• Championnats d'Afrique : l'athlétisme mauricien en quête de rachat
  • Vidushi Haulooman et sa poésie dans «Afflatus» 
  • Modigadu Govinden, 59 ans, renversé mortellement par une voiture - Ses proches : «Lalwa bizin pli sever»
  • Luchmeeparsad Bhowaneedin, 43 ans, décède après avoir été percuté par le métro - Son entourage : «Il voulait changer de vie et se stabiliser financièrement»
  • Mystère autour du décès de Kevin Sreeneebus, 33 ans, après une sortie de route - Ses proches et amis pleurent «un homme jovial et plein d'ambition»
  • Acquitté dans l’affaire du double drame de Sept-Cascades en 2012 - L’inspecteur Sookur : «Mo pli gran regre se ki mo pann resi sap lavi Nanon ek Binda»
  • Nula Groove et l’après «Mama mo tresor»
  • La lecture partisane et l’indestructible culture politique !
  • Post-Budget : ces espoirs tombés à l’eau
  • Dévoilement d’une statue de sir Anerood Jugnauth : hommage à «enn gran dimounn»

Concours de poster sur «Climate Action» : Harsha Gokhool et le déni mortel

Dipika Mathoora, directrice de Branditup Studio, avec la gagnante et les runner-ups du concours.

La jeune designer a convaincu le jury de ce concours qui visait à conscientiser, via des posters, sur les enjeux du changement climatique…

Elle s’est imposée parmi près de 100 soumissions. En début de semaine, on a appris que la Digital Graphic Designer Harsha Gokhool, âgée de seulement 23 ans, avait gagné le concours de poster Climate Action organisé par la boîte de branding Branditup Studio. Un concours visant à éveiller la conscience écologique de tout un chacun face au changement climatique, initié lors du Earth Day (22 avril). Le jury était constitué du designer Akash Peeroo, du fondateur de Lakaz d’Art Kim Siew, du fondateur de Pixel Perfect Digital Agency Christophe Lee, de l’urbaniste Zaheer Allam, du facilitateur de Fresque du Climat et Fresque du Numérique Marc Israel et du fondateur de Visual Communications Mauritius Fernando Kylas. Tout ce beau monde a été convaincu par le poster d’Harsha Gokhool, qui s’intitule Denial Will Consume Us.

 

Harsha Gokhool, qui repart avec le premier prix de Rs 25 000 (qu’elle dit vouloir investir dans de futurs projets), est définitivement un talent à suivre. Elle nous raconte l’aventure Climate Action : «C’est un ami qui m’a convaincue de participer à ce concours. Et il faut avouer que c’était plutôt passionnant et instructif. L’idée du slogan est venue de la réflexion et du constat que les gens pensent que le problème du changement climatique est quelque chose qui concerne le futur, alors que c’est déjà en cours et que c’est maintenant qu’il faut prendre des actions pour améliorer les choses, sinon, l’humanité va plonger. C’est un peu cela qui m’a inspirée pour faire un poster abstrait, sombre.»

 

La gagnante, employée dans une boîte de communication, dit s’inspirer de tout ce qu’il y a autour d’elle pour accoucher de ses designs : «Des objets, des textures, voire même des gens, tout peut m’inspirer pour un poster ou un design.»

 

Et si on éveillait aussi nos consciences sur le changement climatique comme Harsha Gokhool et tous les autres participants du concours ? Les autres runner-ups de Climate Action sont, respectivement, Frédéric Quirin (Green it up), Adrien Goder (The Motherland Call), Ziyaad Oozeer (Moris pe noyer to pou zis guetter mem) et Eric Desvaux (Tawa).