• Consommation : les petits business en mal… d’œufs
  • Women Entrepreneur Awards 2024 : le défi de Kirti Sheonarain
  • Jeux olympiques & paralympiques : la France dans les starting-blocks
  • Il a joué dans «Indiana Jones», «The Walking Dead», «Fiasco» et «La Recrue» : les vacances mauriciennes de l’acteur Ethann Isidore
  • Deadpool & Wolverine : les super-héros Marvel s’amusent
  • Il a été jugé coupable du meurtre de Vanessa Lagesse après 23 ans : débats chargés d’émotion autour de la sentence de Bernard Maigrot
  • Jeux olympiques 2024 : nos athlètes en mode conquérant
  • Elle crée une cagnotte en ligne et a recours à l’expertise étrangère pour soigner son enfant gravement malade - Isabel Alves : «Je vais défoncer toutes les portes pour sauver mon fils»
  • La Mauricienne Kamla Beechouk, 62 ans, tuée chez elle à La Réunion - Sa meilleure amie Françoise Virama : «Elle était tout pour moi»
  • Adrien Duval nommé Speaker : analyses autour d’une «stratégie digne d'un jeu d'échec»

Julie Gopal : le rayon de soleil du football féminin

Un talent formé au Racing Club puis perfectionné à l'académie de Liverpool.

Cette jeune footballeuse a tapé dans l’œil de la section féminine d’un club de Ligue 2 française. Celle qui s'est perfectionnée avec la Liverpool Academy et qui aura 17 ans le 10 mai va être enrôlée au sein du Stade Brestois 29.

Un contrat professionnel à portée de main. C'est ce que la jeune footballeuse mauricienne, Julie Gopal, est en passe de décrocher après avoir fait bonne impression lors de ses essais avec l'équipe féminine du Stade Brestois 29 (Ligue 2).

 

Une bonne nouvelle et une lueur d'espoir pour le football féminin mauricien, qui occupe la dernière place mondiale au ranking de la FIFA, alors que sur le plan local les compétitions se font au compte-goutte. Si, dans le passé, il y a eu d'autres footballeuses, à l'instar de Marie-Joëlle Sadien (Allemagne) ou Milena Dérougère (États-Unis) qui ont pu intégrer des clubs étrangers après avoir quitté l'île Maurice pour des raisons professionnelles et familiales, le cas de Julie Gopal est plus footballistique.

 

Ses prestations, notamment avec la sélection nationale lors d’un tournoi amical en Arabie Saoudite en début d'année, ont marqué les esprits et retenu l’attention des recruteurs. Maurice est parvenue à remporter une rarissime victoire dans un match international, c'était contre le Pakistan (2-1) avec un but victorieux… de Julie Gopal sur un tir des 30 mètres. Elle devient rapidement la nouvelle princesse du football féminin, et reçoit des milliers de messages d'appréciation et d’encouragement sur les réseaux sociaux (voir ci-contre).

 

Ceux qui connaissent Julie Gopal sur un terrain de football, depuis son jeune âge, savent de quoi elle est capable. Elle a fait forte impression durant sa formation à l'école de foot du Racing Club où elle avait l’habitude de jouer en compagnie des…garçons et a remporté le Tournoi international de Port-Louis dans une équipe mixte. C’est en toute logique que les responsables du Liverpool FC International Academy Mauritius devaient cocher son nom pour faire partie de cette nouvelle structure de formation dans le paysage mauricien et qui regroupe les meilleurs espoirs afin de les perfectionner (voir plus loin).

 

C’est ainsi que David Martinache, agent de football de la société Nash Football, de concert avec l'académie mauricienne des Reds, parvient à décrocher des essais pour Julie Gopal en France, avec, notamment, le club Stade Brestois 29 et l'En Avant Guingamp.

 

La jeune footballeuse, qui va célébrer ses 17 ans le 10 mai prochain, met, donc, le cap sur l'Hexagone, en début du mois d’avril, pour essayer de marquer des points en vue de pouvoir obtenir un contrat pré-professionnel pour ses 18 ans.

 

Après une semaine avec le club brestois, elle se rend à Guingamp. La presse internationale s’est aussi intéressée à elle comme en témoigne un article dans la publication allemande DW sous le titre «Julie Gopal: A diamond found in the unlikeliest place ».

 

Le séjour français de Julie Gopal se voit prolongé, car le Stade Brestois 29 refait appel à elle pour d’autres essais, avant qu’une bonne nouvelle ne soit annoncée cette semaine. Julie Gopal est rentrée au pays et attend la finalisation de son contrat avec son agent en vue de vivre une nouvelle aventure footballistique. Les Mauriciens sont unanimes là-dessus…. «Go, Julie Gopal, go !»

 

Julie Gopal dit merci aux Mauriciens

 

Comme indiqué plus haut, les messages affluent sur les réseaux sociaux, et cela ne laisse pas insensible la jeune footballeuse mauricienne. Dans un message posté sur la page Moris Football Fans, elle dit : «Je vous remercie tous pour votre soutien et vos encouragements. Cela me touche beaucoup de savoir que mon pays est derrière moi pour m'encourager et me soutenir à réaliser mes ambitions. Mon travail ne s'arrête pas là et j'espère continuer à avoir votre soutien tout le long de mon parcours. Je suis encore plus motivée en lisant vos mots d'encouragements. Motivée à me donner à fond et à représenter mon pays.»

 


 

Une opportunité pour le football mauricien

 

Une discipline qui ne nourrit pas son homme à Maurice. La situation est telle que le ballon rond végète depuis des années dans les bas-fonds du classement mondial de la FIFA en l’absence de bons résultats sur le terrain et qui se traduit par un niveau très bas. La volonté des footballeurs est là, tout comme le talent, mais l’encadrement, la gestion des affaires, la vision des dirigeants et les opportunités laissent à désirer.

 

Si quelques footballeurs arrivent à partir à l’étranger pour vivre leurs passions, le cas de Julie Gopal serait une ouverture pour d’autres espoirs de la discipline vers des clubs étrangers. Le responsable de la Liverpool FC International Academy Mauritius, Neil Murphy, souligne que c'est un des objectifs majeurs de cette structure.

 

«Nous voulons créer des opportunités à l’étranger pour les joueuses les plus talentueuses du club afin qu’elles puissent montrer leurs capacités et essayer de décrocher des contrats professionnels hors de l’île dans des clubs de football professionnels. En lien avec cela, ce flux d’exposition améliorera l’équipe nationale. La LFCIA s’est, récemment, associée à un agent de football, David Martinache, pour offrir ce genre d’opportunités. Cela semble très prometteur pour les talents locaux, car la LFCIA est impatiente de créer davantage de parcours pour les garçons et les filles les plus talentueux de l’île et de leur fournir des plateformes pour qu’ils réalisent leurs rêves», conclut Neil Murphy.