• Kendo – Formation et passage de grade : Rishi Bundhoo décroche son premier dan
  • Callisto Protocol : prisonniers de l’horreur
  • Future Hope Maurice : quand les enfants chantent l’espoir
  • Collision entre une voiture et un camion : vacances meurtrières pour Dayaneebye Ganoo
  • Match de gala Maurice-Réunion : du football inclusif pour malentendants
  • Huawei Nova Y61 : de l’entrée de gamme sympa
  • Le diabète, un danger pour le cœur
  • Qatar : dans l’ambiance d’un pays en fête
  • FoodWise : des recettes gastronomiques, zéro gaspi et économiques
  • Le PM répond à leur lettre : les membres de la communauté rastafari «déçus» mais «le combat continue»

Féminicide à St Julien : l’horrible fin de Sanjana, brûlée par son ex-compagnon

Le corps de la jeune femme a été retrouvé  dans une voiture carbonisée. Kishan Buldee, un policier, est passé aux aveux pour ce crime.

Le village de Bel-Air/Rivière-Sèche – et l’île Maurice entière – est terriblement secoué par ce nouveau féminicide d’une grande violence : celle d’une jeune femme brûlée par son ex-compagnon, un policier, à St-Julien. Les proches de la victime, anéantis, témoignent.  

Dans la maison de Sunita Khodeeram à Bel-Air/Rivière-Sèche, des rénovations sont en cours. Ces travaux, elle les a entrepris depuis un moment afin que sa fille Sanjana, 26 ans, puisse vivre chez elle confortablement avec ses deux enfants ; un de 6 ans (qu’elle a eu d’une précédente relation) et un de 2 ans, qu’elle a eu avec Kishan Buldee, un policier de 32 ans. Hélas, les plans de cette maman ne se dérouleront pas comme prévu car un terrible drame est venu frapper sa famille de plein fouet.

 

Ce samedi 19 novembre, la police a découvert le corps calciné de sa fille Sanjana dans une voiture incendiée. La thèse de foul play a très vite été avancée et des tests ADN seront menés pour confirmer s’il s’agit bien de la fille de Sunita Khodeeram car le corps, complètement carbonisé, est difficilement identifiable. L’autopsie n’a pas non plus pu déterminer la cause exacte du décès, vu l’état de la dépouille qui ne se résume qu’à quelques ossements. Tout indique toutefois qu’il s’agit bien de Sanjana Khodeeram.

 

D’ailleurs, son ex-compagnon Kishan Buldee, interpellé peu après la découverte macabre, est passé aux aveux dans l’après-midi de ce samedi 19 novembre. Dans la journée, plusieurs internautes ont aussi découvert une vidéo choquante qui circulait sur les réseaux sociaux, où l’on voit bien le policier, dans une voiture, demander des explications à la victime qui se trouve sur le siège avant passager, l’accusant d’infidélité, de l’avoir blessé au couteau, entre autres. La jeune femme, elle, paraissant affaiblie, pas dans son état normal, essaie tant bien que mal de se défendre. Une vidéo qui aurait été enregistrée plusieurs heures avant le drame et qui ne laisse rien augurer de bon pour la suite. Une suite que l’on connaît maintenant.

 

L’horrible décès de Sanjana constitue une nouvelle épreuve à laquelle la famille Khoodeeram doit faire face. Il y a 10 ans, Sunita a perdu son époux et il y a cinq ans, son fils Akshay, décédé d’une thrombose à seulement 23 ans. Quand sa fille n’est pas rentrée dans la nuit du vendredi 18 novembre, elle a tout de suite senti que quelque chose de terrible allait arriver. «Depuis vendredi soir, après qu’elle est entrée, de force visiblement, dans la voiture de son ex, nous n’avons plus revu Sanjana. Nous avons alors alerté la police», raconte Sunita.

 

Connaissant l’ex-compagnon de sa fille, elle n’était guère rassurée : «Entre Sanjana et Kishan, c’est une histoire mouvementée qui date de seulement trois ans. Ma fille était très tolérante, malgré qu’on voyait bien que Kishan était un homme violent. Mo tifi ti enn tro bon dimounn, a koz samem tou sala inn arive.» Sanjana confie également que Sanjana aurait même bénéficié d’un Protection Order contre Kishan dans le passé et aurait porté plainte contre lui à plusieurs reprises pour violences.

 

La mère dresse un portrait positif de sa fille : «Elle travaillait beaucoup, les gens la connaissaient bien, elle avait une bonne réputation.» Poonam, la sœur de Sunita, que cette dernière considérait comme une seconde maman, est elle aussi effondrée par cette perte tragique. Et dire, dit-elle, que Sanjana voulait commencer une nouvelle vie, plus positive, aux côtés de ses deux enfants : «Elle m’avait dit qu’elle avait fait une erreur en aimant une personne comme ça, que maintenant, elle allait tout faire pour ses enfants, qu’elle allait leur donner une bonne éducation et réaliser leurs rêves…»

 

Des rêves que Sanjana ne pourra, malheureusement, jamais réaliser. Elle qui est partie dans des conditions atroces, laissant derrière elle deux jeunes enfants, une maman et plusieurs proches anéantis…

 

Stephane Chinnapen et Stephanie Domingue