• Boxe thaï : première édition de «La Nuit des Nak Muay»
  • Badminton : les Internationaux de Maurice à Côte-d’Or
  • Trois univers artistiques à découvrir
  • Handicap et vie professionnelle : un pas de plus vers l’inclusion
  • Mayotte au rythme des crises
  • Une rare éclipse totale traverse l’Amérique du Nord : des Mauriciens au coeur d’un événement céleste spectaculaire 
  • World Thinking Day : les guides et la santé mentale
  • Mama Jaz - Sumrrà : prendre des risques musicaux avec le jazz
  • Karine Delaitre-Korimbocus : Kodel, une nouvelle adresse dans le paysage de Belle-Rose
  • Oodesh Gokool, le taximan attaqué au couteau : «Mo remersie piblik»

Arrêté pour possession de drogue : le chanteur Zantakwan à nouveau derrière les barreaux

Il sera bientôt aussi connu pour ses frasques que pour les chansons controversées de son groupe. Le chanteur Zantakwan, Jean Bradley Perrine de son vrai nom, membre du groupe Armada 666, s’est fait passer les menottes une  nouvelle fois. Aux petites heures du matin du mercredi 21 février, l’habitant de Camp-Levieux, Rose-Hill, âgé de 21 ans, a été placé en détention après qu’une certaine quantité de poudre jaune, soupçonnée d’être de la drogue, a été découverte dans sa fourgonnette. La substance a été envoyée au Forensic Science Laboratory (FSL) pour des analyses. 

C’est au cours d’une patrouille dans sa localité que les limiers de l’Emergency Response Service (ERS) de la Western Division ont aperçu le véhicule suspect, peu après minuit, garé aux abords de la rue Celicourt Antelme. Au bout de quelques minutes, le chanteur a fait son apparition et s’est présenté comme le conducteur du véhicule, une Mazda noire. Son allure suspecte a poussé les policiers à le soumettre à une fouille, exercice auquel il a consenti. C’est ainsi qu’à l’intérieur de la fourgonnette, près du frein à bras, les officiers ont mis la main sur un conteneur en plastique renfermant une certaine quantité de poudre jaune, ainsi que la somme de Rs 19 100. Questionné sur leur provenance, le jeune homme n’a pas été en mesure de leur fournir une explication plausible.

 

Informé de ce dont il est soupçonné, le chanteur Zantakwan a répondu aux policiers : «Pa ladrog sa misie me pa kone kiete sa.» Il a ensuite été conduit au poste de police de Rose-Hill pour les besoins de l’enquête. Quelques heures après son arrestation, il a été conduit au tribunal, où une accusation provisoire de possession of dangerous drugs for the purpose of distribution a été logée contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté, le suspect a été placé en détention à Terre-Rouge. Une enquête a été initiée.

 

Il ne s’agit pas de ses premiers démêlés avec la justice. En janvier 2023, le chanteur Zantakwan avait été appréhendé dans le cadre d’une enquête pour sexual intercourse with minor under the age of 16. La police l’avait recherché pendant plusieurs mois, la déposition ayant été consignée en août 2022. Dans sa plainte, l’adolescente de 15 ans avait déclaré, en présence de sa mère, avoir eu des rapports sexuels avec le jeune homme en mars 2022. Elle était enceinte de six mois lorsqu’elle avait rapporté cette affaire.