et après 13 ans de va-et-vient entre la France et l’Autriche, notre amour n’a fait que grandir et le 15 octobre dernier, avec la bénédiction de nos enfants et de notre entourage, qui connaissent maintenant bien notre histoire, on a fini par officialiser notre union», ajoute la toute jeune mariée. Avec l’homme de sa vie, ils n’ont pas hésité, malgré les années et leur âge, à se donner une nouvelle chance et surtout, à écouter leur coeur. Car pour eux, il était important d’officialiser leur histoire et de crier leur amour au monde entier.

 

Bien évidemment, Marie Danielle et Patrick n’oublient rien de cette grande étape qu’ils ont franchie : leurs habits de lumière, la déco, la cérémonie à la mairie de Pontault-Combault et leur entrée au son du saxophone. Mais aussi la fête au Domaine du Rocher (À Noisy sur École), le discours en leur honneur, les surprises de leur entourage, leur ouverture de bal ou encore la pièce montée, qui ont rendu cette journée mémorable...

 

Bref, c’était un beau moment comme ils l’avaient imaginé et qu’ils sont plus qu’heureux d’avoir pu partager avec tous ceux qu’ils aiment. «Dans la vie, il ne faut jamais se décourager. Si on veut quelque chose, il faut aller jusqu’au bout avec des vibrations positives. Je profite de l’occasion pour dire un grand merci aux familles Theodorine et Sababady pour avoir contribué à faire de notre mariage une grande réussite...» Parce qu’à son image, le couple, avec l’aide de sa famille recomposée, a tout fait pour avoir une célébration qui lui ressemble : festive, conviviale et chargée d’amour ! Car pour Marie Danielle et Patrick, la vie est une fête et l’amour, son moteur.

 

Et c’est justement l’amour, disent-ils, qui a guidé leurs pas jusqu’à leurs retrouvailles... 32 ans plus tard.