• Kursley Favory, 43 ans, commet un autre viol après quatre ans - Ginette*, 80 ans : «Monn res fer lapriyer pou ki sa kosmar-la arete...»
  • Décès de Pankaj Udhas : cette voix d’or qui a marqué les Mauriciens
  • Manchester City vs Manchester United : règlement de comptes entre voisins
  • Quand Bruno Raya raconte Morgan Heritage et son chanteur décédé
  • Serge Moorjee : l’homme qui respirait le foot
  • Taekwondo : Sheldon Yan Too Sang aux Jeux d’Afrique
  • Huawei Matebook D16 : tout du bon côté
  • Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois : l’agroécologie, un levier pour une meilleure intégration sociale
  • François Lindemann et sa rencontre musicale où «Tou korek»
  • Ishfaaq Mudhawo : politique, social et... chevaux

Visham Ramdoo revient vers la lumière musicale

On le connaissait comme un humoriste plutôt populaire, mais récemment, le nom de ce jeune homme de 27 ans avait surtout était associé à une triste actualité liée à la drogue, avec des arrestations pour agression et vol. Or, il semble qu’il est maintenant sorti d’affaire ; il est davantage présent sur les réseaux sociaux et a sorti un single, où il raconte, avec un peu d’humour, sa descente aux enfers et son retour vers une vie plus positive. 

Le sourire revient. Et en avant la musique. Bon Zenfant est une chanson de Visham Ramdoo, artiste humoriste qui avait défrayé la chronique récemment, avec arrestation, temps en prison et, surtout, consommation de drogue. Il avait été arrêté pour vol et agression sur un policier en service, alors même que de nombreuses personnes affirmaient qu’il leur prenait de l’argent pour faire de l’animation dans leurs fêtes et mariages, et ne se pointait finalement pas. Il avait aussi été arrêté, par la suite, pour un vol dans une maison avec un complice.

 

Bref, une vraie descente aux enfers pour ce jeune homme de 27 ans, à qui l’avenir souriait pourtant : il avait participé à près d’un millier de shows d’humour, dont Le Moris du Rire en 2020 sur la scène du Trianon Convention Centre avec plusieurs autres humoristes, avec des imitations qui ont fait son succès, notamment celle de sir Anerood Jugnauth, et avait sorti le single Met en ti arier il y a six ans.

 

Et heureusement, les choses semblent s’arranger pour lui : il sort un single intitulé Bon Zenfant, une chanson très fusion avec diverses influences (séga, rock, etc…), où il parle des derniers événements tumultueux de sa vie, mais avec toujours ce petit zeste bien rigolo : «Je veux aider les autres à décrocher du fléau de la drogue, je veux que ma vie serve d’exemple. Et bien sûr, je veux présenter toute cette expérience sous un aspect humoristique.» Justement, la positivité est bien ce qui anime l’humoriste qui a repris du poil de la bête : «Je prends tout ce qui m’arrive de façon positive, tout cela m’a permis d’avoir de l’expérience dans la vie et d’accumuler un peu plus de sagesse. Je suis très motivé par mon entourage pour recommencer à zéro, tout frais.»

 

Sinon, en plus du single qui devrait faire le tour des radios et des réseaux sociaux, on a aussi vu Visham Ramdoo faire la promotion de la soirée Isla Caliente, qui se tiendra ce 18 novembre au Hennessy, à Ébène (billets en vente à Rs 500 sur le Rezô Otayô). Le temps où on le voyait tout maigre, sale et avec les yeux injectés de sang semble loin…