• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

21e journée : revoilà Marauding !

Marauding a fait la joie des petits parieurs en s’imposant à une cote de Rs 2 000 hier !

On l’avait enterré hâtivement après seulement une course cette année. Le vaillant coursier de l’écurie Gujadhur a profité d’un train d’enfer mené par les principaux prétendants à la victoire pour terminer en trombe et stopper la série triomphale de Cartel Boss.

Il était parti avec plusieurs longueurs de retard à sa rentrée lors de la 18e journée en sus d’une forme presque méconnaissable avec des dizaines de kilos superflus. Comme il fallait s’y attendre, c’était difficile pour lui de faire sentir sa présence à l’arrivée. Hier, avec une course sous la ceinture et une condition nettement améliorée, Marauding s’est montré sous un autre visage. Même si l’écurie Gujadhur croyait plus en les chances du nouveau Valyrian King, le fait de l’avoir aligné au départ de cette course témoignait de la confiance de son entourage dans ses chances pour accrocher ne serait-ce qu’un accessit. Mais il a fait mieux en s’offrant la victoire au prix d’un bel effort au finish qui lui a permis de venir stopper Cartel Boss, jusque-là invaincu en quatre courses.

 

Contrairement à sa course précédente, Marauding a cette fois bien sauté et il s’est contenté de se mettre à la corde, laissant le soin aux «flyers» de s’entredéchirer à l’avant avec notamment Henry Tudor qui refusait de laisser partir Colour My Fate, lequel forçait Cartel Boss en épaisseur sur les premiers 300 mètres de la course. Les chronos ? 11.06s, 9.76s et 9.88s ! Derrière ce trio de tête, arrivait Alramz avec à son extérieur Valyrian King qui ne s’est pas montré aussi rapide comme l’attestait pourtant sa forme sud-africaine. Son entraîneur, Ramapateee Gujadhur, a, plus tard, expliqué que le fait qu’il soit entré dans les stalles en premier ne l’a pas aidé.

 

Au bas de la descente après 350 mètres de courses, le jockey Andrews, ayant réalisé que sa monture, le favori Cartel Boss, risquait de courir en épaisseur sur tout le parcours, prit la décision de ramener son cheval pour le placer à la corde derrière le duo Henry Tudor et Colour My Fate. Mais en ce faisant, il causa une interférence puisqu’Alramz a dû être repris. Derrière, Marauding quitta très vite les barres derrière Alramz pour ne pas subir cette faute de Cartel Boss et vint se placer à l’extérieur. Rama prit la décision de ne pas reprendre Marauding même s’il fallait contourner le peloton en épaisseur à l’amorce du dernier tournant.

 

Triplé pour Gujadhur

 

Dans la ligne droite, Henry Tudor et Colour My Fate n’allaient pas tenir longtemps aux avant-postes et très vite, Cartel Boss devait les accrocher avant de prendre la tête. Mais il n’avait pas encore pour autant course gagnée puisque complètement à l’extérieur, Marauding et Valyrian King se faisaient menaçants. Ce fut finalement Marauding qui se montrait le plus percutant et il grignotait du terrain à chaque foulée sur Cartel Boss. Ce fut une question de «head up head down» à l’approche du but. Au but, Marauding domina Cartel Boss d’une encolure ! Valyrian King, qui aurait fait mieux s’il avait pris un bon départ, compléta le tiercé devant un étonnant Ziva La Winter qui a terminé le plus fort dans les 600 derniers mètres, comblant plusieurs longueurs dans cette partie de la course.

 

L’écurie Gujadhur a fêté la journée de la Lightning Cup avec un triplé. Car outre Marauding, deux autres chevaux de cet établissement ont triomphé : Chosen Way (3e course) et Opague (8e course). Chosen Way, vainqueur lors de sa précédente course, a récidivé même s’il montait pour la première fois sur 1850m. Bien monté par Bussunt, Chosen Way a couru en arrière-garde avant de venir arracher la victoire à Drop Kick, qui a failli créer une grosse surprise. Opague, de son côté, n’a pas commis d’erreur dans l’épreuve de clôture même si ses partisans ont eu chaud lorsqu’il a été poussé complètement à l’extérieur par Sand Path dans la ligne droite. Bien emmené par Allyhosain, Opague a dominé Talisman avec aisance pour signer son premier succès de la saison après deux deuxièmes places en autant de sorties.

 

Première victoire pour Schwarz

 

L’écurie Allet a frappé en deux occasions, là où on ne l’attendait pas. D’abord dans l’épreuve d’ouverture par l’entremise d’Italian Way, qui courait pour la seconde semaine consécutive. Italian Way, battu en 0-15 la semaine dernière, a brillé hier en 0-20 en venant surprendre, sous la selle de Sooful, son compagnon d’écurie Sacred Night qui semblait filer vers le but à 150 mètres du but. Le nouveau jockey de l’écurie Allet, Dennis Schwarz, qui était rentré bredouille lors de ses deux premières journées de compétition, a enfin épinglé un premier succès local. Il a brillé dans la 7e course avec l’outsider Go Jewel qui s’est imposé pour la première fois au-delà du 990m. Il a remporté le sprint de 1365m au finish devant Carlas Mambo et le malheureux Spry qui a dû changer de ligne en deux occasions dans les derniers 300 mètres.

 

Padre Pio a signé une victoire dans la 5e course. Son jockey Andrews n’a pas commis la même erreur que la dernière fois lorsqu’il était vite sorti des stalles pour prendre la tête avant d’appliquer le «frein» après 300 mètres de course. Cette fois, il n’a pas «bounced» son cheval, il l’a laissé courir dans son pas, même s’il a attendu 400 mètres de course pour se rabattre à la corde. Il a résisté en fin de parcours au duo de l’écurie Gujadhur, Favour et Holy Warrior, lequel s’est  très bien comporté malgré le 1600m, qui n’était pas à son avantage. La performance hier du duo derrière Padre Pio redonne  espoir à l’écurie Gujadhur pour le Maiden, même si la concurrence sera extrêmement sévère le 2 octobre prochain.

 

Eurotec a confirmé sa forme ascendante dans la 4e course. Après une courte défaite face à Imperial Rage en B31, il a brillé hier en B46, profitant, au passage, d’une monte peu inspirée de Batchameah sur Lunafacation. Ce dernier, après avoir contrôlé l’épreuve à sa guise, a laissé venir le peloton sur lui en espérant pouvoir l’emporter au sprint. Eurotec l’a surclassé dans cet exercice, aidé par un léger handicap.

 

Dans la 2e course, un beau duel était annoncé entre Charlie Squadron et le nouveau Magnum PI, duel qui était supposé être arbitré par Honokalani, mais ils ont tous trois, surtout Honokalani qui faisait figure de vainqueur à 100 mètres du but, été surpris par le finish du nouveau et l’extrême outsider Noble Trop qui l’a emporté d’une courte tête au but.