• Sahill Persand, 21 ans, meurt dans l’incendie de sa voiture en janvier - Ses parents : «Ena boukou kitsoz lous kinn deroule dan sa zafer-la»
  • Championnats d’Afrique d’haltérophilie jeunes et juniors : une troisième couronne africaine pour Khelwin Juboo
  • Décès du chanteur de «Gangta's Paradise» - le Mauricien Judex Rose : «Le jour où j'ai partagé la scène avec Coolio»
  • Sooraj Laljee en détention pour trafic humain allégué : son épouse l’accuse ; ses proches parlent de «coup monté»
  • Elle est sélectionnée pour l’OplinePrize International - L’artiste Vidya-Kelie, d’origine mauricienne : «Votez pour moi !»
  • [ PUBLI-REPORTAGE ] Use heart for every heart
  • Son nouvel album lancé en exclusivité et en live au J&J Auditorium - Mickaël Pouvin : «Je veux encore toucher le cœur des Mauriciens»
  • Agression sanglante à Résidence Barkly : comment j’ai échappé à une tentative d’assassinat à l’arme blanche
  • Spectacle de Norah Fatehi : le bonheur des sept Mauriciens qui danseront avec elle
  • Yuvan Sungkur, le faux avocat démasqué - Me Sanjeev Teeluckdharry : «Il a trompé beaucoup de monde, je ne comprends pas comment…»

Kevin Chinnarassen fracasse le crâne de son père Rouben - Joana : «Mo touzour pa krwar seki mo frer inn fer»

Le quinquagénaire a succombé à de graves blessures à la tête après avoir été tabassé par son fils aîné.

Elle peine encore à réaliser que son père n’est plus de ce monde. Et elle digère d’autant plus mal le fait que son frère aîné soit responsable de ce départ subit. Un terrible malheur qui s’est abattu sur sa famille et elle durant la semaine écoulée.

La voix de Joana, qui vit en Angleterre, en dit long sur sa souffrance. Elle qui n’a pu faire le déplacement à Maurice pour assister aux funérailles de son père Rouben. Ce dernier, âgé de 57 ans, a succombé à de graves blessures à la tête, alors qu’il était soigné à l’hôpital Victoria, Candos, après avoir été agressé par son fils Kevin au domicile familial, dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 mai. La police a arrêté ce jeune homme de 33 ans le mercredi 4 mai, alors qu’il était en cavale. Il est déjà passé aux aveux et fait l’objet d’une accusation provisoire d’assassinat. Il reste en détention, la police ayant objecté à sa remise en liberté sous caution.

 

Un double drame pour Joana qui a appris le décès tragique de son père à travers un proche. «J’allais conduire ma fille à l’école lorsque j’ai appris que mon frère aîné avait tué notre père», confie-t-elle. Depuis, sa famille est complètement abasourdie. «Mo touzour pa krwar seki mo frer inn fer mo papa. Mo ti anvi koz ek mo frer pou kone kinn arive vremem. Linn telman soufer dan so lanfans. Eski se akoz sa linn rod touy li ?» se demande Joana.

 

Elle revient sur sa dernière conversation avec son père et son frère. «Mo ti fer video call ar zot zour avan problem. Zot ti pe manze ek bwar zot ti rom ansam. Zot pa ti paret ena problem. Zot ti bien badinn ek mwa. Zot ti plan pou vinn Langleter ansam», raconte la jeune femme. Une énième dispute entre père et fils s'est toutefois terminée en bain de sang mortel. Kevin Chinnarassen a avoué avoir agressé son père avec une barre en fer. Il n’aurait pas apprécié que celui-ci le réprimande à cause du volume de la musique après une soirée de beuverie. Une violente altercation s’en est suivie.

 

La police a eu vent de ce qui se passait via un appel téléphonique de Twinkle Jhugroo. La maison que cette dernière loue depuis un an et demi jouxte celle des Chinnarassen. «Lager inn koumanse ver 2h gramatin. Zot abitie bwar ansam. Monn tann garson-la tap so papa apre enn diskision. Monn telefonn lapolis lerla. Zot abitie diskite, lager ek zoure me zafer-la ti diferan sa fwa-la. Monn bizin telefonn lapolis trwa fwa pou zot vini sa swar-la», soutient-elle. Une voisine, qui habite, elle, en face, confirme que Kevin et Rouben Chinnarassen avaient pour habitude de se disputer après des soirées de beuverie.

 

À leur arrivée sur place, des policiers ont dû casser un cadenas pour avoir accès à l’intérieur de la maison. Rouben Chinnarassen gisait dans une mare de sang. Une ambulance a alors été sollicitée. «Latet misie Rouben ti kase. Ti ena boukou disan. Papa ek piti inn kontign lager akoz sigaret kan lapolis ti la. Garson-la ti pe ousi rod kas ek so papa», se souvient Twinkle Jhugroo.

 

Après le départ de l’ambulance, Kevin Chinnarassen aurait nettoyé les lieux en présence des policiers, avant de monter le volume de sa musique à nouveau, poursuit-elle. Il aurait toutefois pris la fuite après avoir appris le décès de son père. L’autopsie indique que le quinquagénaire a succombé à des «cranio cerebral injuries».

 

Joana, elle, veut à tout prix comprendre les circonstances du drame. Elle explique qu’elle a appelé au poste de police de Stanley où son frère aîné est détenu. «Monn telefonn stasion zedi. Bann lapolis-la anpes mwa koz ek li. Zot dir mwa ki li malad. Eski zot inn bat li ? Zot dir mwa ki zot inn amenn li lopital kot linn gagn medsinn pou pas lor so lipie me zot pa le dir plis ki sa», soutient Joana qui compte retenir les services d’un avocat pour assister son frère.

 

C’est en 2016, explique-t-elle, que son père est rentré à Maurice, lorsque «(mo) mama inn fer deport li». Cette dernière a immigré au pays de Sa Majesté en 2007 où son époux l’a rejointe un an plus tard. Mais le couple s’est, par la suite, séparé. Joana a trois frères : Kevin, l’aîné ; un frère de 30 ans qui vit en France ; et le benjamin qui habite à St-Pierre. «Kevin ousi ti sipoze vinn Langleter ar nou me li pa ti resi fer so bann demars. Li ti pe travay ansam ek papa ki ti kontrakter. Zot ti fer tou kalite travay zot ti pe gagne. Mo papa ti ousi travay kouma Security Guard», souligne Joana. Qu’est-ce qui a donc bien pu pousser Kevin à agresser leur père ? Se demande-t-elle, le cœur anéanti d’avoir perdu un père et de savoir qu’un de ses frères est en prison…